Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 15:13

 

 La Côte des Basques

 

 

 

Bleu comme le ciel, bleu comme la mer, bleu comme le bleuet, bleu comme les turquoises, bleu comme l'eau d'une piscine, bleu comme l'indigo, bleu comme le lapis-lazuli, bleu comme le chèche des Touaregs, bleu comme le service "Japon" de Creil Montereau, la vieille faïence de Safi ou de Fès, bleu comme la porcelaine de Meissen ou bleu de Sèvres... Soupière de safi

 

La couleur bleue fut longtemps le symbole du luxe et de la noblesse. En effet, les pigments bleus sont rares, difficiles à fabriquer et à maîtriser. Les deux principaux pigments bleus fournis par la nature sont l'azurite et le lapis -lazuli qui exigent d'être longuement broyés et lavés.

 

Le lapis-lazuli, pierre semi-précieuse dont les principaux gisements se trouvent en Afghanistan, est utilisé depuis l'Antiquité. Au Moyen Âge, les Vénitiens lui donnent le nom d'oltramarino (venu d'au-delà des mers) par opposition à l'azurite appelé azzuro citramarino (bleu venu de ce côté-ci de la mer). On réserve le lapis-lazuri à la robe de la Vierge.

L'azurite doit son nom au persan azur qui désigne à la fois ce minéral cuivreux et la couleur bleue. On en trouve à Chypre, en Arménie, en Égypte, en France, en Italie et en Allemagne.

Les Égyptiens furent les premiers à mettre au point un pigment synthétique, vers 2500 av. J.-C., en pulvérisant un verre cuit avec des copeaux de cuivre. C'est ce que l'on appelle le "bleu égyptien". Au XVIe siècle, apparaît le smalt, pigment bleu à base de cobalt.

Le premier pigment bleu synthétique moderne est le bleu de Prusse, produit par réaction de la potasse sur du sulfate de fer. Puis sont découverts le bleu de cobalt puis le bleu de céruléum. D'autres pigments synthétiques sont maintenant utilisés en peinture.

 

Pour la teinture des tissus, on utilisait le pastel puis, à partir de l'époque romaine, l'indigo.

La teinture au pastel est attestée dès le néolithique, notamment dans le sud de la France.Le pastel des teinturiers ou guède, l'Isatis tinctoria, est une plante bisannuelle de la famille des Brasicacées, qui pousse à l'état spontané en Europe septentrionale, en Afrique du Nord et en Asie occidentale. Au XVe siècle, le Languedoc exporte 40 000 tonnes de pastel, ce qui fait sa fortune. L'expression "pays de cocagne" est née du nom que portent les boules façonnées avec la pâte issue des feuilles de pastel broyées et mises à fermenter pendant plusieurs semaines, les "cocagnes". Couverture du nigéria

A partir du XVIe siècle, le pastel est concurrencé puis supplanté par l'indigo. Cette teinture est pratiquée depuis l'Antiquité dans toutes les régions où poussent des plantes contenant de l'indican. Pour extraire cette substance, la méthode traditionnelle est la fermentation : les feuilles sont entassées dans un baquet avec de l'eau pour qu'elles se décomposent.

En Afrique, la teinture à l'indigo est souvent pratiquée par les femmes. Dans la culture yoruba (Nigéria et Bénin), elle est associée au culte d'une divinité, Ita Mapo, qui protège le monde féminin.

Les Touaregs du désert saharien, qui apprécient les tissus saturés de teinture et l'odeur caractéristique de l'indigo végétal, lui doivent d'être appelés "les hommes bleus".

En Indonésie, la teinture à l'indigo, pratiquée aussi par les femmes, se déroule comme un véritable culte.  

Le pigment bleu tiré de l'indigo a été très employé par les peintres et il est encore utilisé pour colorer le bois dans la statuaire africaine.

 

barques 

En Occident le bleu est symbole de pureté et de fidélité. Symbole de paix, le bleu a été choisi pour les drapeaux de l'ONU et de l'Europe.

Couleur du ciel et de la mer, il symbolise aussi l'infini, le divin, le spirituel. Le bleu invite au rêve et je vous invite à rêver en feuilletant l'album photos "Bleus".

A moins que vous ne soyez un cordon bleu et que vous ne soyez en train de mitonner un bon petit plat.

 

A bientôt

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by l-atelier-des-couleurs.over-blog.com - dans Couleurs
commenter cet article

commentaires

sophie marty 03/01/2011 20:57


tu devrais lire michel pastoureau ça te plairait
bises


Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche