Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 08:12

 

La fin des camélias 

 

 

Bonjour,

 

C'est la fin des camellias et donc la fin de l'hiver. Les camellias qui, cette année, nous offrent des fleurs depuis le mois de septembre, perdent leurs dernières fleurs. Je voulais depuis longtemps vous parler de ces arbustes aux très nombreuses variétés très cultivés au Pays basque.

 

Originaires d'Asie, les Camellia y sont cultivés depuis des millénaires. La tradition de leur culture avait pour but de produire du thé (Camellia sinensis) ou de l'huile (C. oleifera). Les Camellia doivent leur nom à l'hommage rendu par Carl von Linné, à titre posthume, au frère jésuite morave, Jiři Josef Camel, botaniste et apothicaire, né à Brno (ce qui n'a rien à voir avec les camellia mais mes grands-parents ont habité dans cette ville et mes cousines y vivent, donc j'en parle...), très connu par ses écrits sur la flore des Philippines.

 

L'histoire du camellia commença vraiment en Europe en Angleterre. Les Anglais, soucieux de se procurer du thé, importèrent les premiers camellias au début du XVIIIe siècle. Mais la culture de ces plantes à thé ne donna pas les résultats escomptés car les Anglais s'étaient vu confier des arbustes d'ornement (Camellia japonica) à la place des théiers (Camellia sinensis) convoités. Cette culture se faisait sous serre, le climat anglais n'étant pas favorable aux camellias.

 

Cette plante se répandit rapidement dans les cours royales et princières européennes. Au début du XIXe siècle, Henri Favre, maire de Nantes (ville qui possède aujourd'hui dans son Jardin des Plantes plus de 600 cultivars de camellias), découvre que le camellia peut très bien vivre hors des serres. Le climat breton lui convient très bien. De nombreuses pépinières voient le jour et de nombreux cultivars sont créés (dont le C. japonica Henri Favre) alors que d'autres cultivars asiatiques sont encore importés. Le camellia connaît une diffusion fulgurante au XIXe siècle en Europe mais aussi aux États-Unis. Alexandre Dumas fils contribue à son succès avec son roman La Dame aux camélias, publié en 1848. C'est aussi à lui que l'on doit l'orthographe "camélia" que l'on trouve souvent aujourd'hui.

 

Le camellia, réservé longtemps à l'aristocratie, s'est aujourd'hui démocratisé. Beaucoup de cultivars sont assez rustiques, d'autres pas du tout. Ils apprécient particulièrement les climats doux et humides comme celui de la Bretagne ou du Pays basque. Ils préfèrent l'ombre légère et les sols acides (sauf le Camellia sasanqua, qui fleurit en automne et est parfumé, qui supporte les sols calcaires). 

 

Les Camellia japonica fleurissent de la fin de l'hiver à la fin du printemps. Leurs fleurs sont simples, semi-double, en forme d'anémone, de pivoine, de rose. D'autres encore ont une forme double stricte ou irrégulière.

 

Je vous laisse admirer quelques photos de Camellia que j'ai trouvé sur internet (je ne trouve plus les photos de ma "collection" et je ne peux plus photographier de camellia, ce n'est plus de saison) qui vous donneront un petit aperçu des si nombreuses variétés de camellias.

 

 

    5543292725_52c3aef9bc.jpg 2259847261_339b707515.jpg

      2487505664_b9bf16b279.jpg442357045_1aa054e4b9.jpg 

2435204457_0515dd3aec.jpg2259846307_a61b900d13.jpg 

462587374_95ce3aa928.jpg2487505102_e673dd715a.jpg 

3331162455_a6a5293a8b.jpg2354679130_3978cbe20c.jpg 

2487504874_c4acc40946.jpg2176135653_5501bb3cb7.jpg 

6702953217_711e0220e9.jpg5575297174_e58fc3936b.jpg 

7079584713_35f1cbded2.jpg7079612219_2f760bacdc.jpg 

 

Je pourrais vous en montrer des milliers mais je pense que vous en avez vu assez pour aujourd'hui. nous en reparlerons l'année prochaine. En attendant, essayez d'en faire des boutures. A la mi-été. Les camellia se multiplient très facilement.

 

 

A bientôt !

 

 

4986158606_69e6f3a98e.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs - dans Plantes et jardins
commenter cet article

commentaires

zabeth 10/05/2012 21:15

superbe échantillon ; du coup après les avoir libérés des ronces ; je suis allée chercher de la terre de bruyère pour les nourrir et j'ai obtenu l'adresse d'un bon jardinier pour les épointer ...
chez moi (Biarritz )le blanc démarre en septembre et j'en ai encore un beau dont les fleurs sont bicolores 'rose et des trainées roses sur leurs pétales) avec deux têtes conjointes ; ce ne sont pas
ceux que je préfère mais ils ont le mérite d'être présent avec cette chaleur ... les derniers !

La nutrition en couleurs 10/05/2012 21:22



Merci de tes infos...


Bisous



Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche