Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 09:05

Porte d'entrée de Larressingle et pélerins

 

 

 

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, je vous propose de visiter celle que l'on appelle "la petite Carcassonne du Gers : Larressingle. Ce village est le plus petit village fortifié de France. Il fait aussi partie des "Plus Beaux Villages de France". Situé à l'écart de la Via Podensis (l'un des quatre chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle de France qui part du Puy pour arriver à Ostabat au Pays basque), Larressingle constitue une étape pour les pélerins, entre Condom et Beaumont sur l'Osse dans le Gers.

Larressingle est un très intéressant exemple d'architecture militaire du XIIIe siècle.

 

Au XIe siècle, le village n'est qu'un groupement de quelques fermes avec une église. L'abbé Hugues, fondateur de l'abbaye de Condom est héritier des Ducs de Gascogne. Devenu évêque d'Agen et de Bazas, il laisse sa charge abbatiale de Condom et fait don de ses terres de Larressingle à son successeur. C'est ainsi que les abbés puis les évêques de Condom sont devenus seigneurs de Larressingle.

Au XIIe siècle, une nouvelle église remplace l'église primitive.

 

 

 

 

Clocher-mur de l'église de Larressingle

Clocher-mur de l'église Saint-Sigismond 

 

 

 

Au XIIIe siècle, Français et Anglais se disputent la région et les bourgs sont fortifiés. Larressingle s'entoure de remparts et de tours. Le château est construit à la même époque.

 

 

 

Vue des remparts de Larressingle

Remparts et porte d'entrée de Larressingle

 

 

 

Le village ne sera jamais attaqué jusqu'en 1589 (quand les Huguenots s'en emparent), ce qui explique son excellente conservation jusqu'à aujourd'hui.

 

L'unique entrée se fait sous la tour centrale. Le pont comportait autrefois un double pont-levis.

 

 

 

Porte d'entrée dans Larresingle

Porte d'entrée dans Larressingle

 

 

 

L'enceinte se compose de plusieurs tours (8). Les fossés ont conservé leur profil.

 

 

 

Tour d'angle des remparts


 

Tour des remparts

 

 

Une tour d'angle


 

Tour des remparts

 

 

Remparts de Larresingle

Les tours et les remparts de Larresingle

 

 

 

Les maisons adossées à la courtine datent majoritairement du XVIIe siècle.

 

 

Larressingle

Larresingle - vue d'ensemble

 

 

 

Le château construit au XIIIe siècle est remanié au XIVe puis au XVIe siècle.

 

 

Fenêtres du château

Le château et une maison

 

 

Il est composé de trois étages, les deux premiers du XIIIe, le dernier du XIVe siècle. Au XVIe siècle, une tour pentagonale est ajoutée. 

 

 

 

Château de Larresingle

La tour pentagonale du château de Larressingle

 

 

 

Ses ouvertures sont des meurtrières au premier étage, des fenêtres rectangulaires au 2e et des fenêtres à meneaux au 3e étage. On peut voir aussi une fenêtre trilobée.

 

 

 

Ouvertures du château

Fenêtres du château

 

 

La-fenetre-trilobee-du-chateau.jpg

La fenêtre trilobée du château

 

 

 

Le château a été dépouillé de sa toiture au XVIe siècle quand les évêques de Condom décidèrent d'abandonner Larressingle au profit de Cassaigne. Depuis, il est à ciel ouvert.

 

 

L'église Saint-Sigismond, qui servait de refuge aux habitants de Larressingle, est au cœur du village. L'accès se fait par un portail roman à chapiteaux sculptés. Ce portail se situe à la base du clocher-mur. Le chapiteau de gauche porte deux rangs de feuillage.

 

 

 

Chapiteau de gauche du portail d'entrée de l'église

Chapiteau de gauche du portail de l'église Saint-Sigismond

 

 

 

Dans celui de droite sont sculptés deux couples d'oiseaux.

 

 

Chapiteau de droite du portail d'entrée

Chapiteau de droite du portail de l'église Saint-Sigismond

 

 

 

L'élargissement de la nef ayant été empêché par la construction du château, l'abside en cul-de-four a été percée pour ajouter un nouveau chevet plat permettant d'agrandir l'édifice. Le mur chevet est évidé entre deux contreforts.

 

 

 

Voûte de l'église Saint-Sigismond

 

 

Intérieur de l'église Saint-Sigismond

Intérieur de l'église Saint-Sigismond

 

 

 

La colonne de gauche possède un chapiteau en relief portant deux lions, deux oiseaux et un personnage.

 

 

 

Chapiteau de gauche à l'intérieur de l'église

Chapiteau de gauche à l'intérieur de l'église Saint-Sigismond

 

 

 

Celle de droite a un chapiteau orné de deux rangs de feuilles à larges nervures en saillie. Une frise à damiers court tout du long.


 

 

Chapiteau de droite à l'intérieur de l'église

Chapiteau de droite à l'intérieur de l'église Saint-Sigismond

 

 

 

Les chapiteaux de la seconde partie représentent des feuillages de fougères et sont certainement un reste de l'ancienne église du XIe siècle.

 

 

 

Chapiteau aux feuillages de fougères

Chapiteau aux feuillages de fougères

 

 

 

Les vitraux datent du XXIe siècle.

 

 

 

Ouverture et vitrail

Ouverture et vitrail

 

 

 

Sortez vite de l'église après en avoir admiré tous ces éléments.

 

 

 

Entrée de l'église Saint-Sigismond

Entrée de l'église Saint-Sigismond

 

 

 

Le soleil vous attend dehors qui fait briller toutes les fleurs de Larressingle et la campagne alentour.

 

 

 

Des fleurs


 

Iris.jpg

 

 

La campagne dans Larressingle

 

 

 

A bientôt !

 


 

 


 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs - dans Aquitaine
commenter cet article

commentaires

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche