750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2014 1 24 /11 /novembre /2014 10:49

 

Papier-marbre-4.jpg

 

 

 

 

Bonjour,

 

La photo de la devinette de samedi dernier représentait un détail de papier marbré. 

Bravo à Laurence qui est la seule à avoir reconnu du papier marbré. Il ne s'agissait pas de papier turc ebru mais de papier marbré français comme on pouvait en faire au XVIIIe siècle.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, ce papier marbré a été placé aux contreplats de la reliure et comme garde volante sur les premier et dernier feuillets volants du bloc texte.

 

En Occident, l'art de marbrer le papier est étroitement lié à l'art de relier les livres. Les premiers papiers marbrés pénètrent en Europe dans les bagages des voyageurs revenant d'Orient au XVIe siècle.

 

La marbrure est d'origine japonaise. Les Suminagashi, papiers décorés à l'aide d'encres déposées sur l'eau, sont mentionnés dès le IXe siècle. D'Asie, la marbrure passe en Turquie et les couleurs apparaissent. Les encres ne sont pas jetées dans l'eau claire mais sur une eau épaissie avec de la gomme adragante. Au XVIIe siècle, la marbrure commence à être employée en Italie, en France, puis en Allemagne et en Angleterre pour obtenir du papier qui ressemble au marbre, d'où le nom qu'on lui donne.

La technique de la marbrure est longtemps restée mystérieuse et est transmise oralement dans le plus grand secret jusqu'au XVIIIe siècle. On commence alors à trouver quelques descriptions techniques sur la marbrure, en particulier dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert.

 

 

 

 

Marbreur-de-papier-Encyclopedie-Diderot-et-d-Alembert.jpg

 

 


 

Divers motifs sont créés au XVIIe siècle puis repris au XVIIIe : cailloutés, coquilles, feuilles de chêne... Les couleurs employées sont principalement le jaune, le bleu et le vert avec une dominante de rouge. 

Le papier de la devinette correspond au motif coquille. Les coquilles sont des figures circulaires plus ou moins larges, dessinées à la pointe sur un fond caillouté. Utilisées dès 1630, elles se popularisent au XVIIIe siècle. Ce papier orne la reliure d'un livre de 1775.

 

 

 

 

Histoire-naturelle-Buffon-copie-1.jpg

 

 

 

 

Je me suis amusée à photographier divers papiers marbrés figurant dans quelques livres. Je vous en montre quelques images.

 

 

 

 

Papier marbré-

 

 

Papier marbré =

 

 

Papier marbré 7

 

 

Papier marbré 3

 

 

Papier marbré 12

 


Papier marbré 14

 

 

Papier marbré 15

 

 

 

Le papier marbré de nos cartons à dessins est aussi du papier marbré ou plutôt du "faux marbré".

 

 

 

 

Papier marbré carton à dessin

 

 

 

 

Le papier marbré est encore utilisé et fabriqué de nos jours. La technique est intéressante. Il faudra que je l'essaie un jour...

 

 

 

Merci à tous ceux qui ont participé à ce jeu.

 

A bientôt!

 


Partager cet article
Repost0
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 08:26
Partager cet article
Repost0
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 07:54

22 novembre 2014 

 

 

 

Bonjour,

 

Pouvez-vous me dire ce que cette photo représente?

J'espère que vous serez nombreux à trouver la bonne réponse.

Je vous donne rendez-vous lundi.

 

Bon week-end!

 


Partager cet article
Repost0
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 11:30
Partager cet article
Repost0
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 10:06

Crackers.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

L'autre jour, j'ai voulu faire des crackers pour accompagner toutes mes "tartinades". J'ai consulté plusieurs recettes mais aucune ne me convenait vraiment. Alors je les ai toutes mélangées et j'ai obtenu ces petits crackers délicieux, bien croquants mais pas durs, qui ont un goût agréable même quand on les mange seuls. Je vous en donne la recette.

 

 

 

Crackers au sésame, au pavot et à la nigelle

 

 

Pour une cinquantaine de crackers :

 

160 g de farine complète

1/2 cuillerée à café rase de sel

90 g de graines diverses (sésame doré, sésame noir, pavot, nigelle)

1 cuillerée à soupe bombée de miel

1 et 1/2 cuillerées à soupe d'huile d'olive

10 cl d'eau

1 œuf + eau


 

Dans un robot, mélanger la farine, le sel et les graines. Ajouter le miel et l'huile d'olive puis, petit à petit, l'eau. Pétrir jusqu'à ce que la pâte forme une boule qui se détache des bords du bol. Si nécessaire, ajouter un peu d'eau ou de farine si la pâte est trop collante.

Préchauffer le four à 180°.

Étendre la pâte sur un plan de travail fariné, le plus finement possible (elle s'étale très bien). Couper en rectangles (ou carrés ou triangles). Les déposer sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson. A l'aide d'un pinceau, dorer chaque cracker à l'œuf battu avec un peu d'eau.

Baisser le four à 150° et enfourner pendant 15 minutes. Éteindre le four et laisser refroidir les crackers à l'intérieur du four. Les crackers seront ainsi plus croustillants.

 

Conserver dans une boîte en fer et déguster seuls ou avec des dips ou tartinades.

 

 

 

 Dip et crackers

 

 

 

A bientôt!


 


Partager cet article
Repost0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 12:19
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 11:16

Soulages-10.jpg

 

 

 

 

Bonjour,

 

Bravo à Stéfany qui, la première et très vite, a reconnu que la photo de la devinette de samedi dernier représentait un détail de tableau de Pierre Soulages. 

Et merci à tous ceux qui ont répondu à cette devinette même s'ils n'ont pas donné la bonne réponse.

 

Pierre Soulages est connu de tous pour son usage des reflets de la couleur "noir" qu'il appelle noir-lumière ou outre-noir. 

Né en 1919 à Rodez, il commence à peindre des toiles abstraites dès 1946. Il utilise le brou de noix dans ses toiles où le noir domine déjà. 

Très vite, c'est la puissance du noir qui l'intéresse. Et le pouvoir qu'a la matière par sa texture de refléter la lumière. Encres, goudrons, brou de noix, gouaches, huile, acrylique, Soulages utilise toutes les matières pour faire jaillir la lumière de l'obscurité.


Dès l'enfance, il avait remarqué que le noir faisait ressortir la blancheur.

 

 

 

 

Soulages1.jpg

 

 

Soulages 12

 

 

Soulages 4

 

 

 

Il s'aperçoit aussi qu'une couleur sombre, placée à côté du noir, s'éclaire. 

 

 

 

Soulages-8.jpg

 

 

Soulages 13

 


 

Dès la fin des années 70, ses toiles deviennent entièrement noires. On y trouve des sillons, des entailles, des reliefs qui créent des jeux de lumière et de couleurs, d'où le terme d'outrenoirs donné à ces tableaux mono-pigmentaires. La matière noire est une sorte de matrice de reflets dont naît la lumière.

 

 

 

Soulages 2

 

Soulages 3

 

 

Soulages 9

 

 

Soulages 6

 

Soulages-14.jpg    

 

 

 

Ces outrenoirs sont de grands polyptyques striés où Pierre Soulages avec ses outils (brosses, truelles, racloirs... qu'il s'est lui-même confectionnés) crée des sillons, des nervures, des sens et des contresens qui changent de couleur selon l'incidence de la lumière. Certains noirs deviennent presque bleus, d'autres verts, d'autres sont carrémént argentés ou dorés...

 

 

 

 

Soulages 11

 

 

 

Comme le disaient les anciens (en latin le noir mat ater s'oppose au noir brillant niger comme en ancien haut-allemand swarz s'oppose à blach), il n'y a pas qu'un noir... (cf.  Et si le noir était une couleur...).

 

 

A bientôt!

 

P.S. Excusez la médiocre qualité des photos que j'ai prises au musée Fabre de Montpellier avec mon téléphone. 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:21
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 09:16

 

 

 

 

Devinette-du-samedi-15-novembre-2014.jpg

 

 

 

 

Bonjour,

 

Que représente cette photo? Saurez-vous le deviner?

Nous en reparlerons lundi.

 

Bon week-end!

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 17:47
Partager cet article
Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche