750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 09:42

devinette-du-2-mars-2013.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

Pouvez-vous me dire ce que cette photo représente ?

 

 

A lundi pour la réponse.

Bon week-end !

Partager cet article
Repost0
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 11:17

Gateau-au-pavot.jpg

 

 

 

Bonjour,

Je vous confie aujourd'hui une recette de famille, très appréciée dans les pays d'Europe de l'Est, celle du gâteau au pavot. 

Les graines de pavot utilisées pour réaliser ce gâteau sont issues du pavot noir, appelé aussi oeillette ou pavot bleu, le Papaver somniferum var. nigrum. C'est avec ces graines que l'on fabrique l'huile d'oeillette. Connues comme épice chez les Sumériens il y a 6 000 ans, elles sont très utilisées au Moyen Orient pour parfumer les desserts, en Inde dans les plats de viande et surtout en Europe de l'Est dans les pains et les gâteaux. Elles contiennent des traces minimes d'alcaloïdes aux propriétés calmantes et analgésiques mais, rassurez-vous, en quantité tellement infime qu'elles ne peuvent être considérées comme psychotropes. On peut les trouver un peu partout maintenant, dans les grandes surfaces comme dans les magasins bio. 

 

 

 

 

Graines-de-pavot.jpg

 

 

 

 

Gâteau au pavot

 

 

Pour 6 personnes : 

 

90 g de beurre doux

80 g de sucre cristallisé

1 cuillerée à café de vanille en poudre

1 cuillerée à soupe de rhum

Le zeste d'un citron jaune

4 oeufs

170 g de graines de pavot moulu

70 g de sucre en poudre

100 g de farine

7,5 cl de lait

1 pincée de sel

 

 

Moudre grossièrement les graines de pavot dans un mixeur ou un moulin à café. Réserver.

Fouetter dans un robot le beurre ramolli, le sucre cristallisé, la vanille, le rhum, le zeste de citron et le sel jusqu'à obtenir un mélange crémeux.

Ajouter un par un les jaunes d'oeuf puis le pavot moulu en continuant à fouetter. Réserver.

Monter les blancs en neige et, quand ils sont fermes, ajouter le sucre en poudre. Réserver.

Mélanger la farine et le lait jusqu'à ce que le mélange soit lisse. Réserver.

Préchauffer le four à 170°.

Mélanger délicatement les trois préparations. Verser dans un moule à manqué beurré et fariné.

Faire cuire pendant une heure dans le four préchauffé. Laisser refroidir.

 

 

 

Gateau-au-pavot-au-sortir-du-four.jpg

 

 

 

Sortir le gâteau du moule en le retournant sur un plat. Le saupoudrer de sucre glace. Servir en dessert ou avec le café.

 

 

 

Portion-de-gateau-au-pavot.jpg

 

 

 

Bon appétit !

 

P.S. Vous pouvez trouver cette recette (et bien d'autres) sur mon livre Nutrition gourmandise de nouveau disponible aux éditions Atlantica. Pour en savoir plus, cliquez sur ou recopiez le lien ci-après http://www.atlantica.fr/livre/10335.

Partager cet article
Repost0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 11:52

Paysage-de-Soule.jpg

 

 

 

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, je vous emmène, comme promis, faire une balade en Soule, au Pays basque.

La Soule est une des trois provinces basques françaises. C'est aussi la plus petite en superficie et la moins peuplée.  Située à l'est du Labourd et de la Basse-Navarre (les deux autres provinces basques françaises), elle est limitée au nord par le Gave d'Oloron qui la sépare du Béarn et au sud par la frontière avec l'Espagne.

 

 

 

 

Carte-du-Pays-basque.jpg

 

 

 

Éloignée des grands axes de communication, c'est la province basque qui a le mieux conservé ses traditions.

 

 

 

Les-danseurs-de-la-Soule.jpg

 

 

 

Les Souletins distinguent la Haute-Soule au sud (canton de Tardets-Sorholus), montagneuse, et la Basse-Soule (canton de Mauléon), région de plaines et de collines.

 

 

 

Paysage

 

 

Paysage de la Soule

 

 

 

Comme de nombreuses régions frontalières, la Soule a pu bénéficier d'un statut particulier, validé en 1520, par la rédaction de la "Coutume de Soule". Lointaine héritière de cette "coutume", la Commission Syndicale du Pays de Soule (CSPS), créée en 1838, est encore chargée de gérer les territoires indivis d'altitude pour le compte des 43 communes qui constituent la Soule historique. C'est elle qui entretient les voieries syndicales, qui régule le pastoralisme... Elle tire ses revenus de la coupe du bois, de la chasse, en faisant payer le prix des locations d'emplacement aux chasseurs qui viennent de loin pour chasser la palombe... Son territoire est composé pour moitié de pâturages et pour l'autre de forêts, situé entre 600 et 2017 m d'altitude. 

 

La Soule est une région d'élevage (ovins et bovins). On y fabrique artisanalement le fromage de brebis.

 

 

 

Moutons et berger des Pyrénées

 

 

Moutons

 

 Bergerie

Un cayolar

 

 


C'est aussi le pays de l'espadrille dont Mauléon est la capitale. Cette industrie, autrefois particulièrement florissante, est malheureusement sur le déclin avec la concurrence de l'espadrille chinoise.

 

Cette région, qui a été déchirée par les guerres de religion dans la seconde moitié du XVIe siècle, est restée très majoritairement catholique. On peut y admirer des églises au clocher particulier, dit "trinitaire" ou "souletin".

 

 

 

 

L-eglise-de-Gotein---Peinture-de-Philippe-Veyrin.jpg

Philippe Veyrin - L'église de Gotein     

 

 

L'église d'Aussurucq

L'église d'Aussurucq

 


Clocher de l'église de Mendy

Clocher de l'église de Mendy

 

 

 

Clocher de l'église d'Idaux

Clocher de l'église d'Idaux

 

Eglise d'Abense de Bas

Église d'Abense de Bas

 

 

 

L'architecture souletine est très différente de celle du Labourd et de Basse-Navarre. Elle est plus proche de l'architecture béarnaise.

 

 

 

Maison à Idaux Mendy

Maison à Idaux Mendy


Maison à Lacarry

Maison à Lacarry

 

Inscription sur une maison

 

 

 

 

Les toits sont en général recouverts d'ardoise.

 

 

 

 

Détail de toit

Détail de toit à Lacarry

 

 

 

Mais, comme dans tout le Pays basque, chaque village a son fronton.

 

 

 

Fronton de Lacarry

Le fronton de Lacarry

 

 

 

En cette saison, les routes de montagne sont coupées par la neige et je ne peux malheureusement pas vous emmener plus haut dans les montagnes. Ce sera pour une prochaine fois. Mais je peux vous montrer quelques autres images de cette région si particulière du Pays basque où il me reste plein de choses à découvrir.

 

 

 

 

Château de Ruthie à Aussurucq

Château de Ruthie à Aussurucq

 

 

Une bergerie

 

Paysage près d'Aussurucq

 

Ane

 

 

 

 

A bientôt !

 

 

Gravures tirées du livre Visages du Pays des Basques, Editions Horizons de France, Paris, 1942

Partager cet article
Repost0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 08:56

Détail de toit

 

 

 

Bonjour,

 

Vous avez tous trouvé la bonne réponse. Il s'agissait effectivement d'un gros plan sur un toit d'ardoise. Je ne sais pas si on peut employer pour ces tuiles le nom de "lauze" ou "lause" (ou encore "loze" en francoprovencal). En effet, ce que l'on appelle "lauze" est une tuile de schiste (comme l'ardoise), de calcaire, de basalte... d'une épaisseur de 20 à 40 mm. Les tuiles d'ardoise sont plus fines. Mais le terme "lausa" en occitan désigne la lauze comme l'ardoise. Alors...

J'ai photographié cette toiture à Lacarry, en Soule, au Pays basque. Je vous y emmène très vite.

 

 

A tout à l'heure!

Partager cet article
Repost0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 16:44

Devinette-du-samedi-23-fevrier.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

Je vais essayer de vous envoyer cette photo pour que vous puissiez trouver ce qu'elle représente.

J'espère retrouver une connection bientôt pour pouvoir vous donner la réponse lundi.

 

 

Bon week-end !

Partager cet article
Repost0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 12:43
Bonjour, Impossible de vous envoyer ma devinette aujourd'hui. J'ai des problèmes de connection. J'essaierai plus tard. À tout à heure!
Partager cet article
Repost0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 18:02

Poulet M'Chermel

 

 

 

Bonjour,

 

Je vous disais hier que je ne vous donnais pas souvent de recettes de plats de viandes. Je vais essayer de me rattraper et vous propose aujourd'hui une recette marocaine classique : le poulet M'Chermel ou tajine de poulet au citron.

 

 

 

 

Poulet M'Chermel

 

 

Pour 6 personnes :

 

1 beau poulet fermier 

2 oignons émincés

1 cuillerée à café de gingembre en poudre

1/2 cuillerée à café de safran en filaments

1/2 cuillerée à café de cumin

1 cuillerée à café de piment doux

1 cuillerée à soupe de coriandre fraîche ciselée

1 cuillerée à soupe de persil plat ciselé

2 citrons confits

1 douzaine d'olives violettes (ou vertes, à défaut)

1/2 verre de jus de citron

Huile d'olive

Sel, poivre

 

 

Couper le poulet en morceaux. Faire revenir les morceaux à feu moyen dans une cocotte avec un peu d'huile d'olive, le gingembre et le safran, jusqu'à ce qu'ils soient dorés de tous côtés. Saler, poivrer et réserver dans un plat.

Émincer les oignons et les faire revenir à feu doux dans la cocotte. Dès qu'ils commencent à prendre couleur, ajouter les morceaux de poulet et 2 verres d'eau. Couvrir et laisser mijoter 20 minutes environ à feu doux.

Ajouter alors le cumin, le piment doux, la coriandre et le persil, les olives et un citron coupé en dés et laisser encore revenir 5 minutes. Verser ensuite le jus de citron et laisser réduire quelques instants.

Dresser le poulet dans un plat (à tajine de préférence), disposer les olives et le deuxième citron coupé en quartiers autour et napper de sauce.

 

 

 

Bon appétit !


Partager cet article
Repost0
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 09:07

 

 4411765532_927be17de5.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

Je m'aperçois aujourd'hui que je vous donne souvent des recettes mais rarement des recettes de volailles et de viandes. Il faut dire que, même si je ne suis pas végétarienne, ma cuisine accorde une grande place aux légumes, frais et secs, et aux céréales.

 

Petite, je pensais qu'il fallait manger de la viande à tous les repas. Ou des oeufs ou du poisson. Sans oublier des produits laitiers. Enfin, des protéines animales. N'oblige-t-on pas les enfants à finir la viande dans leur assiette? Les plats traditionnels français sont tous centrés autour d'un morceau de viande. Et les repas traditionnels français finissent souvent par un produit laitier.

Il en est de même dans tous les pays occidentaux et de plus en plus dans les pays dits émergents.

Pourquoi un tel engouement pour les protéines animales et particulièrement pour la viande? 

 

Dans l'imaginaire de nombreuses sociétés, manger de la viande c'est se donner de la force. Les manuels de diététique accordent dès le Ve siècle une place prioritaire à la viande. Pendant longtemps, la consommation de viande est l'apanage des riches. Manger de la chair animale est une façon de marquer sa différence, de se placer au-dessus des mangeurs de végétaux. Les riches mangent toutes sortes de viandes, les gens des classes moyennes de la soupe, du ragoût, du lard et des légumes, les pauvres des pommes de terre et des produits laitiers. 

 

Dans les pays occidentaux, la révolution industrielle et l'exode rural, le triomphe de l'économie de marché sur l'économie de subsistance ont entraîné une augmentation de la consommation de viande. Au début du XIXe siècle, chaque Français en consommait en moyenne 19 kg par an, à la fin du XXe, 94,5 kg par an (source : FranceAgriMer). Même si cette tendance s'inverse aujourd'hui (en 2009, la consommation annuelle par habitant en France n'est plus que de 87,8 kg -source FranceAgriMer), il y a surconsommation de viande dans nos pays occidentaux. Il n'en est pas encore de même dans les pays émergents où la consommation de viande reste limitée mais ne cesse de croître.

 

 

 

Avantages et inconvénients des protéines animales et végétales


On sait depuis longtemps que les viandes sont une excellente source de protéines. Et beaucoup pensent que la seule source de protéines est animale. Or, les protéines peuvent être aussi d'origine végétale (cf.  Idées fausses en nutrition (2) - Les protéines).

Les protéines sont formées d'un enchaînement d'acides aminés. Certains de ces acides aminés sont dits "essentiels". Ils doivent être fournis par l'alimentation car l'organisme ne sait pas les synthétiser.

Les protéines d'origine animale ont une meilleure valeur nutritionnelle que les protéines d'origine végétale car elles contiennent l'ensemble des acides aminés essentiels. 

4626258008_e2d70f5498.jpgLes protéines issues des céréales et des oléagineux sont généralement pauvres en lysine, celles issues des légumineuses ont des teneurs assez faibles en acides aminés soufrés (cystéine, méthionine). Les combinaisons de céréales et de légumineuses permettent cependant de couvrir les besoins protéiques. On retrouve ces associations dans toutes les cultures et à toutes les époques : en Afrique du Nord où on associe couscous de blé et pois chiches, au Mexique où on associe les tortillas et les haricots rouges, à Cuba où on associe le riz et les haricots noirs, en Asie où on associe riz et soja... 5087361924_32152b8c5c.jpg

Les protéines d'origine animale ont une digestibilité plus importante que celle des végétaux. Les protéines animales ont donc une meilleure valeur biologique que les protéines végétales.

Les protéines "idéales" ne sont pas celles de la viande comme on pourrait le penser mais celles du lait de femme pour le nourrisson et celle des oeufs pour l'adulte.Oeufs à bamako

 

Si les produits animaux (d'origine terrestre, je ne parle pas des poissons) assurent un bon approvisionnement en acides aminés essentiels, ils ont l'inconvénient, consommés en excès, d'apporter des lipides riches en acides gras saturés dont on sait qu'ils sont impliqués dans les maladies cardio-vasculaires, les cancers, l'obésité... Ils peuvent aussi entraîner une augmentation du travail rénal.

 

Les végétaux fournissent des fibres qui facilitent le travail intestinal et des vitamines du groupe B (sauf la vitamine B12). Mais une alimentation exclusivement végétale est une source de carence en vitamines et minéraux : vitamine B12, D et fer.

 

 

En conclusion, il faut assurer un apport équilibré entre protéines animales et protéines végétales pour permettre de couvrir les besoins de l'organisme. Il est intéressant d'intégrer dans l'alimentation plus de protéines végétales qui possèdent des éléments nutritionnels complémentaires. Les nutritionnistes recommandent un apport équivalent de protéines végétales et de protéines animales (ce qui n'est pas le cas en France à l'heure actuelle où 70% des protéines consommées sont d'origine animale).

Au-delà des aspects strictement nutritionnels, l’intégration de davantage de protéines végétales dans l’alimentation peut s’inscrire dans une démarche de consommation plus respectueuse de l’environnement.

 

Je vous laisse y réfléchir.

 

 

A bientôt !

 

 

 



 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 18:04

Tarte-a-l-oignon.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

J'ai préparé aujourd'hui une tarte à l'oignon. A une époque, j'en faisais souvent. J'essayais toujours d'améliorer la recette, voulant obtenir la même tarte que celle que j'avais mangée un jour dans un restaurant qui n'existe plus maintenant, la Chaumière, à Biarritz et dont je gardais un excellent souvenir. 

 

Il y a plusieurs façons de préparer cette tarte. La plus courante consiste à faire revenir des oignons dans du beurre ou de l'huile, d'y ajouter oeufs et crème fraîche puis de verser le tout dans un fond de tarte précuit. Le résultat est souvent très gras. J'utilise une autre recette. Je vous la donne.

 

 

 

Tarte à l'oignon

 

 

Pour 4 à 6 personnes :

 

1,5 kg d'oignons

3 oeufs

20 cl de crème fraîche

1 fond de pâte brisée

Sel, poivre, piment d'Espelette, noix de muscade

 

 

Commencer par préparer votre pâte brisée puis la mettre à reposer au réfrigérateur une heure au minimum.

Peler et émincer les oignons. Les faire cuire dans de l'eau bouillante salée puis les faire égoutter pendant une heure dans une passoire. Enlever le surplus d'eau en appuyant sur les oignons avec une écumoire.

Préchauffer le four à 180°. Étaler la pâte dans un moule à tarte (j'ai pris un moule à manqué à fond amovible). La piquer avec une fourchette puis la recouvrir de papier sulfurisé et de haricots (ou noyaux de cerises ou pois chiches ou...). Enfourner pendant quelques minutes jusqu'à ce que la pâte commence à prendre couleur.

Dans un grand bol, battre les oeufs en omelette avec une fourchette. Ajouter la crème fraîche. Assaisonner. Ajouter les oignons bien égouttés. Mélanger et verser le tout sur le fond de tarte précuit. Mettre au four pendant 30 à 45 minutes (suivant l'épaisseur de l'appareil).

Servir chaud avec une salade.

 

 

 

 

Part-de-tarte-a-l-oignon.jpg

 

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 09:08

Parure-d-oreilles-Jivaro.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

La devinette de samedi dernier était difficile à résoudre si ce n'est pour les personnes ayant vu, comme Florence, l'exposition "Cheveux chéris" au musée du Quai Branly. Ou pour ceux qui utilisent les élytres de coléoptères pour en faire des parures, je vais y revenir.

 

Il s'agissait d'une parure d'oreilles du XIXe siècle des Jivaro de l'Équateur, réalisée avec des cheveux et des élytres de coléoptères. Comme moi, Florence a été attirée par cette parure et savait donc ce que représentait cette photo.

 

Les élytres de coléoptères, du fait de leur brillance et de leur couleur, sont des parures très prisées qui décorent de très nombreux ornements, notamment d'oreilles chez les Jivaro. Les cheveux humains, plus ternes, évoquent les capacités prédatrices du porteur et sa vitalité.

 

 

John-Singer-Sargent-Portrait-d-Ellen-Terry-en-Lady-Macbeth.jpgLes élytres de coléoptères n'ont pas été utilisées que par les Jivaro comme je l'ai découvert en faisant des recherches sur internet. Les robes de théâtre en étaient souvent incrustées comme la robe que portait l'actrice Ellen Terry pour sa représentation de Lady Macbeth en 1888, immortalisée par le tableau de John Singer Sargent. Cette robe, recouverte de centaines d'élytres de coléoptères a été aujourd'hui restaurée, ce qui a nécessité plus de 700 heures de travail. Je vous en montre quelques images.

 

 

 

La robe d'Ellen Terry en Lady Macbeth

 

Costume-de-Lady-Macbeth-detail.jpg

 

 

 

 

 

Les amateurs de belles toilettes au XIXe siècle étaient friands de ce type d'ornements. Cette mode, qui coïncidait avec l'élan naturaliste du siècle, venait de la découverte et de l'importation de textiles indiens traditionnellement brodés.

 

A l'heure actuelle, les élytres de coléoptères sont toujours utilisées. La costumière du film de Rupert Sanders, Blanche Neige et le chasseur, a habillé la reine Ravenna d'une robe brodée d'élytres de coléoptères.

 

 

 

Robe de Ravenna détail 

 

 

 

On peut même les trouver en vente sur eBay. 

 

 

 

 

Les-elytres-de-coleopteres-en-vente-sur-Ebay.jpg

 

 

 

La Thaïlande s'est spécialisée dans l'exportation des élytres qui sont récupérées avant la consommation alimentaire de ces insectes.

 

Certains artistes les utilisent comme le controversé sculpteur belge Jan Fabre. Ce dernier crée avec les carapaces de coléoptères des sculptures anthropomorphes. C'est lui aussi qui a recouvert le plafond et les lustres du Salon des Glaces du Palais Royal de Bruxelles de carapaces de scarabées (1,4 million de carapaces). La lumière joue sur les nuances irisées des ailes dans les tonalités bleu-vert, créant des effets spectaculaires.

 

 

 

 

Plafond et lustre Palais Royal Bruxelles

 

 

 

 

Je vous laisse réfléchir à ce que vous pourriez réaliser avec ces élytres. Quant à moi, je préfère regarder les coléoptères vivants comme cette jolie coccinelle.

 

 

 


298116582_20b66a7995.jpg

 

 

 

A bientôt !    

 


Partager cet article
Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche