750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 08:42

 

Devinette-13-octobre.jpg

 

 

Bonjour,

 

Qu'est ce que c'est ? Facile !

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 13:03

 

Sables-chocolat-fleur-de-sel.jpg

 

 

Bonjour,

 

La météo avait prévu une journée maussade aujourd'hui. Et dès mon réveil, j'ai décidé de préparer quelques sablés au chocolat pour me consoler. En fait, il ne fait pas si mauvais et le ciel est même tout bleu depuis un moment. Mais ma décision était prise. Alors...

 

Je ne pense pas vous avoir déjà parlé de cette recette que j'ai trouvée il y a longtemps déjà sur internet. C'est celle de Pierre Hermé que vous connaissez tous. Il emploie du chocolat de bonne qualité, à 70% de cacao, et il ajoute de la fleur de sel qui relève encore le goût du chocolat. Le secret : il ne fait cuire ces sablés que 11 mn. Sans plus attendre, je vous donne la recette.

 

 

 

Pour une trentaine de sablés :

 

175 g de farine 

150 g de chocolat à 70% de cacao

30 g de cacao en poudre non sucré

150 g de beurre doux

120 g de cassonade

50 g de sucre en poudre

5 g de bicarbonate de sodium

3 g de fleur de sel

1/2 cuillerée à café d'extrait de vanille liquide

 

 

 

Casser le chocolat en petits morceaux.

 

 

Casser le chocolat

 

 

Tamiser la farine, le cacao et le bicarbonate de sodium.

 

 

Tamiser farine, cacao et bicarbonate

 

 

Travailler le beurre mou en pommade et y incorporer le sucre et la cassonade, la fleur de sel et la vanille.

 

 

Travailler le beurre et ajouter le sucre

 

 

Ajouter le chocolat et la farine et mélanger rapidement.

 

 

Mélanger le tout

 

 

Façonner de petits boudins d'environ 5 cm de diamètre avec cette pâte.

 

 

Former des boudins de pâte

 

 

Envelopper les boudins dans du film alimentaire et réserver au réfrigérateur pendant 2 h au minimum.

 

 

Envelopper les boudins dans du film transparent

 

 

Préchauffer le four à 170°. Découper les boudins en tranches de 1 à 2 cm d'épaisseur.

 

 

Decouper-les-boudins-en-tranches.jpg

 

 

Faire cuire au four 11 mn. Laisser refroidir sur la plaque. 

 

 

sablés au chocolat


 

A consommer avec le café... et avec modération !

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 12:31

 

 

Olives vertes 

 

 

Bonjour,

 

C'est la saison de récolte des olives. Je n'ai plus d'olivier dans mon jardin ou, plutôt, je n'ai plus de jardin mais j'étais en Andalousie où on en trouve des tonnes sur tous les marchés. Et je n'ai pu m'empêcher d'en acheter pour faire quelques bocaux d'olives vertes en saumure, pour le plaisir. J'ai toujours le souvenir des olives que j'avais préparées en Tunisie où j'avais plusieurs oliviers. Mais je ne me rappelle plus comment je les avais faites. Je sais seulement que je les avais piquées avant de les faire tremper pour leur faire perdre leur amertume. Je vous montre comment j'ai fait cette année.

 

J'ai d'abord lavé mes olives.

 

 

 

Lavage olives

 

 

Ensuite, je les ai mises dans un grand saladier (sans les piquer cette fois-ci) plein d'eau. Je les ai laissées dans l'eau pendant 12 jours, en changeant l'eau tous les jours. Cette opération permet de leur faire perdre leur amertume.

 

 

 

Trempage olives

 

 

Au bout de ces 12 jours, j'ai encore rincé mes olives puis les ai mises dans des pots très propres avec une gousse d'ail dans chaque pot.

 

 

 

Olives dans les pots

 

 

J'ai ensuite préparé ma saumure avec 100 g de sel par litre d'eau, des branches de thym, des feuilles de laurier, des graines de coriandre et de fenouil. J'ai laissé ma saumure bouillir pendant un quart d'heure puis l'ai fait refroidir. Enfin, j'ai versé la saumure refroidie dans mes pots jusqu'à 1 cm du bord supérieur et ai refermé hermétiquement les pots. Il ne reste plus qu'à attendre au moins deux mois avant de les goûter.

 

 

 

Olives-vertes-en-saumure.jpg

 

 

 

Je ne sais pas si elles seront bonnes mais elles sont très belles.

Si vous avez des recettes pour préparer les olives, je suis preneuse... pour la prochaine fois.

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 08:36

 

 

Tronc-de-fromager.jpg

 

 

Bonjour,

 

Merci à tous ceux qui ont participé à la devinette de samedi dernier. Et bravo à ceux (je devrais dire à celles!) qui ont trouvé la réponse.

La photo que je vous ai soumise samedi dernier représente bien l'écorce du fromager, cet arbre magnifique qui pousse dans les régions tropicales. Le tronc du fromager est lisse et recouvert de nombreuses épines coniques. J'avais consacré un article l'année dernière à cet arbre majestueux, quand j'habitais au Mali (cf.  Le fromager et le kapok). Et j'avais ajouté une photo (cf. Une belle photo de fromager ) qui m'avait été envoyée par Nathalie (que je remercie encore). 

 

La photo de la devinette a été prise à l'Institut français de Bamako, comme celle que vous voyez ci-dessus. J'en profite pour dire bonjour à tous mes amis de Bamako qui connaissent ce fromager.

 


A bientôt !

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2012 6 06 /10 /octobre /2012 07:33

 

Devinette-samedi-6-octobre.jpg

 

 

Bonjour,

 

Qu'est ce que c'est ? La bonne réponse est sur le blog. A vous de la trouver.

J'attends vos réponses...

 

Bon week-end !

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 13:00

 

sans titreazulejos-22

 

 

Bonjour,

 

Je ne peux quitter le Portugal sans vous parler des azulejos. Depuis 5 siècles, ils sont utilisés partout dans ce pays pour décorer les intérieurs comme les extérieurs. Importé par les Arabes, l'art de l'azulejo (mot qui vient de l'arabe - cf. Le zellige) s'est rapidement développé au Portugal.

D'abord géométriques (l'Islam ne permettait pas les représentations figuratives), les dessins de ces carreaux de céramique peints à la main représentent plus tard, des scènes religieuses, de la vie au Portugal ou en rapport avec les expéditions lointaines et les colonies.

 

 

 

sans titreazulejos-12

 

sans titreazulejos-13


sans titreazulejos-4

 

 

Quand je suis arrivée au Portugal, je les traquais partout. Je photographiais tous les carreaux que je pouvais voir, les plus anciens comme les plus récents. Quand je suis arrivée à Lisbonne, j'en ai vu partout, dans les églises, sur les façades des maisons, des immeubles cossus et des palais comme sur celles des maisons les plus modestes. Et je me suis plus intéressée à la ville elle-même. Et je ne suis même pas allée visiter le musée qui leur est consacré à Lisbonne. Mais, inévitablement, j'ai photographié des azulejos. Je vous en montre quelques-uns.

 

 

sans titreazulejos-26

 

sans titreazulejos-14

 

sans titreazulejos-32

 

sans titreazulejos-35

 

 

A l'intérieur comme à l'extérieur, ils ornent les murs et les façades, comme ici au musée des Arts décoratifs.

 

sans titreazulejos-40

 

sans titreazulejos-38

 

 

A Lisbonne, dans les vieux quartiers, ils recouvrent toutes les façades.


sans titreazulejos-51

 

sans titreazulejos-55

 

sans titreazulejos-27

 

 

Tout simples, et parfois même unis, ou au dessin très élaboré, ils sont souvent monochromes mais aussi polychromes. Les plus anciens côtoient les plus récents.

 

 

sans titreazulejos-58

sans titreazulejos-44

 

sans titreazulejos-41

 

sans titreazulejos-20 

 

 

Le temps les a patinés mais ils résistent aux siècles qui passent. Même si ce n'est que sur de petits panneaux réalisés à partir de carreaux récupérés.

 


sans titreazulejos-57

 

sans titreazulejos-56

 

 

L'art de l'azulejo est toujours vivant au Portugal. Certains panneaux font l'objet de restauration (en particulier dans les églises).

 

 

 

sans titreazulejos-10

 

sans titreazulejos-8

 

 

Je n'ai pas eu le temps d'aller voir des céramistes mais j'ai pu admirer le travail de certains artisans qui rééditent des modèles anciens et en créent de nouveaux. 

 

 

sans titreazulejos-16

 

sans titreazulejos-17


 

Je ne peux tous vous les montrer mais je ne peux que vous conseiller d'aller au Portugal pour les admirer.

 

 

Bonne promenade !

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 18:30

 

 

16

 

 

Bonjour,

 

Lisbonne se découvre à pied mais aussi... en tramway. La ligne la plus célèbre est la ligne 28 qui vous fera passer par les plus vieux quartiers de Lisbonne. 

 

 

Ligne 28

 

 

Entre le cimetière dos Prazeres et le quartier de Graça d'où vous pourrez partir pour visiter le quartier de Mouraria où est né le fado au XIXe siècle, il emprunte tout un labyrinthe de rues étroites, de côtes, qui vous feront découvrir les quartiers du Bairro Alto, du Chiado, de la Baixa et de l'Alfama.

 

 

5

 

 

Vous pourrez faire des arrêts pour aller visiter toutes les églises qui sont sur son passage et la cathédrale, la Sé, des musées dont le magnifique musée des arts décoratifs, admirer la ville du haut de ses miradors, dont celui de Santa Lucia qui offre une vue sur le quartier de l'Alfama avec le Tage en toile de fond...

 

 

9

 

22

 

4

 

14

 

 

Les wagons de la ligne 28, comme la plupart des tramways qui circulent à Lisbonne, datent du début du XXe siècle. Ils sont de couleur jaune et souvent recouverts de panneaux publicitaires.

 

 

10

 

11

 

24

 

21

 

18

 

7

 

 

Les wagons les plus anciens, de couleur rouge pour les différencier des autres, sont réservés au transport touristique. Ils font le tour de la ville en saison, en dispensant des commentaires.

 

 

12

 

 

D'autres lignes disposent de wagons récents, climatisés. C'est le cas de la ligne 15 que vous emprunterez, au départ de la Praça do Comércio, pour aller à Belém pour avoir une belle vue sur l'embouchure du Tage, visiter la tour de Belém, le monastère dos Jéronimos, le musée de la marine ou encore pour aller déguster les fameux pastéis de Belém (cf.  Lisbonne - Les cafés, pâtisseries et salons de thé).

 

 

Praça do Comércio

 

La tour de Belém

 

Vue sur l'embouchure du Tage

 

Le Tage

 

Monastère Dos Jéronimos

 

 

Si vous allez à Lisbonne, prenez le tramway !


 

1

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 19:00

 

Café Nicola

 

 

Bonjour,

 

1

Pour vous plonger un peu plus dans la vie au Portugal où le café est une institution depuis très longtemps, je vous propose une petite sortie dans les cafés, pâtisseries et salons de thé de Lisbonne.


Vous pourrez y déguster à toute heure des plats et de délicieux gâteaux comme les fameux pastéis de nata (ou pastéis de Belém), les pastéis de feijão (gâteaux aux haricots), des papos de anjo, des queijadinhas, du toucinho do céu ou du leite creme (crème brûlée) et mille autre douceurs.

 

 

10

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Beaucoup de cafés sont des cafés historiques où se retrouvaient hommes politiques, littéraires et personnalités de la ville. La plupart ont gardé leurs décors et leur charme d'antan. Praça de Figuera, allez faire un tour à la "Confeitaria Nacional", fondée en 1829, où vous pourrez goûter les bolinhos de amêndoa (sorte de macarons aux amandes) ou les doces de ovos. Praça Dom Pedro IV, allez au "Café Nicola", ouvert en 1789, où le poète Bocage avait sa table, ou à la "Pastelaria Suiça". Praça do Comércio, vous trouverez le plus ancien café de Lisbonne, le "Café Martinho da Arcada", ouvert en 1782, où Pessoa avait sa table. Dans le quartier du Chiado, vous pourrez vous installer sur la magnifique terrasse du "Café A Brasileira", que fréquentaient les poètes António Ribeiro et aussi Fernando Pessoa.


Allez-y pour déjeuner, boire un café, un jus d'orange fraîchement pressé ou um copo de cerveja et déguster leurs spécialités.

 

 

 

 

Confeitaria Nacional enseigne             Confeitaria Nacional

 

 

9 

 

 

 


Grille Café Nicola

 

 

Crevettes.jpg    Crabes


Tarte aux fruits rouges  Café-copie-1

 

Flan

 

 

 

Cafe-A-Brasileira.jpg

 

 

 

Poussez la porte des pâtisseries de la ville, toutes ont leur recette du pastel de nata, ce petit gâteau que l'on sert encore chaud, saupoudré de sucre glace et de cannelle, qui ressemble à un flan dans de la pâte feuilletée et qui est si apprécié dans le monde entier. Les meilleurs, paraît-il (je ne les ai malheureusement pas goûtés), sont ceux de l'"Antiga Confeitaria de Belém", ouverte en 1837, qui en fabrique plus de 20 000 par jour!

 

 

 

Pasteis de nata

 

Goûtez tous ces gâteaux à base surtout de jaunes d'oeuf, d'amandes, de cannelle et ... de sucre. Attention, à consommer quand même avec modération !

 


4

 

11.jpg



A bientôt !

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 10:00

 

 

sans-titre.jpg

 

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, c'est facile. Pouvez-vous me dire ce que représente cette photo ?

 

Dans l'attente de vos réponses,

 

Bon week-end !

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2012 5 28 /09 /septembre /2012 08:46

 

Figues

 

Bonjour,

 

J'interromps aujourd'hui ma relation de voyage sur le Portugal pour vous parler de la confiture de figues. En effet, c'est la pleine saison des figues et elles sont particulièrement bonnes cette année (celles que j'ai goûtées en tout cas). Je vous ai déjà tout dit sur la figue, son histoire, son intérêt nutritionnel... (cf.  Histoires de figues et tarte Tatin aux figues). Je ne peux que vous conseiller de cliquer sur ce lien si vous n'avez pas lu cet article. Mais je ne vous ai pas donné ma recette de confiture de figues. Donc je vais le faire.

 

 

Figues-violettes-Espagne.jpg 

 

 

 

Confiture de figues blanches ou violettes

 

 

Pour 1 kg de figues blanches ou violettes :

750 g de sucre cristallisé (ou moins si les figues sont très sucrées)

1 citron

Bâtons de cannelle

 

 

Laver rapidement les figues. Les couper en morceaux après avoir coupé la queue. 

 

Figues-violettes-en-morceaux.jpg  Figues blanches en morceaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter le sucre, le jus de citron et les bâtons de cannelle. Laisser reposer pendant quelques heures. Le sucre fond.

 

 

Figues-violettes-et-sucre.jpg  Figues blanches et sucre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Porter le tout à ébullition dans une grande marmite (de préférence un chaudron en cuivre), à feu moyen.

 

 

Cuisson-confiture-figues-violettes-copie-1.jpg  Cuisson-confiture-figues-blanches-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écumez si nécessaire puis baisser le feu et laisser cuire jusqu'à ce que la confiture ait la bonne consistance (si vous versez un peu de confiture sur une assiette préalablement mise au congélateur, elle doit se figer).

 

 

Fin-cuisson-confiture-figues-violettes.jpg  Fin-cuisson-confiture-figues-blanches.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous n'avez plus qu'à mettre la confiture dans des pots stérilisés, à fermer les pots et à les retourner. Quand les pots sont froids, remettez-les à l'endroit et stockez-les dans un endroit sombre et frais.

 

 

Bonne préparation et bon appétit !

Partager cet article
Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche