750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2012 4 27 /09 /septembre /2012 18:18

 

25

 

 

Bonjour,

 

Je ne vais pas vous raconter mon voyage au Portugal mais je voudrais vous montrer ce qui m'a le plus frappé dans ce pays lors de ce court séjour. Aujourd'hui, je vais vous parler d'une des particularités du centre de Lisbonne. Les quartiers du centre de cette très belle ville à l'estuaire du Tage (je ne savais pas qu'il était aussi large) grouillent de petits commerces et de beaux magasins qui ont gardé leur(s) ancienne(s) devanture(s) et leurs belles enseignes. Beaucoup sont de style Art nouveau et contribuent au charme de la ville. Je vous en montre quelques exemples pris surtout dans le quartier Baixa, entre le Rossio (ou Praça de Dom Pedro IV) et la Praça do Comércio, quartier très commerçant qui a été complètement détruit par le tremblement de terre de 1755, mais aussi dans les quartiers du Chiado, du Bairro Alto, de l'Alfama et de Graça.

 

 

 

41

 

24    27 

 

 

 

 47  46

 

 

 

  20 

 

 

17

 

 

 

21 42    32

 

 

8

 

10 11

 

9         48 

 

 

        6  

 

 

Les commerces alimentaires ne manquent pas de charme non plus...

 

 

12 26

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

14       

 

 

Dans le quartier de l'Alfama, des antiquaires...

 

 

45   Antiquaire

 

 

Dans celui du Graça, un salon de coiffure pour hommes a attiré mon regard avec ses belles vitrines...

 

 

 43 

 

38  44

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je pourrais ne pas m'arrêter tant cette ville est riche de belles enseignes. Et je ne vous ai pas encore parlé des cafés, pâtisseries et salons de thé... Ce sera pour une autre fois.

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 15:11

 

Carrés

 

 

Bonjour,

Je vous envoie quelques photos du Portugal où je viens de passer quelques jours. Ce qui saute aux yeux quand on arrive dans ce beau pays, ce sont les couleurs. Je vous laisse regarder ces images prises à Elvas, Evora, Vila Vicosa ou encore en Algarve.

 

DSCN0294Couleurs

 

 

 

 

 






 

    

 

 



 

MatièreDSCN0308

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sans titreazulejos-3Rue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vila Vicosa

Façade église

 

 

Eglise à EvoraGirouette

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

sans titre 2Sans titre

 

Cyprès

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 09:10

 

 

 

5843410501_a22cf1bb6b.jpg

 

Bonjour,

 

Connaissez-vous le "jasmin de nuit"? C'est la question que l'on m'a posée l'autre jour. Oui, je connais cette solanacée originaire du Mexique dont les fleurs embaument à la nuit venue.

 

Pendant longtemps, j'ai cherché son nom. Je ne connaissais que celui qu'on lui donnait en Tunisie, pays où je l'ai découvert : le mesk-ellil, le "musc de la nuit". J'ai découvert qu'il s'agissait du Cestrum nocturnum, plante de la famille des Solanacaeae (comme la pomme de terre, la tomate, l'aubergine, le piment, le datura ou le tabac). En français, on l'appelle "jasmin de nuit" ou "galant de nuit" ou "dame de nuit" ou encore "cestreau nocturne". Cette plante pourrait passer inaperçue (ses fleurs sont insignifiantes et elles ne s'ouvrent que la nuit) si elle n'avait pas un parfum sans pareille, un mélange de parfum de jasmin et de tilleul. Je ne peux pas le reproduire ici, mais je peux vous dire que le galant de nuit embaume à des kilomètres à la ronde.

 

Cette plante pousse dans les pays tropicaux et sub-tropicaux et dans les pays méditerranéens. Elle peut pousser, même en pot, à condition que la température ne descende pas au-dessous de 5°. En pleine terre, elle peut devenir envahissante et il convient de la tailler pour lui garder un port buissonnant.

 

Si vous vivez dans un pays assez chaud, je ne peux que vous conseiller de l'acclimater chez vous. Vos nuits seront parfumées.


 

5690342574_a8ddab716a.jpg 

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 07:54

 

Horloge.jpg

 

Bonjour,

 

Je vous donne aujourd'hui la réponse à la devinette de jeudi. Cette photo a été prise dans un marché de Saint-Sébastien en Espagne. Elle représente l'horloge des anciennes Halles aux Poissons. 

 

 

Texte.jpg

 

Chiffres.jpg

 

 

Chiffres-du-milieu.jpg

 

Joli objet, non? Même si les photos ne sont pas très nettes (je n'avais pas mon appareil et avec le téléphone...).

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 07:52

Horloge

 

Bonjour,

 

A partir d'aujourd'hui, je vais vous proposer tous les samedis (ou presque, ne m'en voulez pas si je ne le fais pas) une devinette. Il faut bien s'amuser de temps en temps.

Pouvez-vous me dire ce que cette photo représente ?

 

A lundi pour la réponse...

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 08:44

www.latelierdescouleurs.net.jpg 

 

Bonjour,


Aujourd'hui, je vais vous expliquer tout ce que vous pouvez faire avec mon blog et comment le faire. Que ceux qui connaissent le mode d'emploi passent leur chemin. Mais, d'après les questions qui me sont souvent posées, je me suis aperçue que beaucoup ne savent pas comment procéder.

 

Je vais essayer de répondre aux questions le plus souvent posées.

 

 

Pour faire des recherches sur le blog :  

 

Vous recherchez une recette de terrine que vous avez vue il y a quelque temps déjà mais vous ne savez plus où. Ou vous voulez voir sur le blog s'il y a des recettes sur les aubergines, pour citer un exemple. Ou vous voulez tout savoir sur les articles concernant le cholestérol. En haut et à droite de chaque article, vous avez une rubrique 

 

Recherche

 



Dans la case située en-dessous, vous inscrivez le mot "terrine" ou "aubergines" ou "cholestérol" ou ce que vous recherchez.  Puis cliquez sur "OK". Vous aurez aussitôt la liste des articles traitant de ce sujet.

 

 

Recherche

 

 

 

Pour s'inscrire à la newsletter :

 

En haut et à droite de l'article, vous avez une rubrique


Newsletter 



Inscription à la newsletter

Votre eMail

 

Tapez votre adresse eMail dans la case prévue à cet effet puis sur "OK". Vous recevez aussitôt dans votre messagerie un mail vous demandant de confirmer votre inscription. Dès confirmation, vous recevrez dans votre messagerie l'annonce de chaque nouvel article publié sur le blog.

 

 

Newsletter 

 

 

 

Pour écrire un commentaire ou poser une question

 

A la fin de l'article, vous avez une rubrique 

 

Ecrire un commentaire

 


Ecrire un commentaire

 

 

Cliquez dessus. Vous verrez apparaître l'image suivante :

 

 

Ajouter un commentaire

 

 

Remplissez toutes les cases et cliquez sur "Publier ce commentaire". Seul votre nom (celui que vous choisirez, ça peut être "anonyme") et votre commentaire apparaîtront sur le blog. Je pourrai alors répondre à vos questions.

 

 

Si vous voulez seulement dire que vous aimez un article ou le faire partager ou l'imprimer

 

Vous pouvez cliquer sur "G +1" si vous avez un compte Google +, ou sur "Tweeter" si vous avez un compte Tweeter, ou sur "J'aime" si vous avez un compte Facebook, ou sur "in Share" si vous avez un compte Linkedin. Sinon, cliquez sur "Plus". Vous pourrez alors envoyer l'article par eMail, avoir le lien de l'article ou imprimer l'article.

 

 

Ecrire un commentaire

 

 

Si vous voulez simplement donner à quelqu'un l'adresse du blog

 

C'est : www.latelierdescouleurs.net   

 

 

Si vous n'avez pas tout compris, laissez-moi un commentaire. J'essaierai de répondre à votre question. Et n'hésitez pas à écrire des commentaires, cela me fait toujours plaisir.

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 08:29

5261671599_c320022131.jpg

 

 

Bonjour,

 

Je continue à faire mes réserves pour l'hiver et vous propose de préparer du coulis de tomates fraîches. Vous pourrez le mettre en conserve ou au congélateur et avoir ainsi de quoi apporter un peu de soleil dans votre cuisine quand vous ne trouverez sur les étals que des tomates bien calibrées et... sans goût.

 

Avant de vous donner ma recette, je voudrais vous parler un peu plus de la tomate, ce merveilleux fruit originaire d'Amérique centrale (cf.  De la tomate).

La tomate est un légume-fruit peu calorique  (15 kcalories aux 100 g) à très haute densité en vitamines et minéraux. Elle contient particulièrement de la vitamine C, de la vitamine E, de la provitamine A et des vitamines du groupe B (dont de l'acide folique ou vitamine B9), du calcium, du magnésium, du fer et du zinc... Les caroténoïdes que contient la tomate, et particulièrement le lycopène,  ont une action protectrice contre le cancer (de la prostate particulièrement).

 

Il existe de très nombreuses variétés de tomates. Les producteurs redécouvrent d'anciennes variétés complètement oubliées. En cette saison, profitez-en, les marchés regorgent de tomates cultivées en plein champ. Essayez des variétés nouvelles (ou plutôt les plus anciennes!). Rouges, jaunes, roses, noires, vertes, il y en a pour tous les goûts. Ananas, Noire de Crimée, Rose de Berne, Coeur de boeuf, Cornue des Andes..., vous n'avez que l'embarras du choix. 

 


Tomate Noire de Crimée  Tomates Green Zebra

 

Tomates ananas

 

 

Pour préparer un coulis, choisissez plutôt des variétés à la chair dense qui ne contiennent pas beaucoup de graines ni de liquide telles que la Roma, la Cornue des Andes ou la Coeur de Boeuf.

 


 Tomate Cornue des AndesTomates Coeur de Boeuf

 

 

Je fais mon coulis avec des tomates et des oignons, du sel et de l'huile d'olive. Je n'y ajoute aucun autre ingrédient. Je peux ainsi l'utiliser plus tard pour agrémenter n'importe quel plat en y ajoutant des épices, des herbes...

 

Je commence par peler les tomates (cf.  Tomates séchées). Puis je coupe les tomates en gros morceaux. Je pèle les oignons et je les cisèle finement (1 oignon moyen pour un kilo de tomates). Je fais revenir doucement l'oignon avec un filet d'huile d'olive, puis, quand l'oignon devient transparent et commence à caraméliser, j'ajoute les tomates, je sale et je fais revenir le tout... pendant très longtemps.

 

 

Preparation-du-coulis-de-tomates.jpg

 

 

Quand il ne reste presque plus de liquide, j'arrête la cuisson et je fais refroidir. Puis, si je veux un véritable coulis, je mixe légèrement avec un mixeur plongeant pour obtenir une sorte de crème. Vous pouvez aussi conserver les tomates fondues sans les mixer pour avoir une base que vous pourrez utiliser telle quelle pour assaisonner des pâtes ou comme base pour la préparation de n'importe quel plat qui nécessite l'ajout de tomates cuites.

 

 

Coulis-de-tomates.jpg

 

 

Bonne préparation !

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 09:24

Tomates

 

 

Bonjour,

 

C'est la pleine saison des prunes mais aussi des tomates. En ce moment, on trouve de très bonnes tomates mûries au soleil que vous pouvez mettre en conserve ou sécher pour faire des provisions pour l'hiver.

J'ai commencé par faire quelques tomates séchées avec des tomates Roma. Je vous montre comment j'ai procédé.

Il faut commencer par laver les tomates puis les peler. Pour cela, faites quelques entailles à l'aide d'un couteau dans la peau des tomates que vous plongez dans une marmite d'eau bouillante pendant quelques secondes. Ensuite, déposez vos tomates dans un bain d'eau glacée. La peau s'enlève facilement. Découpez alors vos tomates pelées en quatre puis ôtez les pépins.

Préchauffez le four à 90°. Couvrez la plaque du four avec du papier sulfurisé et déposez vos quartiers de tomates dessus. Salez légèrement et arrosez d'un filet d'huile d'olive. Ajoutez quelques brins de thym et de romarin. Enfournez et laissez confire pendant 2 heures.

 

 

Tomates pelées, coupées

 

 

Au bout de deux heures, retournez les quartiers de tomates.

 

 

Tomates après 2 h de cuisson

 

 

Puis laissez cuire, toujours à 90°, pendant deux ou trois heures. Vous obtiendrez ça :

 

 

Tomates séchées

 

 

Quand les tomates seront refroidies, vous pourrez les mettre dans un bocal stérilisé et les recouvrir d'huile d'olive. Vous pourrez ensuite stériliser le pot pour pouvoir le conserver longtemps (si vous ne stérilisez pas le pot, conservez-le au réfrigérateur et consommez les tomates assez rapidement). J'ai préféré remplir de petits sachets à congélation que j'ai mis au congélateur pour pouvoir les utiliser quand j'en aurai besoin.

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 07:22

 

Bayonne-reflets.jpg

 

Bonjour,

 

Samedi, je vous ai proposé une devinette. Je remercie toutes celles et tous ceux qui y ont participé, soit par un commentaire, soit par un coup de téléphone. Personne n'a vraiment trouvé. Il faut dire que c'était difficile. 

 

Samedi, il faisait très beau à Bayonne et c'était jour de marché. Tout se reflétait dans la Nive, la rivière qui longe le marché. J'ai vu dans l'eau le reflet des parasols des étals et ai trouvé que c'était étrange. J'ai fait quelques photos dont celle que je vous ai envoyée. Je vous en montre une autre, prise en plan moins rapproché.

 

 

Bayonne-parasols-dans-l-eau.jpg

 

Et encore une autre... où l'on voit mieux qu'il s'agit d'un reflet dans l'eau car l'eau est plissée.

 

 

P1020018.jpg

 

Et une autre encore où l'on voit le marché et son reflet dans l'eau...

 

 

P1020023.jpg

 

La réponse à la devinette ? Des parasols et des cageots se reflétant dans l'eau de la Nive.

Encore une fois merci d'avoir participé à cette devinette.

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 15:16

 

       

Prunes-d-Ente.jpg

 

Bonjour,

 

C'est la pleine saison des prunes et il faut en profiter. La saison est courte.

 

Il en existe de très nombreuses variétés dont certaines sont surtout utilisées pour la conserverie et la distillation. En France, leur production s'échelonne entre la fin du mois de juin et le début du mois d'octobre.  Les trois régions productrices ont chacune leurs variétés. La prune d'Ente est cultivée dans le Sud-Ouest, plus particulièrement dans le Lot-et-Garonne, dans la région de Villeneuve-sur-Lot. C'est celle qui sert à fabriquer le pruneau d'Agen. Mais elle peut être consommée fraîche. Ce fruit de forme oblongue est de couleur rose violacé ou améthyste. La prune d'Ente ressemble à la quetsche mais elle est plus claire et translucide que la quetsche. Comme la quetsche, elle est recouverte d'une pellicule blanchâtre qui est due à la présence de pruine, cire que fabrique le fruit pour se protéger des agressions extérieures et notamment du soleil. La chair de la prune d'Ente est jaune, juteuse et bien sucrée.

 

Nature morte PompéiLes pruniers seraient originaires de Chine et auraient gagné tout le bassin méditerranéen en passant par la Route de la Soie. Les Romains l'appréciaient particulièrement et en ont planté dans tout leur empire.

Les Croisés ramenèrent d'Orient des greffons de prunier dans le Sud-Ouest. Les moines bénédictins de l'abbaye de Clairac, dans le Lot-et-Garonne croisèrent ce prunier de Damas, appelé aussi prunier "Dattel" ou "Datte" en raison de sa forme, avec un prunier local (d'après certains, le prunier de Saint-Antonin). Le prunier d'Ente était né. Son nom vient d'enter, mot signifiant "greffer" en ancien français. La prune portera aussi le nom de "Robe de Sergent" en raison de sa couleur rouge violacé relevé de bleu qui rappelait l'uniforme des chevaliers de guet.

 

La-Prune-en-Agenais.jpgLes prunes d'Ente sont surtout utilisées pour fabriquer le fameux "pruneau d'Agen". Depuis l'Antiquité, les prunes étaient conservées séchées au soleil. Les bénédictins de Clairac ont vite compris que la prune d'Ente était une variété particulièrement adaptée au séchage. Dès la moitié du XVIe siècle, on utilisa les fours à pain pour finir le séchage de la prune. Les pruneaux étaient embarqués à Agen, qui avait un port sur la Garonne et, ainsi, devint la ville principale d'expédition de pruneaux, d'où leur nom de "pruneaux d'Agen". Les gabares les transportaient jusqu'à Bordeaux d'où ils partaient sur des bateaux de haute-mer vers la Grande-Bretagne et la Hollande qui en étaient gros consommateurs. Les pruneaux faisaient partie de l'avitaillement de la Marine car ils étaient faciles à transporter et à conserver. 

 

Je ne vous parlerai pas aujourd'hui de l'intérêt nutritionnel des prunes et des pruneaux mais de la confiture que j'ai faite avec les prunes d'Ente qui sont, malheureusement, difficiles à trouver hors de leur région d'origine. 

Sachez seulement que les prunes sont riches en pectine, qui joue un rôle régulateur sur le transit et permet de faire prendre les confitures.

 

Je vous donne ma recette...

 

 

Confiture de prunes d'Ente

 

Pour 5 pots de confiture :

 

1,5 kg de prunes d'Ente

1,1 kg de sucre cristallisé

1/2 citron

 

 

Laver les prunes, les sécher et les couper en deux en enlevant le noyau.


 Prunes-d-Ente-coupees.jpg

 

Ajouter le sucre et le jus du demi-citron. Bien mélanger et laisser reposer au moins 3 heures.

 

 

Prunes-avec-sucre.jpg

 

Lorsque le sucre a fondu avec le jus des prunes, porter le tout à ébullition dans une grande marmite (dans l'idéal, un chaudron en cuivre), à feu moyen.    

 


Cuisson-1.jpg

 

Baisser le feu. Écumer (garder l'écume que vous pourrez consommer après, c'est délicieux).    

 

 

Confiture prunes 2

 

Laisser cuire jusqu'à ce que la confiture ait la bonne consistance.

 


Cuisson-3.jpg

 

 

Mettre la confiture encore chaude dans les pots stérilisés au préalable. Retourner les pots jusqu'à complet refroidissement. Vous pourrez conserver ces pots toute l'année, au frais après ouverture.

 

 

La confiture est sur la table...

 

Confiture-de-prunes-d-Ente.jpg

 

 

Bonne dégustation !

Partager cet article
Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche