750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 11:16

Détail piscine

 

Bonjour,

 

Assez de ce ciel gris... J'ai envie que l'été soit là, durablement. Un jour, grand ciel bleu et 36°, le lendemain il faut ressortir les pulls et les chaussettes car la température a chuté de 20°. J'ai envie de couleurs vives, de couleurs qui font penser à l'été...

Et pourquoi pas du turquoise ? Je me suis amusée à chercher des photos où le turquoise était dominant, certaines ont été prises au Maroc, d'autres au Mali, d'autres encore à Miami (elles sont anciennes, elles n'ont pas une bonne définition, j'ai scanné de vieilles diapos mais... pour moi, le turquoise est une des couleurs dominantes de cette ville, avec le rose, bien sûr).

 

Je vous les montre ... pour vous faire rêver à l'été...

 

Turquoises

 

207879889_abbb4365cd.jpg

 

 

La-mer-a-Miami.jpg 

 

Tempete-a-Miami.jpg

 

Hôtel turquoise

 

Hôtel à Miami

 

 

      Sans transition... 

 

couleurs de barques

 

carréPhoto 197

 

Mausolée devant la mer

 

Frise zellige et marbre

 

bleus 3

 

Boutons en passementerie

 

Porte Kasbah détail

 

Sens interdit

 

Friperie

 

 

Et maintenant, je vais aller repeindre une chaise de jardin ... en turquoise.

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 09:57

 

5359910381_9e293dbcd9.jpg

 

Bonjour,

 

L'étude Nutrimet-santé, menée depuis 2009 auprès de 223 000 internautes français par l'Inserm, l'Inra et la Cnam, dénonce l'obsession des régimes amaigrissants en France. La finalité de cette étude est de mieux comprendre les relations entre la nutrition et la santé et de connaître ce qui détermine notre comportement alimentaire.

 

Cette étude est à mi-parcours et les premiers résultats font apparaître l'importance de l'image "idéal minceur" véhiculée dans notre société. Deux femmes sur 3 souhaitent maigrir et, ce qui est plus nouveau, 1 homme sur 2. Et même les sujets de poids "normal" aimeraient perdre du poids : 58% des femmes et 27% des hommes ayant un IMC normal veulent maigrir. 

 

Parmi ceux qui se perçoivent comme ayant un poids normal, 41% des femmes et 16% des hommes disent avoir suivi au moins un régime dans leur vie. 

 

Les chercheurs ont regroupé les régimes en quatre grandes catégories :

- les régimes restrictifs "commerciaux", portant le nom d'une marque (Dukan, cohen, Mayo...) qui imposent une restriction calorique avec le plus souvent une augmentation des apports en protéines,

- les régimes restrictifs "maison" : le sujet fait son propre régime en supprimant ou en réduisant telle ou telle catégorie d'aliments, en consommant des produits "diététiques"...,

- Les régimes portant le nom d'une marque visant une alimentation équilibrée avec coaching (Weight Watchers),

- Les régimes fondés sur un suivi avec des recommandations nutritionnelles préconisant une alimentation variée et diversifiée et la réduction des quantités et du grignotage.

 

Les résultats de l'étude montrent que les régimes "commerciaux" ont la meilleure efficacité à court terme mais la moins bonne à long terme. Ce sont ceux qui entraînent aussi le maximum de complications. Les régimes fondés sur un suivi nutritionnel sont ceux qui ont la meilleure efficacité à long terme et ne sont pas difficiles à suivre d'après les participants de l'étude. 

 

Ça vous étonne ? Moi non. Et je continuerai à essayer de vous convaincre de l'inutilité et du danger des "régimes" (j'entends là des régimes "commerciaux").

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 18:15

 

De-Biarritz-a-Bilbao.jpg

Rebonjour,

 

Je ne peux résister à l'envie de vous envoyer quelques photos des plages de Bidart aujourd'hui. Le thermomètre affichait 36° ! Et la mer avait des couleurs...

 

Bonne promenade !

 

 

P1060080.jpg

 

La-Cote-a-Bidart.jpg

 

Banc-de-sable.jpg

 

De-Fontarrabie-a-Bilbao.jpg

 

P1060059

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 08:12

 

La fin des camélias 

 

 

Bonjour,

 

C'est la fin des camellias et donc la fin de l'hiver. Les camellias qui, cette année, nous offrent des fleurs depuis le mois de septembre, perdent leurs dernières fleurs. Je voulais depuis longtemps vous parler de ces arbustes aux très nombreuses variétés très cultivés au Pays basque.

 

Originaires d'Asie, les Camellia y sont cultivés depuis des millénaires. La tradition de leur culture avait pour but de produire du thé (Camellia sinensis) ou de l'huile (C. oleifera). Les Camellia doivent leur nom à l'hommage rendu par Carl von Linné, à titre posthume, au frère jésuite morave, Jiři Josef Camel, botaniste et apothicaire, né à Brno (ce qui n'a rien à voir avec les camellia mais mes grands-parents ont habité dans cette ville et mes cousines y vivent, donc j'en parle...), très connu par ses écrits sur la flore des Philippines.

 

L'histoire du camellia commença vraiment en Europe en Angleterre. Les Anglais, soucieux de se procurer du thé, importèrent les premiers camellias au début du XVIIIe siècle. Mais la culture de ces plantes à thé ne donna pas les résultats escomptés car les Anglais s'étaient vu confier des arbustes d'ornement (Camellia japonica) à la place des théiers (Camellia sinensis) convoités. Cette culture se faisait sous serre, le climat anglais n'étant pas favorable aux camellias.

 

Cette plante se répandit rapidement dans les cours royales et princières européennes. Au début du XIXe siècle, Henri Favre, maire de Nantes (ville qui possède aujourd'hui dans son Jardin des Plantes plus de 600 cultivars de camellias), découvre que le camellia peut très bien vivre hors des serres. Le climat breton lui convient très bien. De nombreuses pépinières voient le jour et de nombreux cultivars sont créés (dont le C. japonica Henri Favre) alors que d'autres cultivars asiatiques sont encore importés. Le camellia connaît une diffusion fulgurante au XIXe siècle en Europe mais aussi aux États-Unis. Alexandre Dumas fils contribue à son succès avec son roman La Dame aux camélias, publié en 1848. C'est aussi à lui que l'on doit l'orthographe "camélia" que l'on trouve souvent aujourd'hui.

 

Le camellia, réservé longtemps à l'aristocratie, s'est aujourd'hui démocratisé. Beaucoup de cultivars sont assez rustiques, d'autres pas du tout. Ils apprécient particulièrement les climats doux et humides comme celui de la Bretagne ou du Pays basque. Ils préfèrent l'ombre légère et les sols acides (sauf le Camellia sasanqua, qui fleurit en automne et est parfumé, qui supporte les sols calcaires). 

 

Les Camellia japonica fleurissent de la fin de l'hiver à la fin du printemps. Leurs fleurs sont simples, semi-double, en forme d'anémone, de pivoine, de rose. D'autres encore ont une forme double stricte ou irrégulière.

 

Je vous laisse admirer quelques photos de Camellia que j'ai trouvé sur internet (je ne trouve plus les photos de ma "collection" et je ne peux plus photographier de camellia, ce n'est plus de saison) qui vous donneront un petit aperçu des si nombreuses variétés de camellias.

 

 

    5543292725_52c3aef9bc.jpg 2259847261_339b707515.jpg

      2487505664_b9bf16b279.jpg442357045_1aa054e4b9.jpg 

2435204457_0515dd3aec.jpg2259846307_a61b900d13.jpg 

462587374_95ce3aa928.jpg2487505102_e673dd715a.jpg 

3331162455_a6a5293a8b.jpg2354679130_3978cbe20c.jpg 

2487504874_c4acc40946.jpg2176135653_5501bb3cb7.jpg 

6702953217_711e0220e9.jpg5575297174_e58fc3936b.jpg 

7079584713_35f1cbded2.jpg7079612219_2f760bacdc.jpg 

 

Je pourrais vous en montrer des milliers mais je pense que vous en avez vu assez pour aujourd'hui. nous en reparlerons l'année prochaine. En attendant, essayez d'en faire des boutures. A la mi-été. Les camellia se multiplient très facilement.

 

 

A bientôt !

 

 

4986158606_69e6f3a98e.jpg

Partager cet article
Repost0
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 17:57

Terrine-aubergines-poivrons.jpg

 

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, il fait très chaud sur la côte basque et il me vient l'envie de plats frais, de légumes d'été. Assez de beurre, de sucre, de pâtisseries et de plats d'hiver. La chaleur fait rêver de vacances et de cuisine méditerranéenne. Huile d'olive, parfums de la garrigue, légumes d'été... Une petite terrine d'aubergines et de poivrons rouges, ça ne vous tente pas ? 

Ce n'est pas léger, léger (il y a quand même de la crème fraîche mais vous pouvez utiliser de la crème légère) mais c'est frais et plein de saveurs. En plus, cette terrine contient beaucoup de légumes, donc de vitamines. Avec une petite salade de mesclun, votre repas complet est prêt.

Je vous donne la recette.

 

 

Pour une terrine

 

 

Presque une pyramide méditerranéenne (la tête en bas !)    

 

2697653849_dbf7826f05.jpg5079705918_309e627270.jpgAuberginesoignonsAil

Sarriette, romarin et thym

Huile d'olive

Oeufs

Creme-fraiche.jpg 

 

4 gros poivrons rouges

4 grosses tomates bien mûres

4 aubergines

1 oignon

2 gousses d'ail

Thym, romarin, basilic...

Huile d'olive

4 oeufs

250 g de crème fraîche

Sel, poivre

 

Couper les aubergines en tranches d'un demi-centimètre d'épaisseur. Les faire griller sous le gril du four ou à la plancha avec un filet d'huile d'olive. Réserver.

Peler et épépiner les tomates. Les couper en cubes. Faire revenir l'oignon émincé finement. Ajouter l'ail écrasé puis les tomates. Saler, poivrer et ajouter les herbes de votre choix. Faire revenir à feu doux pendant une demi-heure. Réserver.

Pendant ce temps, faire griller les poivrons sous le gril du four en les retournant de temps en temps jusqu'à ce que la peau se détache. Les mettre dans un sac en plastique et laisser refroidir. Quand ils sont froids, la peau se détache très facilement. Enlever toutes les graines et mixer les piments avec les oeufs, la crème fraîche et 3 cuillerées à soupe de sauce tomate. Saler, poivrer.

Tapisser le fond d'un moule à cake avec les tranches d'aubergines. Verser la purée de poivrons rouges sur les aubergines.

Faire cuire au bain-marie dans le four préchauffé à 180° pendant 45 mn.

Laisser refroidir et démouler. Mettre au réfrigérateur. Servir en tranches avec la sauce tomate.

 

 

Bon appétit !

Partager cet article
Repost0
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 13:05

 

 canneles.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

Je vous ai dit hier que je faisais de la pâtisserie. Et je continue. J'ai préparé hier ma pâte à cannelés, ces petits gâteaux qui sont une spécialité bordelaise.

 

Leur origine est assez mystérieuse. La légende veut qu'ils aient été inventés par les religieuses du couvent des Annonciades à Bordeaux à la fin du XVIIe siècle, sous le nom de canelas ou canelons. Ces friandises n'avaient certainement pas la forme des cannelés que l'on connaît aujourd'hui. En effet, la campagne de fouilles archéologiques effectuées lors du réaménagement de ce couvent n'a pas permis d'exhumer le seul moule correspondant à celui que l'on connaît aujourd'hui.

 

A Limoges, on fabriquait un pain à base de farine et de jaunes d'oeuf appelé "canole". Sans doute est-ce le même produit que l'on vend à Bordeaux dès de XVIIe siècle sous le nom de canaule. Il se consomme en telle quantité à Bordeaux que des artisans, les canauliers, sont spécialisés dans leur fabrication. Ces artisans sont à ce point puissants qu'ils s'organisent en corporation et se dotent de statuts qu'enregistre le Parlement par un arrêt rendu le 8 février 1663.

Durant le XIXe siècle, les canauliers disparaissent de la liste des artisans bordelais. Sans doute s'assimilent-ils alors aux pâtissiers. Toujours est-il que les canaules disparaissent avec eux*.

Au début du XXe siècle, ils réapparaissent sous la forme actuelle des cannelés. Un pâtissier aurait retrouvé l'ancienne recette des canaules et l'aurait adaptée en employant le moule actuel à 12 cannelures. 

 

 

Moules à cannelés

 

 

Les canaules de l'Ancien Régime sont-elles les ancêtres des cannelés d'aujourd'hui ? Cela semble vraisemblable. Mais ces canaules ressemblaient-elles aux cannelés actuels ? On ne le sait pas puisqu'on n'a jamais trouvé aucune trace du moule dans lequel étaient cuits les canaules et aucune allusion quant à leur forme.

 

Le mot cannelé apparaît au XIVe siècle (quennelé, 1342). Il vient de cannelle, "petit tube", lui-même dérivé de canne, "tuyau". L'orthographe canelé est une marque déposée par la Confrérie du canelé de Bordeaux créée en 1985. Le mot dérive du gascon canelat, "cannelure" (cf. Dictionnaire des mots de la table de Tristan Hordé, éditions Sud-Ouest).

 

Les ingrédients utilisés pour fabriquer les canaules sont les mêmes que ceux des cannelés. Ce petit gâteau est lié à l'histoire de Bordeaux, de son port et du vin. Les cannelés sont faits avec de la farine (qui était débarquée sur les quais de Bordeaux), du sucre de canne, de la vanille, du rhum (qui arrivaient des îles lointaines) et des jaunes d'oeuf. Or le jaune d'oeuf était un sous-produit de l'activité viticole des Chartrons. En effet, le vin était collé au blanc d'oeuf monté en neige pour être clarifié avant expédition. 

 

Quelle que soit l'origine exacte du cannelé, c'est un petit gâteau délicieux, à l'extérieur croustillant et au coeur moelleux, que l'on peut déguster à n'importe quel moment de la journée. Traditionnellement, on utilise des moules en cuivre étamé mais il en existe également en aluminium et aussi en silicone. Les meilleurs cannelés se font avec les moules en cuivre étamé mais je dois avouer que j'utilise des moules en silicone pour fabriquer les petits cannelés de cocktail. Le résultat est très satisfaisant.  

 

 

Moule-a-canneles.jpg

 

 

Toutes les familles bordelaises ont leur recette de cannelés. Je vous donne la mienne.

 

 

Cannelés

 

Pour 2 plaques de mini-cannelés et 8 grands cannelés :

 

1 litre de lait entier

500 g de sucre en poudre

300 g de farine

175 g de beurre

4 jaunes d'oeuf

1 gousse de vanille

2 cuillerées à soupe de rhum

 

Préparer la pâte 24 h à l'avance.

Porter 75 cl de lait à ébullition avec 100 g de beurre. Mélanger les jaunes d'oeuf avec le reste du lait froid. Verser doucement le lait chaud dessus, mélanger bien et laisser refroidir.

Quand le liquide est froid, incorporer le sucre, la farine tamisée, le rhum et les graines de la gousse de vanille fendue en deux dans le sens de la longueur. Bien mélanger et laisser reposer au frais.

 

Le lendemain, bien beurrer les moules à cannelés (sauf si vous utilisez des moules en silicone). Préchauffer le four à 230°. Remplir les moules aux 2/3 et les mettre à cuire 5 mn à 230° puis réduire la température du four à 180° et laisser cuire environ une heure (le dessus doit être bien caramélisé). Démouler quelques minutes après la sortie du four.

 

 

Bonne dégustation !

 

 

gâteaux pour un buffet

 

 

* Pour en savoir plus, lisez l'article de Philippe Maffre, chercheur au Service Régional de l'Inventaire général d'Aquitaine, paru dans le n° 25 de la revue Le Festin en février 1998.

Partager cet article
Repost0
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 18:48

 

Financiers-pistache-framboises.jpg

 

 

Bonjour,

 

La météo avait prévu de la pluie toute la journée et je me suis dit que c'était le jour idéal pour faire de la pâtisserie. Il a fait beau pratiquement toute la journée mais j'avais décidé de faire des financiers à la pistache, je les ai donc préparés. La recette que j'ai trouvée sur le net (je ne peux vous donner l'adresse, j'ai perdu la page. Que l'auteur de cette recette veuille bien m'en excuser !) est très simple. Je vous la confie.

 

 

 

Financiers à la pistache et aux framboises

 

Pour 4 plaques de petits financiers :

 

125 g de beurre

5 blanccs d'oeuf

150 g de sucre glace

75 g de farine

75 g de poudre d'amandes

1 cuillerée à soupe de pâte de pistache

125 g de framboises

 

Faire chauffer le beurre dans une petite casserole jusqu'à ce qu'il prenne une couleur noisette. Laisser refroidir.

Préchauffer le four à 180°.

Monter les blancs en neige puis incorporer petit à petit le sucre glace puis la farine. Ajouter ensuite la poudre d'amandes. Bien mélanger avec une cuillère en bois puis incorporer le beurre refroidi et la pâte de pistache. 

Avec une petite cuillère ou une poche à douille, remplir les plaques à financiers (ou à muffins, ou à tartelettes, rectangulaires, ronds ou ovales, grands ou petits selon ce que vous préférez). Incorporer une demie, une ou deux framboises par empreinte, suivant la taille du moule.

Mettre au four 12 à 15 minutes suivant la taille des moules. Laisser refroidir avant de démouler. Conserver dans une boîte en fer (si votre entourage n'a pas tout mangé avant !).

 

 

 

Bonne dégustation !

Partager cet article
Repost0
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 08:45

 

5886350803_a6a67c99ab.jpg

 

 

Bonjour,

Vous l'avez compris, je suis assez occupée en ce moment. Et plus occupée à vider des cartons qu'à écrire des articles sur mon blog. Mais je ne vous oublie pas et pour me faire pardonner pour cette longue absence, je vous livre la recette des brochettes de poulet à la libanaise que j'ai réalisées hier pour fêter le retour du soleil. Bien épicées, comme je les aime, ces brochettes s'accorderont très bien avec un taboulé, du hommos ou du m'tabbal. 

 

 

Chiche taouk

 

Pour 4 personnes :

 

600 g de blancs de poulet

4 gousses d'ail

3 cuillerées à soupe d'huile d'olive

2 citrons

1 cuillerée à café de thym

1 cuillerée à café de piment fort (facultatif)

1 cuillerée à café de cumin en poudre

1 cuillerée à café de cannelle en poudre

1 cuillerée à café de sumac

Sel

 

Couper la viande en cubes. Hacher l'ail et le mélanger aux épices. Ajouter le jus des deux citrons, du sel et l'huile d'olive. Recouvrir la viande avec la pâte obtenue en veillant à ce que tous les morceaux de poulet soient recouverts. Laisser macérer au réfrigérateur toute une nuit.

Enfiler les morceaux sur des piques à brochettes et faire cuire au barbecue, à la plancha ou sous le gril du four.

 

 

Bon appétit !

 

Partager cet article
Repost0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 21:37

 

Le port et le Monte Igueldo

 

Bonjour,

 

Le beau temps est revenu. Enfin, presque...

On peut aller se promener et aujourd'hui je vous propose une balade à Saint Sébastien.

 

 

Bateaux dans le port

 

 

Saint Sébastien est une ville du nord-ouest de l'Espagne. C'est la capitale de la province basque de Gipuzcoa. C'est une ville balnéaire connue pour sa magnifique plage, la Concha qui, comme son nom l'indique, a la forme d'une coquille.

 

 

La Concha

 

P1050108

 

La Concha et ses lampadaires

 

 

 

Saint Sébastien est aussi un port de pêche et un port de plaisance.

 

 

 

Le port de pêche

 

L'eau du port

 

A l'affût

 

 

Barques

 

Vue du port

 

 

 

Saint Sébastien est aussi une grande ville où il fait bon se promener et faire du shopping.

 

 

P1050102

 

P1050114.jpg

 

La-mairie.jpg

 

P1050118

 

 

Avant d'aller visiter la Parte vieja et y manger quelques tapas dans un de ses nombreux bars...

 

 

 

P1050119.jpg

 

El teatro principal

 

P1050128.jpg

 

Une rue de la parte vieja

 

P1050124.jpg

 

Un bar de la parte vieja

 

 

Ou de déjeuner sur une terrasse près du port, sur la Concha ou place de la Constitution.   

 

 

 

Terrasses près du port

 

La Plaza de la constitution

 

 P1050180.jpg

 

 

Vous pourrez ensuite revenir sur la Concha profiter des rayons du soleil et vous promener au bord de l'eau. A moins que vous ne préfériez plonger dans ses eaux claires. Attention, l'eau est encore fraîche !

 

 

P1050103.jpg

 

La plage

 

Passerelle 

L'eau de la Concha

 

 

      Vous pourrez ensuite déguster un gâteau dans une des nombreuses pâtisseries de la ville.

 

 

Vitrine d'une pâtisserie

 

 

Pâtisserie

 

 

Bonne promenade !

 

A bientôt !

 

 

P.S. Toutes ces photos n'ont pas été prises aujourd'hui mais à la fin du mois dernier (il y a presque un mois et il faisait beaucoup plus chaud qu'actuellement...).

Partager cet article
Repost0
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 11:35

 

Fleur de jasmin

 

Bonjour,

 

Avez-vous déjà remarqué avec quelle impatience on guette l'ouverture de la première fleur d'une plante ?

 

 

4647508024_8279a862f0.jpg

 

 

 

 

Aujourd'hui, je ne peux résister à l'envie de vous montrer ma première fleur de jasmin de l'année. Le jasmin, c'est la première plante que je vois fleurir chez moi depuis que je suis revenue du Mali.

 

Le jasmin, c'est aussi, en vrac, des souvenirs d'Espagne, du Maroc et de la Tunisie surtout, un parfum entêtant et inoubliable, la promesse de l'été qui arrive (même si on ne s'en rend pas bien compte ces jours-ci en France !)...

 

Le jasmin, ce sont des souvenirs de nuits d'été embaumées, de fenêtres aux grilles ouvragées, de Méditerranée, du marché de Tunis ou des ruelles de Sidi Bou Saïd...    

 

 

 

 
 

 

 

      Je crois que j'ai toujours eu un ou des jasmins chez moi, même si, comme aujourd'hui, je n'ai pas de jardin. Car il y a des milliers de variétés de jasmin. J'ai eu un Jasminum polyanthum, un Jasminum officinale, un Jasminum grandiflorum ou jasmin d'Espagne, un Jasminum sambac, un Jasminum stephanotis ou jasmin de Madagascar et d'autres encore dont je ne connais pas le nom...

 

 

 

3861230737_bedb36a3ee.jpg

 

 

 

 

 

4501816883_239d8d2994.jpg

 

 

 

82128650_ebc16db53e.jpg 

 

 

 

6732408995_3794042cf4.jpg

 

 

La plupart ont un parfum merveilleux, sauf le Jasminum nudiflorum ou jasmin d'hiver aux fleurs jaunes qui n'ont aucun parfum. Le Jasminum sambac ou jasmin d'Arabie, est peut-être le plus parfumé. C'est celui dont les fleurs sont utilisées pour le thé au jasmin.

 

Je vous montre quelques photos de mes jasmins (ou supposés jasmins, il est difficile de s'y retrouver parfois). 

 

 

Jasmin à Rabat

 

 

jasmin Rabat

 



 

Jasmin-copie-1

 

 

Jasmin

 

 

Et une photo de Carthage en Tunisie dont le jasmin est la fleur emblématique.

 

 

 

Ciel à Carthage

 

 

 

A bientôt !

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche