750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 11:03

mausolée route d'Amizmiz

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, nous revenons au Maroc pour goûter un classique de la cuisine marocaine : le tajine de kefta.

Les kefta, kofta, keftedes..., sont des boulettes de viande que l'on mange en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, dans les Balkans ou encore en Inde. A base de viande de boeuf, d'agneau ou de chèvre, d'oignons et d'épices, elles sont cuites en brochettes ou sur une plaque ou encore en sauce comme dans la recette marocaine que je vous livre aujourd'hui.

 

 

Tajine de kefta

 

Pour 4 personnes :

 

500 g de boeuf maigre

1 oignon

1 botte de coriandre fraîche

1 botte de persil

1 cuillerée à soupe d'huile d'olive

2 cuillerées à café de cumin en poudre

Sel, poivre

 

Pour la sauce :

1 kg de petits pois frais ou une petite boîte de petits pois

2 oignons

2 gousses d'ail

4 belles tomates (ou une boîte de tomates concassées)

4 oeufs

2 cuillerées à soupe d'huile d'olive

2 cuillerées à café de piment doux en poudre

1 cuillerée à café de cumin en poudre

1 pincée de filaments de safran

1 pincée de cannelle

Sel, poivre

 

 

3471522095_201dc7e871.jpgHacher ensemble le boeuf, l'oignon, la coriandre, le persil et le cumin. Saler, poivrer et ajouter 1 cuillerée à soupe d'huile d'olive (les Marocains ajoutent de la graisse de boeuf ou de mouton. Pour le goût et ... pour la santé, je préfère l'huile d'olive). Réserver au réfrigérateur.

Émincer finement les oignons et hacher l'ail. Les faire revenir quelques instants dans une cocotte ou dans un plat à tajine avec un peu d'huile d'olive puis ajouter les épices, le sel et les tomates pelées, épépinées et concassées. Bien mélanger et laisser cuire à feu doux environ un quart d'heure.

Façonner les boulettes de kefta (de la taille d'une grosse noix). Les faire dorer dans une poêle avec un filet d'huile puis les ajouter au coulis de tomates avec les petits pois et un verre d'eau. Couvrir et laisser revenir à feu doux pendant environ 20 minutes. Avant de servir, casser les oeufs sur les légumes et les boulettes. Laisser mijoter 3 minutes et servir bien chaud dans le plat à tajine qui a servi pour la cuisson ou dans un plat creux.

 

Bon appétit !

 

A bientôt ! 

Partager cet article
Repost0
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 19:06

Bazin-bleu.jpg

 

Bonjour,

 

La teinture à l'indigo est pratiquée depuis l'Antiquité dans toutes les régions du monde où poussent des plantes contenant de l'indican. Le genre Indigofera comprend des centaines d'espèces dont la plus utilisée en teinture est Indigofera tinctoria. Cet arbuste pousse dans les régions chaudes et surtout tropicales du globe.

 

Les Égyptiens, les Indiens et les Mayas connaissaient l'indigo mais, en Europe, durant le Moyen Âge, il était peu utilisé car très onéreux en raison des difficultés d'approvisionnement liées à l'éloignement des lieux de production. Les teinturiers européens préfèrent utiliser à cette époque la guède ou pastel (Isatis tinctoria) cultivé surtout dans le Sud Ouest de la France et qui fera la fortune du Lauragais et de l'Albigeois (l'expression "Pays de Cocagne"  vient de la "coque" ou "coquaigne" qui est la boule obtenue à l'étape ultime du traitement du pastel. Cette expression qui date du XIIIe siècle évoque la richesse symbolisée par le pastel dans l'économie de ces régions où la plante était cultivée et commercialisée) . Planche indigoterie Encyclopédie Diderot D'Alembert

 

Avec l'ouverture de la route des Indes, l'indigo devient plus abordable et, plus apprécié par les teinturiers qui le trouvent plus efficace, il supplante le pastel au XVIIe et XVIIIe siècles. De plus, les colons européens produisent l'indigo dans leurs plantations du Nouveau Monde et surtout dans les Caraïbes, à Hispaniola d'abord puis dans le reste des Antilles. En 1686, on recense ainsi plus de cent indigoteries en Guadeloupe (Source : X. Rousseau, Y. Vragar, Les indigoteries de Marie-Galante, Journal of Caribbean Archaeology Special Publication #1, 2004). Les ports de Lisbonne, Amsterdam et Bordeaux redistribuent l'indigo acheté par les marchands français et étrangers (surtout hollandais) à l'intérieur du continent. En 1737, la Bourse commune des Marchands de Toulouse lève l'interdiction sur l'indigo, ce qui entraîne une baisse des prix et ensuite la mévente de l'indigo. A la fin des années 1720, la culture et le commerce de l'indigo périclitent dans les Petites Antilles et Saint Domingue s'impose jusqu'à la fin du XVIIIe siècle comme le principal fournisseur d'indigo en provenance du Nouveau Monde.

 

Plusieurs traités de l'époque sont consacrés à l'indigo. Le plus connu est le livre de Elie Monnereau Le Parfait indigotier ou Description de l'indigo..., publié par Jean Mossy à Amsterdam en 1765. Vous pouvez voir ci-dessus une gravure extraite de l'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert représentant une indigoterie.

 

A la fin du XIXe siècle, l'indigo synthétique est inventé. Il supplante rapidement l'indigo naturel. Au XXe siècle, la production d'indigo n'a cessé de diminuer malgré la mode du blue jeans dont le tissu était à l'origine teint à l'indigo. Pain d'indigo

 

Mais la teinture à l'indigo se pratique encore aujourd'hui et en particulier en Afrique de l'Ouest où elle est très appréciée. La plante utilisée est la Liane à indigo ou Longocarpus cyanescens ou encore le Longocarpus laxiflorus, de la famille des Fabaceae ou Papilionacées (comme Indigofera tinctoria)  qui poussent du Sénégal au Cameroun et jusqu'au Soudan et en Ouganda. La technique a peu changé. Les feuilles d'indigotier sont récoltées à la main, puis séchées, pilées et compressées pour fabriquer des boules de pâte d'indigo . Une autre méthode permet de fabriquer des pains d'indigo que l'on peut réduire en poudre.

 

L'indigo végétal n'est pas soluble dans l'eau. Il faut donc le dissoudre à l'aide de produits réducteurs et d'alcali. L'extraction de l'indican par fermentation  qui permet d'éviter l'ajout de produits chimiques est longue et compliquée. C'est la technique ancestrale utilisée encore au Mali ou en Guinée. Chaque culture a sa recette de "cuve d'indigo".  Les boules d'indigo sont réhydratées et on les mélange à des racines fixatrices et à de la cendre de bois dans des bain d'indigocuves où on les laisse macérer jusqu'à ce que les feuilles libèrent leur substance tinctoriale et donnent une cuve remplie de bactéries. On trempe alors le tissu dans cette mixture. Il est ensuite retiré de la cuve, essoré et l'opération est répétée jusqu'à l'obtention de la couleur désirée. Au sortir de la cuve, les tissus sont jaunes puis ils deviennent verts et enfin bleus. Les nuances de bleu sont infinies et dépendent du nombre de bains mais aussi de la température extérieure, de la tenue des cuves... Autant dire qu'il est difficile d'obtenir deux fois la même nuance.Nuancier-indigo.jpg 

On peut utiliser la technique des dessins réservés à ligatures et coutures pour obtenir des tissus avec des dessins blancs. 

On peut aussi, après teinture, donner au tissu un aspect lustré en le battant sur un billot. On obtient des étoffes saturées de cristaux d'indigo comme le tissu qu'utilisent les Touaregs pour leur chèche et leurs vêtements, le tedekis. Neuf, ce tissu ressemble à du papier carbone et, comme lui, il déteint sur la peau quand on le touche. D'où le nom donné aux Touaregs : les hommes bleus.  Après plusieurs lavages, il perd de son apprêt et de sa couleur.Touaregs autour du puits

 

Je vous montre ci-après quelques échantillons de tissus teints en Afrique de l'Ouest.

 

 Bogolan indigo

 Couverture du nigéria

 

 

  Tissu-a-rayures-teint-a-l-indigo.JPG

  Tissu touareg teint à l'indigo

 

 

 

 

 

Tissu indigo

 Autre tissu indigo

A bientôt ! 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 août 2011 5 05 /08 /août /2011 17:32

Zellige---Mosquee-Hassan-II---Casablanca.jpg

 

Bonjour,

 

Zelliges du minaret du ChellahAujourd'hui je repars avec vous au Maroc pour vous montrer un des trésors de l'artisanat marocain : le zellige.

 

Le zellige ou zellij (زليج) désigne la mosaïque traditionnelle marocaine. Médersa mérinide de Salé

 

Apparu au Maroc au Xe siècle, cet art décoratif se développe considérablement  à la fin du XIIIe siècle et surtout au XIVe siècle sous le règne des Mérinides. Le revêtement en zellige se généralise sur les minarets, les murs les colonnes et les sols. Probablement dérivé de la mosaïque byzantine, cet art a certainement été influencé ensuite par la majolique italienne et l'azulejo andalou. Il a su s'adapter aux styles de décoration contemporains et reste bien vivant au XXIe siècle.

 

La technique n'a pas changé depuis des siècles. Seules les couleurs ont évolué : aux nuances de blanc et de brun (obtenu à partir de l'oxyde de fer et du manganèse) utilisées dès le Xe siècle, se sont ajoutés le vert (oxyde de cuivre) et le jaune (limonite) puis le bleu (produit à partir du cobalt)au temps des Mérinides. Le rouge n'apparaît qu'au XVIIe siècle. Depuis, les palettes se sont diversifiées et on peut voir des zelliges de toutes les couleurs de l'arc en ciel.Eau-a-la-fontaine-a-Fes.jpg

 

Les artisans spécialisés sont dirigés par un Mâalem (un Maître). Les carreaux de 10 cm de côté en argile sont recouverts d'émailet cuits de manière traditionnelle (séchage, première cuisson, émaillage, deuxième cuisson). Les motifs sontZelliges mur mosquée à Fès dessinés sur les carreaux. Ensuite, les artisans, à l'aide de martelines aiguisées sur leurs deux faces (menquach), découpent les pièces une à une en suivant le tracé préalablement dessiné sur les carreaux émaillés. Les toutes petites pièces de formes diverses obtenues sont ensuite assemblées à la manière d'une mosaïque pour former des compositions polychromes géométriques plus ou moins compliquées. Les zelliges sont employés en pavements, en lambris, à l'intérieur comme à l'extérieur des monuments et des habitations.Fontaine à Fès (2) Ils sont même utilisés pour recouvrir le mobilier. Les carreaux de 10 X 10 cm peuvent être utilisés seuls, associés avec la mosaïque ou avec le bejmat (carreaux de terre bruts ou émaillés de 15 X 5 cm).

 

Je vous montre ci-dessous quelques réalisations en zellige anciennes et contemporaines et leur utilisation en décoration. Detail-du-sol-du-mausolee-de-Moulay-Idriss-a-Me-copie-1.jpg

 

 

  Motif de l'étoile polygonale

 

Vue sur la terrasse 

 

 

Certaines de ces oeuvres datent de plusieurs siècles. D'autres sont contemporaines. Seule l'usure de certaines montre qu'elles sont plus anciennes. Pour d'autres, ce sont les couleurs utilisées qui font la différence. 

 Une salle de bain

 

 

 Zellige de la mosquée Hassan II à Casablanca (2)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains dessins sont traditionnels, d'autres d'inspiration art déco.  Certains sont d'une complexité extrême, d'autres d'une simplicité apparente. A vous de choisir ! 

 

Frise zellige et marbre

 Fontaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Zellige de la mosquée Hassan II à Casablanca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 toilettes invités

Entrée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite cour 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Beijmat bleu

 

 

Zellige-sculpte.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

Extérieur de la mosquée Hassan II à Casablanca

 

 

Photos prises à Fès, Meknès, Rabat, Salé, Casablanca, à l'hôtel Les Deux Tours à Marrakech et... à la maison. Zellige coeur

 

 

 

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 16:48

pâtes de verre anciennes, millefiori, chevrons, perles de

 

Bonjour,

 

Pas question de bonbons aujourd'hui mais de perles. Des perles aux couleurs rafraîchissantes pour les chaudes soirées d'été (l'année prochaine ???).

Je vous laisse découvrir mes nouveautés.

 

Millefiori, bronze, chevronsBronze, millefiori, perles néolithiques, perles de Djenné

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pâtes de verre, agates

 

 

 

 

 Pâtes de verre, nila, chevrons

 Pâtes de verre peintes, chevrons

 

 

 

A bientôt!

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 16:18

Ma première noix de coco

 

Bonjour,

 

Ayant récolté de nombreuses noix de coco de mon cocotier, j'ai voulu vous faire partager ce que je savais de ce fruit qui n'a pas très bonne réputation à cause de sa richesse en acides gras saturés. Qu'en est-il exactement ?4306328388_9ce4a3638b.jpg

 

La noix de coco est le fruit ou plutôt la graine du cocotier (Cocos nucifera). Ce dernier, exigeant de la lumière, s'élance vers le ciel et peut atteindre plus de 25 m de hauteur. 1223718486_135b6ea1b7.jpg

 

Ce palmier  serait originaire de Mélanésie ou d'Extrême-Orient.  Transportées par la mer (elles ont la faculté de flotter) ou par les marins,  les noix de coco auraient été dispersées sur les côtes tropicales du monde entier. Au fil du temps, des variétés ont été sélectionnées pour l'exploitation commerciale mais le fruit du cocotier sauvage est encore dans certains endroits la principale source de lipides, de protéines et de certains micronutriments. C'est la raison pour laquelle le cocotier a été appelé "arbre de vie".  On l'a aussi surnommé "arbre de la richesse" ou "arbre aux 100 usages". Il faut dire que dans le cocotier, rien ne se perd. On utilise le bois pour la construction et l'ébénisterie, la fibre pour fabriquer des cordages, des brosses, des paillassons, des matelas, du calfat pour les bateaux, les palmes comme matériaux de construction pour les murs et les toits des habitations. La coque de la noix est utilisée pour fabriquer de la vaisselle et des ustensiles de cuisine. La chair séchée de la noix est la base de l'huile de coprah employée non seulement dans l'alimentation mais aussi en cosmétique (savon, monoï...). Je n'aborderai ici que l'usage alimentaire de la noix de coco.

 

3492510467_aabbeaa479.jpg

Quand elle est verte, la noix de coco contient beaucoup d'eau de coco qui est une boisson rafraîchissante. Un procédé à froid permet d'embouteiller cette eau tout en lui conservant ses propriétés nutritionnelles et son goût. Le marketing est passé par là et les stars américaines et autres people s'arrachent ce produit aux vertus miraculeuses. Peu calorique (23 kcal pour 100 g), l'eau de coco contient surtout de l'eau (94 g pour 100 g), un peu de sucres (5 g pour 100 g), des traces de protéines et de lipides (0,3 g pour 100 g), un peu de potassium (280 mg pour 100 g), des traces de calcium (24 mg pour 100 g), de magnésium (23 mg pour 100 g) et de phosphore (25 mg pour 100 g) et pas ou très très peu de vitamines. On est loin de la composition du plasma sanguin qui est similaire à celle de l'eau de coco d'après les publicitaires. Ce qui n'empêche pas à l'eau de coco d'être une boisson rafraîchissante très agréable à boire.Ma récolte de noix de coco

 

Mûre, la noix de coco contient encore un peu d'eau de coco (la présence d'une eau abondante est un critère de fraîcheur). La chair est blanche, fibreuse et légèrement sucrée. Pour l'atteindre, il faut d'abord ôter la carapace qui recouvre la noix puis ouvrir la noix qui est recouverte de bourre.

 

La pulpe fraîche de l'amande mûre est très énergétique (353 kcal pour 100 g). Elle contient de l'eau (45%), 1/3 de lipides, quelques protéines (3,4 g pour 100 g), peu de glucides (6,2 g pour 100 g) et beaucoup de fibres (9,5 g pour 100 g). Elle renferme aussi certains minéraux en quantités notables : magnésium, fer, potassium, phosphore..., peu de vitamines et quelques oligo-éléments (manganèse, cuivre, zinc, 3629622347_7bfecce2a7.jpgmolybdène, sélénium, iode...). Elle se différencie donc nettement des autres fruits.

 

Sa richesse en lipides en fait un fruit tout à fait original. Pour comparer avec un autre fruit riche en lipides (ce qui est rare), l'avocat contient en moyenne 14,2 g de lipides pour 100 g, la pulpe fraîche de l'amande mûre de noix de coco 35,1 g pour 100 g. La constitution de ces lipides est aussi très particulière pour un végétal : 91,3 % des lipides de la noix de coco sont constitués par des acides gras saturés (qui ne constituent que 21,2% des lipides de l'avocat et moins de 8% de ceux de l'amande qui ne contient que 18,2 g de lipides pour 100 g). C'est cette richesse en lipides et particulièrement en acides gras saturés qui a donné à la noix de coco sa mauvaise réputation. En effet, les acides gras saturés induisent une augmentation du taux plasmatique du cholestérol (du LDL et du HDL, autrement dit du bon et du mauvais cholestérol), augmentant le risque d'apparition de lésions d'athérosclérose. Mais tous les acides gras saturés ne sont pas de mauvais acides gras et tous n'ont pas le même effet. Il ne convient pas de les diaboliser et de les éliminer totalement de notre alimentation. Il faut néanmoins limiter leur apport comme le préconise le PNNS 3 (Programme National Nutrition Santé) à moins de 10% des apports énergétiques.

Petit détail : comme les autres végétaux, la noix de coco ne contient pas de cholestérol.

 

La pulpe de la noix de coco peut être dégustée fraîche, en petits morceaux ou râpée. Elle est fréquemment utilisée dans la cuisine asiatique, indienne, malgache ou polynésienne ou encore à Haïti. On emploie aussi le lait de coco qui s'obtient en pressant la pulpe râpée. La noix de coco en poudre est très utilisée en pâtisserie.

L'huile de noix de coco ou huile de coprah est surtout utilisée par l'industrie alimentaire où elle est souvent employée sous forme hydrogénée. Il convient d'en limiter la consommation.

 

Que retenir de tout ça ? La consommation de noix de coco en faibles quantités et son utilisation en cuisine ne doit pas être interdite sous prétexte que ce fruit est riche en acides gras saturés. Comme je le dis toujours, il faut manger de tout mais avec modération et varier les apports alimentaires. De là à faire de la noix de coco un "aliment santé"...

Mais elle peut nous faire rêver. Ne nous privons donc pas d'en manger occasionnellement ! Alors, un petit curry de crevettes pour ce soir  ou un thon au lait de coco ?

 

Je n'ai pas de crevettes, pas de thon non plus mais je vais essayer de préparer un capitaine au lait de coco avec ma recette de thon au lait de coco (tirée de mon livre Nutrition gourmandise) que je vous confie tout de suite.

 

 

Thon au lait de coco

 

Pour 6 personnes :

 

1 kg de thon

4 oignons

3 gousses d'ail

1/2 piment fort

3 cm de rhizome de gingembre frais

1/2 cuillerée à café de curcuma

1/2 cuillerée à café de cannelle en poudre

1 boîte de lait de coco

Huile

Sel, poivre

 

Faire revenir à feu doux dans une cocotte les oignons émincés finement, l'ail et le gingembre râpé avec un peu d'huile. Couper le thon coupé en gros cubes après avoir enlevé la peau, les arêtes et les parties noires. Saler, poivrer. Quand les oignons deviennent transparents, ajouter les cubes de thon dans la cocotte et remuer pour les colorer de tous les côtés. Puis ajouter le curcuma et le lait de coco et laisser mijoter 5 minutes. Ajouter la cannelle et le piment. Remuer et servir bien chaud avec du riz  créole.

 

Bon appétit !

 

310256900_95514bb958.jpg

 

 

A bientôt !

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 21:22

Heliconia fleur

 

Bonsoir,

 

Je vous ai déjà parlé des Heliconia (cf. Les Zingiberales ) mais je ne peux résister à l'envie de vous montrer d'autres photos de ces plantes magnifiques qui ornent les jardins tropicaux pratiquement toute l'année.

Heliconia wagneriana

Les Heliconia sont le seul genre de la famille des Heliconiaceae, de l'ordre des Zingiberales.

Il en existe 200 à 250 espèces. Bec de perroquet

 

Leur nom vient du Mont Helicon, massif montagneux de la Béotie en Grèce qui était le siège des Muses de la mythologie grecque. Comme les muses qui demeurent jeunes et belles, les Heliconia ont une longue durée de vie.

 

Originaires d'Amérique du Sud et des Caraïbes, les Heliconia sont aussi appelés balisiers. On leur donne aussi des noms qui font allusion à la forme des fleurs : pince de homard, pince de crabe, queue de poisson ou encore bec de perroquet.

 

Qu'ils soient des Heliconia bihai, aurea, psittacorum, pendula, rostrata..., ils ont tous des feuilles qui ressemblent à celles des bananiers. Leurs fleurs sont jaunes, roses, rouges ou oranges.

 

Je vous laisse regarder  certains des Heliconia qui poussent dans mon jardin. Heliconia psittacorum

 

Vous pourrez voir les autres dans l'album photos "Plantes et jardins".

 

 

A bientôt !

 

 Heliconia psittacorum

  

 Heliconia rostrata  Après la pluieHeliconia rostrata-copie-1Heliconias.jpgBec-de-perroquet--queue-de-poisson--pince-de-homar-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 14:08

Coiffure

 

Bonjour,

 

A Bamako, il y a toutes sortes de petits commerces : des salons de coiffure, des réparateurs de pneus, des vendeurs de chaussures, de beignets, de jouets, de ... Certains sont ambulants, d'autres ont des petites boutiques. Beaucoup ont des enseignes qui donnent de la couleur à la ville et qui font son charme.

 

 

 

 

Marchands

Je vous laisse regarder quelques photos de ces petits commerces, prises dans les rues de Bamako. Vous en trouverez d'autres dans les albums photos "Bamako"  et Affiches et graffiti".

 Marchand de jouets

 

Garagiste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A bientôt !Vendeurs de tapis de prière

Restaurant sénégalais 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nescafé

 Station essence

 

 

 

 

Réparateur de pneusStation serviceSalon de coiffureCréation coutureFriperie

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 09:33

 

 

2846685390_b9021528b0.jpg

 

 

Bonjour,

 

Plusieurs fois je vous ai parlé de buffet grec. Je vous ai donné ma recette des feuilletés aux épinards (cf. Feuilletés aux épinards et au fromage ), du tarama (cf. Le tarama ) et de la salade grecque (cf. La salade grecque ). Et je me suis arrêtée là. Ce qui ne suffit pas pour préparer un buffet. Heureusement, sur une grande partie de la France, la météo n'était pas très clémente et vous deviez avoir plus envie d'un plat reconstituant au coin du feu que de mezzés.

Mais l'actualité est là et me rappelle au bon souvenir de la Grèce. Les beaux jours vont revenir et j'ai encore plein de bonnes recettes à vous donner. Aujourd'hui, je vais vous confier celles de quelques purées que l'on mange avec du pain pita. On y va ?

 

 

 

Le tzatziki ( Τζατζίκι)Tzatziki

 

Pour un bol de tzatziki :

 

1 concombre

250 g de  yaourt (de brebis de préférence)

2 gousses d'ail

2 cuillerées à café d'aneth ciselé

2 cuillerées à soupe d'huile d'olive

Sel, poivre

 

Peler et épépiner le concombre. Le râper avec une grosse râpe. Le laisser dégorger dans une passoire pendant une demi-heure puis le presser entre les doigts pour en extraire toute l'eau. Réserver.

Mettre le yaourt à égoutter dans une passoire (s'il est un peu liquide).

Peler et hacher les gousses d'ail (après avoir enlevé le germe central). Mélanger le yaourt égoutté, l'ail et l'aneth ciselé. Saler, poivrer. Ajouter le concombre. Bien remuer. Arroser d'huile d'olive et mettre au frais jusqu'au moment de servir.

 

 

 Tyrokafteri

Le tyrokafteri (Τυροκαυτερή)

 

Pour un bol de tyrokafteri :

 

200 g de feta

1 piment rouge sec

2 cuillerées à café de paprika doux

3 à 4 cuillerées à soupe d'huile d'olive

 

Ouvrir le piment et l'épépiner (vous pouvez  utiliser des piments plus ou moins forts selon votre goût). Mixer avec la feta, le paprika en ajoutant l'huile d'olive jusqu'à obtenir la consistance d'une crème. Vous pouvez ajouter un peu de yaourt (grec !) si vous préférez une crème plus onctueuse.

 

 

 

 

 

 

 

 

  Hoummos

Le hoummos ou revithosalata

 

Pour un bol de hoummos :

 

1 petite boîte de pois chiches (ou 200 g de pois chiches trempés dans l'eau toute une nuit et cuits (cf. Le pois chiche, un légume trop souvent dédaigné )

2 gousses d'ail

4 cuillerées à soupe de tahina (purée de sésame)

2 cuillerées à soupe d'huile d'olive

Le jus d'un ou deux citrons

Sel, poivre

 

Rincer les pois chiches à l'eau froide (si vous avez fait cuire vos pois chiches, gardez un peu de l'eau de cuisson qui pourra vous servir si la purée est un peu trop épaisse). Les mixer avec le reste des ingrédients jusqu'à obtenir une pâte homogène.

Parsemer de sumac ou de paprika et arroser d'huile d'olive.

 

 

Il y a encore beaucoup d'autres salades et d'autres plats qui peuvent composer un buffet grec. Pensez à la melitzanosalata ou caviar d'aubergines, aux feuilles de vigne farcies, à la salade de poulpes... Nous en reparlerons un autre jour.

 

 

Καλή όρεξη ! Bon appétit !

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 09:16

Le Club House et le putting green

 

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, je vous emmène avec moi au golf de Bamako. Un petit paradis au milieu de la ville, juste à côté du marché Le green du n°2et du centre-ville. C'est un petit 9 trous dont quelques départs sont modifiés au retour pour en faire un 18 trous. Deux par 4 à l'aller, deux au retour, tous les autres sont des par 3. Départ dames du n°2

 

Je voulais en parler depuis longtemps pour tous les golfeurs qui viennent s'installer à Bamako et qui se demandent s'ils pourront y pratiquer leur sport préféré. Je me suis posé la question avant de venir au Mali et je n'ai pu trouver la réponse sur internet que par le biais de Bamako Accueil* qui avait mis sur son site quelques photos d'une journée d'initiation au golf. Il y avait donc bien un golf à Bamako. Mais je n'ai pu en savoir plus qu'en discutant bien plus tard avec des amis ayant vécu à Bamako. Rien sur le net.

Je vais essayer de combler ce déficit, en vous demandant de m'excuser pour les détails techniques. Je ne suis pas pro en la matière !Entretien du green du trou n°2 

Le parcours (les 18 trous) fait un peu moins de 3000 m. Le terrain est plat et les trous se croisent. Parcours facile,Départ du n°13 me direz-vous. Non, pas vraiment. Car, même s'il ne présente pas de difficulté particulière, ce parcours demande beaucoup de précision. Pas besoin de gros driver ni même de bois de parcours. Les fers suffisent (aux bons joueurs !) pour atteindre presque tous les greens des par 3 en un. Mais les départs sont en général assez étroits, surtout celui du trou n° 13, un dog leg à droite de 250 m, que vous pouvez apercevoir ci-contre.

Le bunker du fond du n°1Les greens sont bien défendus, par des bunkers où le sable est souvent dur, particulièrement en saison des pluies. Les bunkers qui encerclent le trou n° 2 (il y en a 3) sont particulièrement méchants (pour moi en tout cas).  

Pas d'obstacle d'eau si ce n'est un anneau qui encercle le green du 8 (et 17), deux "piscines" protégeant le green du n°7 (et 16) et un obstacle d'eau (sans eau) devant le trou n° 9 (et 18).

 

Le golf est très bien entretenu et les greens, sans pouvoir rivaliser avec ceux d'Atlanta, sont toujours verts. La végétationLe fromager du n°7 est luxuriante. Le parc dans lequel le golf est implanté contient des arbres très anciens, dont un énorme fromager (cf. Le fromager et le kapok ), des manguiers, des flamboyants (rouges et bleu, il y a un jacaranda), des tulipiers du Gabon, des eucalyptus, des frangipaniers, des calebassiers... Des espèces nouvelles Les cocotiers du Club Housesont ajoutées régulièrement, des rosiers, des bougainvillées, des Plumbago, des Lantana, des lauriers-roses... Il n'est donc pas étonnant que des visiteurs aient envie d'y faire un petit tour. D'autant plus que le golf est situé dans l'enceinte de l'hôtel de l'Amitié, un des plus grands hôtels de Bamako. Attention, au risque d'accidents qui n'est pas négligeable, car certaines balles ont tendance à s'égarer et à sortir du droit chemin.

 

Pour s'entraîner, il n'y a pas de practice, à part un petit putting-green. Vous pouvez cependant taper des balles deux après-midi par semaine, le parcours étant alors réservé à l'entraînement.Green du trou n° 6 et départ du 3 et du 7

 

Le comité d'organisation  est très dynamique et de nombreuses compétitions sont organisées toute l'année (sauf en été où les joueurs se comptent sur les doigts de la main, non, des deux mains, comme vous pouvez le voir sur ces photos !). Compétitions qui se terminent souvent par un déjeuner amical à l'ombre des cocotiers...Le calebassier du Club House A côté du trou n°19, dont j'ai oublié de vous parler, ce sera pour une autre fois. Sachez seulement qu'on y trouve toutes les boissons fraîches, un bon café et, certains jours, des petits déjeuners.

 

Au moins deux fois par an, et en particulier à la rentrée,  sont organisées desFleurs de Delonix regia journées "Portes ouvertes" avec initiation au golf. Tous sont invités à y participer, les jeunes (et même les très jeunes) comme les seniors.

 

Pour ceux qui veulent faire du shopping, il n'y a pas pas un véritable pro shop. Mais vous pouvez acheter des balles, un gant et même un polo aux armes du club de Bamako. Que demander de plus ?

 

Je vous laisse regarder quelques photos de ce mignon petit parcours. Une bouffée d'oxygène au centre de Bamako...

 

 

 

* Bamako Accueil : association pour l'intégration des familles françaises et francophones au Mali, affiliée à la Fédération Internationale des Accueils Français à l'Etranger (FIAFE). Pour plus de détails, consulter le site www.bamakoaccueil.com.

Trou n°4, 9, 13, 18Le green du n°8

Trou n°2

 Golf Club de Bamako

 

Bonjour et bonnes vacances à toutes et tous mes partenaires !

 

A bientôt !

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 00:00

Hermandad Isla Cristina

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, j'ai classé quelques photos d'Espagne. Je devais avoir besoin d'un coin de ciel bleu, du rouge et or du drapeau espagnol, de la chaleur sèche des pueblos blancos, d'un fino pris au comptoir d'un bar bruyant avec la télévision en bruit de fond, d'un ajo blanco, d'un tocino de cielo, de douceurs préparées par les religieuses d'un couvent, ...

 

Je vous livre quelques-unes de mes trouvailles prises en Andalousie (à Séville, à Sanlucar de Barrameda, au Rocio, à Santa Olalla del Cala, à Zahara de los Atunes...), en vrac.

 

 Détail

Arène Séville

 

Par le trou de la serrure

 

 

 

Tio Pepe 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Porte n°12 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Mur aux azulejos

 

 

 

  Porte arène

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patio

 

 

  Intérieur de bar

  Casa Pilatos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Roues de calèche

Casa n° 15 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toit 

  Embutidos dans un bar

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Champs d'oliviers à Santa Olalla del CalaRue de Jerez   Sanlucar-de-Barrameda.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Branche d'olivier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Séville

 

 

Place à Jerez

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bar

 

 

 

 

  OliviersVitrine de la Campana

 

 

Vigne à Zahara de los AtunesPorte à Santa Olalla del Cala

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Atlantique à CadizPalmier et citronnier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Toit à Santa Olalla del Cala - Andalousie

 

Azulejos détail-copie-1

 

 

 

A bientôt !La mer à Cadiz

 

 

Partager cet article
Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche