750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 11:18

Amandiers dans le Rif (Maroc)

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, je vais vous parler des amandes et de leur intérêt nutritionnel.

L'amande fait partie des oléagineux, comme les noix, la noisette mais aussi l'olive ou le tournesol. C'est un fruit à écale (enveloppe qui recouvre la coque des noix, des amandes, des noisettes) comme les noix ou les noisettes. Elle fait partie des fruits que les Américains appellent nuts. 3428924774_39fba6ece8.jpg

 

Originaires des régions chaudes du Proche et du Moyen-Orient où des fouilles ont montré que des homidés en consommaient il y a très longtemps, les amandiers ou Prunus amygdalus var. dulcis (amande douce) et Prunus amygdalus var. amara, se sont vite implantés dans tout le bassin méditerranéen. La Bible cite les amandes à plusieurs reprises. Dans le Livre des Nombres de l'Ancien Testament, "la verge d'Aaron... avait fleuri, elle avait poussé des boutons, produit des fleurs et mûri des amandes" (Nombres 17.8). C'était le signe qu'Aaron avait été choisi par Dieu. L'amande est citée plusieurs fois dans la Genèse (Genèse 30. 37 et 43.11) ainsi que dans l'Exode (Exode 25.33-34).

Pour les Romains, qui l' appellent la "noix grecque" pour la différencier des autres fruits à écale qu'ils appellent tous nux, elle symbolise la fertilité. C'est pour cela qu'ils lancent des amandes aux jeunes mariés. Aujourd'hui encore, on offre des dragées aux amandes lors des mariages et des baptêmes.

L'amandier est introduit dans le midi de la France au Ve siècle. Dans une charte de 716, les amandes sont mentionnées avec des épices. Charlemagne, dans le chapitre 70 du Capitulaire de Villis, demande que les amandiers soient cultivés dans ses jardins : "De arboribus, volumus quod habeant pomarios diversi generis... avellanarios, amandalarios..." (Quant aux arbres, nous voulons qu'il y ait des pommiers de différentes espèces, ... des noisetiers, des amandiers...).

La tradition populaire dit que porter une amande double ou triple sur soi protège de la foudre mais aussi des hémorroïdes et des maux de dents. La manger fait disparaître les verrues.

 

AmandesMais l'amande a d'autres vertus. C'est ce que démontrent de nombreuses études épidémiologiques et cliniques réalisées récemment. La consommation régulière d'amandes permet de diminuer le risque de maladies cardio-vasculaires, de diabète de type 2, de calculs biliaires et de cancer du côlon chez la femme.

Ceci s'explique car l'amande est riche en phytostérols, en acides gras mono-insaturés, en protéines végétales, en anti-oxydants et en fibres.

Les phytostérols, qui ont une structure très similaire à celle du cholestérol, entrent en compétition avec le cholestérol dans l'intestin et bloquent ainsi son absorption.

Plus de la moitié des acides gras contenus dans l'amande sont des acides gras mono-insaturés (31 à 36 g pour 100 g d'amandes) dont on sait qu'ils font baisser le taux de LDL cholestérol et augmenter celui de HDL cholestérol (le "bon").

Les amandes sont très riches en protéines (en moyenne 20 g pour 100 g). Elles permettent donc d'enrichir la ration alimentaire en protéines végétales et de pouvoir ainsi limiter les apports de protéines animales. 

Les amandes sont aussi très riches en anti-oxydants (particulièrement en vitamine E ou alpha-tocophérol) qui réduisent les dommages causés par les radicaux libres dans l'organisme. Elles contiennent aussi beaucoup de minéraux et de vitamines.

L'amande contient une grande proportion de fibres dont 80% sont insolubles et 20% solubles. Les fibres ont des effets bénéfiques sur le taux sanguin de cholestérol. De plus, elles agissent sur la rapidité d'absorption des glucides.

Les données épidémiologiques et expérimentales montrent que les fibres préviennent le cancer du côlon en agissant par plusieurs mécanismes.

Elles normalisent aussi le transit intestinal et ont un effet rassasiant.

C'est pour toutes ces raisons que la FDA (Food and Drug Administration) aux USA a autorisé en 2003 une allégation santé pour certains fruits secs oléagineux, dont l'amande (mais pas la noix de Macadamia) : "Scientific evidence suggests, but does not prove, that eating 1,5 ounces per day of some nuts, as part of a diet low in saturated fat and cholesterol, may reduce the risk of heart disease" (Manger 1,5 ounces - ≈ 42 g - par jour de fruits secs peut réduire le risque de maladies cardiaques lorsqu'ils sont associés à une alimentation pauvre en acides gras saturés et en cholestérol).

 

Vous allez me dire que tout ça c'est très bien, mais que les amandes font grossir. Et je vous répondrai que non. D'abord parce qu'il n'y a pas d'aliments qui font grossir et d'autres qui font maigrir, je vous l'ai déjà dit. Et ensuite, parce que, grâce à sa richesse en fibres et en protéines, l'amande procure un effet de satiété, ce qui tend à diminuer l'apport énergétique global. Si vous ne me croyez pas, sachez qu'une étude menée en 2007 a montré que la consommation quotidienne de deux poignées d'amandes n'entraîne pas de prise de poids (HollisJ., Mattes R. Effect of chronic consuption of almonds on body weight in healthy humans. British Journal of Nutrition, 2007, 98, 651-656).

Bien sûr, l'amande est un aliment énergétique. elle apporte 577 kcal pour 100g. Ce qui la fait apprécier par les sportifs pour la récupération après l'effort. 

Alors, n'hésitez pas. Mangez une poignée d'amandes par jour (environ 23 amandes, ou 28 grammes). Votre taux de LDL cholestérol baissera et vous ne prendrez aucun kilo supplémentaire.

 

4320734470_103dec3ee3.jpgL'amande peut être consommée entière, grillée, effilée ou en poudre. Elle s'associe très bien avec les plats salés, poissons, volailles, salades. Elle peut être utilisée dans les desserts. Et n'oubliez pas, les amandes font partie des treize desserts du "gros souper" du 24 décembre sur les tables de Provence. Elles représentent l'ordre des Carmes dans li pachichoi, les mendiants. Elles sont aussi un des ingrédients du nougat, surtout du nougat noir.

Elles ont aussi leur place sur les tables de Noël en Espagne où l'on consomme alors toutes sortes de confiseries aux amandes : turrón, mazapán...

C'est aussi la base du Marzipan allemand qui était vendu par les apothicaires pour soigner... le coeur.

Je n'oublierai pas de citer aussi les nombreuses pâtisseries marocaines à base d'amandes dont les plus connues sont certainement les cornes de gazelle (kaab ghzal).  Et les différents macarons qui sont tous à base d'amandes.

 

Je voulais vous confier une recette à base d'amandes mais je ne peux plus ajouter d'image sur cet article. Ne me demandez pas pourquoi, c'est un mystère pour moi. Et vous en avez assez lu pour aujourd'hui. Vous devez être fatigués. La recette viendra un autre jour.

 

A bientôt !

 

Partager cet article

Repost0
1 avril 2011 5 01 /04 /avril /2011 10:36

Bonjour,

 

Ce matin, je vais vous présenter mes nouvelles créations pour l'été. Perles bleues, comme la mer et le ciel ou vertes, turquoises, lapis lazuli, amazonite, jade, chevrons, pâtes de verre anciennes ou plus modernes, millefiori, perles en émail cloisonné, colliers "ethniques"...

En mettant la souris sur l'image, vous verrez de quoi ils sont composés.

Je vous laisse regarder...

 

Argent, émail, amazonite, lapis lazuli, turquoise...Argent, pièce de monnaie, chevrons, lapis lazuli...Bronze, chevrons bleus

 

Pâte de verre, bronze, perles de Djenné, cocosPerles de verreBronze, chevrons vertsMillefiori, chevrons, métal, argent, perles de verre, kofiPâtes de verre anciennesPerles chevrons, turquoisesChevrons, millefiori, lapis lazuli, pâtes de verreArgent, amazonite, millefiori, chevronsBronze, kofi, millefioriBronze, pâtes de verre, jadebronze, perles de verreTurquoises, perles vermeilPerles de verre de Bohême du XVe siècle vertes et bleuesPerles de verre, millefiori, cocosPerles de verre, bronze

 

 

Lequel choisissez-vous ?

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
31 mars 2011 4 31 /03 /mars /2011 08:58

Les poteries de Ségou

 

Bonjour,

 

Hier je vous ai promis que je vous parlerai de Ségou (cf. Un nouvel album photos : Ségou ).

 

Ségou est construite au bord du fleuve Niger, à 230 km en aval de Bamako.

D'après la tradition, des Bozos au VIIe siècle trouvèrent le rivage accueillant et ils s'y installèrent. Plus tard, à partir du XIe siècle, arrivèrent des Soninkés, des Malinkés et des Bambaras. Vous vous êtes déjà promenés à Ségou Koro (cf. Balade à Ségou Koro ), la capitale du Royaume bambara sous le règne de Biton Coulibaly. C'est la vieille ville de Ségou.

 

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, la dynastie des Diarra succède à celle des Coulibaly. En 1862, le dernier roi de Ségou, Bina Aly s'enfuit de sa ville à l'arrivée d'El Hadj Omar Tall, un conquérant toucouleur qui oblige tous les Ségoviens à se convertir à l'Islam. La ville est fortifiée. Les Bambaras se soulèvent à plusieurs reprises contre les Toucouleurs. En 1890, les Français avec à leur tête le commandant Archinard, prennent la ville et s'y installent. Après quelques années de troubles, le cercle administratif de Ségou s'installe et contrôle toute la région. L'Office du Niger

Dès 1920, l'administration coloniale veut transformer la plaine au nord de Ségou en grenier à coton et à riz. En 1830 est créé à Ségou l'Office du Niger, l'organisme de développement agricole qui fait construire le barrage de Markala (cf. Aux environs de Markala ).

 

Hôtel de villeC'est de cette période que date le quartier colonial de Ségou avec ses bâtiments d'architecture néosoudanaise comme le palais du gouverneur, le siège de l'Office du Niger, l'Hôtel de Ville ou la Poste.

 

Aujourd'hui, la ville est une bourgade agréable aux rues et aux places ombragées par les balazans (Acacia albida), ces arbres qui ont la particularité de perdre leurs feuilles pendant la saison des pluies et de rester verts pendant la saison sèche. Coucher de soleil sur le Niger

 

Il faut aller admirer depuis le Quai des Arts, le coucher du soleil sur le Niger, qui devient alors "une nappe bistre sur laquelle flotte une pirogue" (J.M.G. Le Clézio). C'est là que se tient le Festival sur le Niger, tous les ans, en février. C'est là aussi que l'on peut voir l'arrivée Le Kankou Moussaet le départ du Kankou Moussa, ce grand bateau de la Comanav qui assure la liaison de Koulikoro, à côté de Bamako, à Gao au nord du Mali.

C'est au port que l'on voit aussi toutes les pirogues aux avants colorés, le chargement des chalands, les groupes de femmes au petit matin... Allez boire un café au Bar de l'Esplanade d'où vous pourrez assister à ce spectacle sans cesse renouvelé.

  Au port

 

Non loin de là, allez faire un tour au marché qui regorge des différents produits cultivés dans la riche région de Ségou. C'est le lundi qu'il est le plus animé. On y trouve les poteries fabriquées à Kalabougou, de l'autre côté du Niger, transportées en pirogue dans la nuit.Poteries au marché

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pourrez y chiner toutes sortes d'amulettes, de perles et de plantes médicinales. Ou faire vos emplettes dans les nombreuses boutiques alentour.Alimentation et articles divers

C'est là aussi que vous verrez les tisserands qui tissent le coton malien qui sera ensuite teint à l'argile. C'est à Ségou que l'on vous expliquera comment se fait le bogolan, cette technique de teinture entièrement végétale.

 

Allez aussi flâner dans le quartier Somono avec ses maisons basses traditionnelles en banco rouge.Le quartier Somono

 

 Si vous avez une petite faim, allez déjeuner dans le jardin ombragé de l'Auberge.  Après vous être désaltérés, vous serez en forme pour aller chiner chez tous les antiquaires qui se pressent autour de cet hôtel du centre-ville. Sous la protection de la ViergeVous y trouverez certainement votre bonheur.

 

Et si vous n'êtes pas trop fatigués après cette longue promenade, prenez une pirogue pour aller voir les ateliers de poterie à Kalabougou. Si vous y allez un samedi ou un dimanche, vous aurez la chance d'assister à la cuisson des pièces.

 

Bonne promenade à Ségou !

 

A bientôt !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 21:52

 

 

Les bords du fleuve au coucher du soleil

 

Bonsoir,

 

Je viens d'ajouter un nouvel album photos sur Ségou, la troisième ville du Mali. Ville où il fait bon se promener et flâner dans les rues tranquilles ou au bord du fleuve. Je vous en dirai plus un autre jour.

En attendant, bonne promenade dans l'album !

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 10:47

  Cardamome

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, nous allons parler d'une épice, la cardamome. Vous avez dû remarquer que j'aimais bien les épices comme les herbes et les aromates. Pour moi, elles apportent véritablement un plus en cuisine. Elles permettent de relever la saveur d'un plat sans ajouter trop de graisse ou de sel (exhausteurs du goût) et elles ont bien d'autres qualités dont peu sont connues encore à l'heure actuelle.

 

Ellattaria cardamomumLa cardamome, Ellataria cardamomum, est une plante herbacée à rhizome de la famille des Zingiberaceae (cf. Les Zingiberales ), originaire de la côte de Malabar. Reine des épices (le poivre est le roi), elle entre dans la composition de tous les mélanges d'épices en Inde. On l'appelle "cardamome verte" par opposition à la "cardamome brune" (Amomum subulatum) qui a des graines plus grosses que la cardamome verte et un goût nettement différent, plus rustique et moins fort.

 

Connue et utilisée depuis des millénaires en Inde, on l'utilise aussi bien comme condiment que pour ses propriétés médicinales. Elle fut importée dans l'Égypte ancienne, en Grèce et dans la Rome antique. Un papyrus datant de 1500 ans avant notre ère mentionne ses vertus. Les Égyptiens l'utilisaient pour blanchir leurs dents et se rafraîchir l'haleine. Ils l'employaient pour fabriquer leurs parfums et leurs encens. Cléopâtre en parfumait son palais lors des visites de l'empereur Marc-Antoine. Décrite par Hippocrate et Dioscoride, elle était recommandée à l'époque pour soigner la sciatique, les rhumes, les douleurs abdominales et la rétention d'urine. Dans son De re coquinaria, Apicius la classe comme une épice majeure. Ovide loue son parfum.

Au Moyen Âge, on l'utilise en Europe surtout pour ses propriétés médicinales.

Les Vikings la découvrent au Xe siècle et la rapportent en Scandinavie où elle est toujours populaire.

Dans le reste de l'Europe, on l'emploie avec d'autres épices pour parfumer le vin rouge et le transformer en hypocras. Dès le XIIe siècle, elle entre dans la composition du pain d'épices. 

En Asie du Sud, la cardamome est utilisée pour traiter les infections dentaires et gingivales, pour prévenir les maux de gorge, la congestion des poumons et l'inflammation des paupières. Elle peut être utilisée pour calmer les douleurs d'estomac après un repas trop lourd grâce à ses vertus anti-acides et pour faciliter la digestion en général. Elle aurait des vertus stimulantes, ce qui a fait penser qu'elle était aphrodisiaque. Elle serait aussi connue comme antidote contre les venins de serpents et de scorpion. 

 

Aujourd'hui, la cardamome est surtout utilisée en Inde, dans tous les mélanges d'épices.

Dans les pays arabes, le qahwah al arabiyyah se doit d'être mélangé à la cardamome.

En Europe, elle est surtout utilisée dans les pays scandinaves où elle parfume charcuteries, boissons chaudes, pains et pâtisseries. Le julekake, brioche fourrée aux fruits secs et confits et parfumée à la cardamome, est une tradition norvégienne à Noël. En Finlande (laskiaispulla), en Suède (semla) comme au Danemark et en Norvège, on prépare de délicieuses petites pâtisseries parfumées à la cardamome pour Mardi Gras.

Dans le reste de l'Europe, comme le dit H. Leclerc (Les épices, plantes condimentaires de la France et des colonies, Paris, Masson, 1929) on s'en sert presque exclusivement pour le pain d'épices "auquel elle communique un arôme très pénétrant et très délicat".

 

Mais rien ne vous empêche de l'essayer pour parfumer vos plats salés ou sucrés, dans des entremets ou des compotes. Et n'oubliez pas, mâcher une gousse de cardamome après un repas est le meilleur moyen pour se purifier l'haleine, surtout quand on a mangé de l'ail !

En attendant, je vous propose une recette de cuisine indienne, le korma de poulet.

 

 

Korma de poulet Korma de poulet

 

Pour 6 personnes :

 

2 oignons

2 gousses d'ail

2 cm de rhizome de gingembre haché

1 piment vert

1 cuillerée à soupe de graines de coriandre

6 graines de cardamome

6 clous de girofle

1 bâton de cannelle

1/4 de cuillerée à café de safran en filaments

750 g de blancs de poulet

50 g de noix de cajou

150 g de yaourt

15 cl de lait de coco

Huile

Sel

 

Passer au mixeur un oignon, les gousses d'ail, le gingembre, le piment, les graines de coriandre, le sel, l'eau et la moitié des noix de cajou.

Couper les blancs de poulet en cubes et les badigeonner de ce mélange. Laisser reposer au minimum 1 heure au réfrigérateur.

Émincer finement le deuxième oignon puis le faire revenir dans une cocotte avec une cuillerée à soupe d'huile, les gousses de cardamome que vous aurez préalablement ouvertes, les clous de girofle et la cannelle. Quand les oignons deviennent transparents, ajouter les morceaux de poulet et la marinade. Quand le mélange devient sec, ajouter le yaourt préalablement battu, couvrir et laisser mijoter pendant 30 minutes.

Faire tremper les filaments de safran dans un tout petit peu d'eau chaude. Passer au mixeur le reste des noix de cajou, le lait de coco et le safran avec son eau. Verser ce mélange sur le poulet. Laisser encore mijoter pendant 5 minutes à couvert.

Avant de servir avec du riz basmati blanc, saupoudrer de coriandre ciselée.

 

Bon appétit !

 

A bientôt !

 

 

Partager cet article

Repost0
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 11:14

Cholesterol 

 

Bonjour,

 

Combien de fois ai-je entendu cette phrase...

Heureusement, vous avez du cholestérol ! Car le cholestérol a des fonctions importantes dans notre organisme. Le problème est de savoir si vous avez "trop de cholestérol".

 

Il faut savoir que le cholestérol est un précurseur de nombreuses hormones, plus précisément des hormones stéroïdes : hormones sexuelles mâles et femelles, hormones des glandes surrénales.

Il sert aussi à la synthèse des sels biliaires qui sont indispensables à la digestion des lipides apportés par nos aliments.

Il entre dans la composition des membranes de nos cellules, y compris celles du cerveau.

De plus, un dérivé du cholestérol est utilisé pour la synthèse dans notre organisme de la vitamine D sous l'action de la lumière solaire.

Le cholestérol est donc indispensable à notre organisme.

 

Je vais discuter avec vous des questions qui me sont posées le plus souvent.

 

 

D'où vient le cholestérol ?

La majeure partie du cholestérol présent dans notre sang est synthétisée par notre organisme. Le reste (1/4 environ) est apporté par l'alimentation. C'est surtout l'excès de graisses saturées, surtout d'origine animale, qui élève le taux sanguin de cholestérol.

 

 

On parle souvent de "bon" et de "mauvais cholestérol". Qu'est-ce que cela signifie ?

Le cholestérol circule dans le sang grâce à des transporteurs, les lipoprotéines. Il y en a plusieurs dont les plus importants sont :

- les LDL (pour low density lipoprotein) qui apportent le cholestérol fabriqué par le foie aux différents organes qui en ont besoin,

- les HDL (pour high density lipoprotein) qui récupèrent le cholestérol que les organes ont en trop et le ramènent au foie qui va l'éliminer.

S'il y a un excès de LDL,  le cholestérol se dépose sur les artères et il se forme petit à petit de véritables plaques de graisse, appelées athéromes. Le HDL nettoie les artères des dépôts lipidiques et réduit ainsi le risque de voir apparaître une plaque d'athérome. C'est pourquoi l'on parle de "mauvais cholestérol" pour le LDL cholestérol et de "bon cholestérol" pour le HDL cholestérol. L'excès de l'un et/ou le manque de l'autre sont des facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires.

 

 

Quand peut-on dire que l'on a trop de cholestérol ?

Il est difficile d'indiquer une valeur "normale". On peut seulement dire à partir de quel taux de cholestérol il y a un risque d'accident cardiaque par athériosclérose des vaisseaux du coeur. L'âge est un facteur important. On peut accepter des taux plus élevés chez une personne de plus de 55 ans que chez une personne de 20 ans. Après 70 ans, le taux de cholestérol sanguin n'est plus corrélé au risque d'accident cardiaque.

Il faut aussi tenir compte des autres facteurs de risque (obésité, tabagisme, hypertension artérielle, diabète).

Un taux bas (inférieur à 0,35 g/l) de HDL cholestérol est aussi un facteur de risque; à l'inverse un taux supérieur à 0,60 g/l est considéré comme un facteur protecteur.

Un taux inférieur ou égal à 2,3 g/l de cholestérol total est un taux "normal". Pour une personne avec facteur de risque, le taux "normal" est plutôt inférieur ou égal à 2 g/l.

 

 

Que doit-on faire quand on a "trop de cholestérol" ?

 

On doit d'abord consulter un médecin qui conseillera souvent de modifier l'alimentation dans un premier temps. Cela suffit souvent pour diminuer de façon très sensible le taux de cholestérol. Le médecin veillera aussi à limiter les autres facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires :

- le tabac (donc arrêt du tabac)

- l'obésité

- l'hypertension artérielle.

L'exercice régulier (marche, natation, vélo) est bénéfique de même qu'une vie moins stressante pour limiter les accidents cardiaques.

Le "régime anti-cholestérol" doit permettre de faire diminuer le taux de LDL cholestérol et d'augmenter celui de HDL cholestérol. Pour cela, il ne faut pas du tout éliminer les graisses de son alimentation mais mieux les choisir. Je vous conseille pour cela de relire mon article sur les Idées fausses en nutrition (1) - Les lipides ou graisses . Et surtout dePyramide alimentaire relire celui sur La pyramide alimentaire .

Les céréales, les tubercules et les légumes secs ainsi que les légumes et les fruits sont à consommer tous les jours. Ils contiennent des fibres et des vitamines qui sont bénéfiques pour lutter contre le risque de maladies cardio-vasculaires. Une alimentation riche en légumes et en fruits apporte beaucoup de polyphénols qui sont des anti-oxydants.

Le lait et les produits laitiers fabriqués à partir de lait entier contiennent beaucoup d'acides gras saturés qui augmentent le taux de cholestérol sanguin. Il faut donc éviter de manger trop de fromage et choisir plutôt du lait écrémé ou demi-écrémé.

Les viandes et charcuteries contiennent souvent beaucoup de graisses saturées. Il y a donc lieu de limiter leur consommation. Il convient de manger du poisson plusieurs fois par semaine, dont deux fois du poisson gras (cf. Idées fausses en nutrition (2) - Les protéines ) qui contient des acides gras oméga3 (qui ne diminuent pas le taux de cholestérol dans le sang mais qui ont d'autres propriétés qui réduisent le risque de maladies cardio-vasculaires). Les crustacés, contrairement à une idée reçue (encore une) ne contiennent de graisses et de cholestérol que dans la tête. Vous pouvez donc, sans aucun risque, manger des crevettes décortiquées ! Les oeufs ne sont pas interdits (contrairement à une autre idée reçue) mais il ne faut pas en abuser (le jaune d'oeuf contient beaucoup d'acides gras saturés et du cholestérol).

Il est conseillé d'avoir un bon apport d'acides gras poly-insaturés et surtout mono-insaturés et pour cela il est essentiel de bien choisir les huiles (cf. Idées fausses en nutrition (1) - Les lipides ou graisses) et de limiter les apports de beurre (qui contient surtout des acides gras saturés). Méfiez-vous des graisses cachées dans les produits industriels (biscuits salés ou sucrés, pâtes, viennoiseries...) et dans les plats préparés. Regardez bien les étiquettes ! Ne vous fiez pas toujours à la publicité (qui vante par exemple une huile ne contenant pas de cholestérol. Évidemment, il n'y en a que dans les produits animaux...).

Vin rougeQuant à l'alcool, consommé avec modération, il est plutôt protecteur mais les excès sont extrêmement dangereux. L'alcool augmente le HDL cholestérol et il a une action antithrombotique, mais seulement à doses modérées. Les alcools forts et le vin blanc augmentent l'agrégabilité plaquettaire alors que le vin rouge a un effet anti-agrégant. De plus, le vin rouge (par les polyphénols qu'il contient) empêche l'oxydation des LDL (qui sont athérogènes une fois oxydés). Donc, si vous buvez de l'alcool, privilégiez le vin rouge, mais à doses modérées.

 

Certains pensent qu'il faut interdire les aliments riches en cholestérol. En réalité, leur richesse en acides gras saturés est plus néfaste que leur richesse en cholestérol. Limitez donc les apports en oeufs (3 à 4 par semaine), en beurre (10 g par jour) et en charcuteries (consommation occasionnelle même pour le jambon ibérique de bellota qui contient pourtant plein d'acides gras mono-insaturés !).

 

En ayant une alimentation équilibrée, riche en fibres et pauvre en acides gras saturés, votre taux de cholestérol devrait baisser et vos kilos superflus disparaître. Vous gagnerez sur tous les tableaux. C'est bien, non ? Et pas trop difficile.

 

A bientôt !

 

 

Partager cet article

Repost0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 18:25

Mousse de chocolat blanc aux fraises

 

Bonjour,

 

Le printemps est arrivé et les fraises commencent à faire leur apparition.

Je me suis dit qu'une petite mousse de chocolat blanc aux fraises serait la bienvenue. Je vous en donne la recette. Elle est très simple.

 

 

Pour 8 personnes :

 

180 g de chocolat blanc

200 g de crème fleurette

400 g de fraises

Feuilles de menthe

 

Mettre la crème au réfrigérateur toute une nuit.

Casser le chocolat en morceaux et le faire fondre au bain-marie ou au micro-ondes (6 minutes à demi-puissance). Le laisser refroidir.

Battre la crème fraîche en chantilly ferme. Mélanger délicatement 1/3 de la chantilly au chocolat puis les 2/3 restants.

Répartissez la mousse dans des verres ou, comme sur la photo ci-dessus, dans des verrines.

Couper les fraises lavées en petits dés que vous répartirez à la surface de la mousse. Décorer avec une feuille de menthe dans chaque verre.

 

P.S. A la place du chocolat blanc simple, vous pouvez utiliser du chocolat blanc à la nougatine, c'est encore meilleur.

 

Bon appétit !

 

A très vite !

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 16:07

Savons

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui j'ai envie de vous parler du savon de Marseille. Ou plutôt de son histoire.

 

Le savon était connu dans l'Antiquité. A l'origine, c'est un mélange de suif et de cendres. D'après Pline l'Ancien (1er siècle après J.C.), ce seraient les Gaulois qui l'auraient inventé. Il écrit  : "il se prépare avec du suif et des cendres; le meilleur se fait avec des cendres de hêtre et du suif de chèvre; il est de deux sortes, mou et liquide. L'un et l'autre sont en usage chez les Germains et les hommes s'en servent plus que les femmes" (Histoire naturelle XXVII c.12). Le latin sapo (dont le génitif était saponis qui a donné le français "savon") serait un mot gaulois. Ce sapo servait à se teindre les cheveux.

En fait, il est impossible de fixer avec précision la date de naissance du savon. Ce qui est sûr, c'est que des traces écrites mentionnent son existence 2 à 3000 ans avant notre ère. Les Sumériens s'en servaient pour nettoyer la laine et les Égyptiens l'utilisaient comme produit médicinal.

Savon d'Alep

 

L'ancêtre de notre savon est né en Mésopotamie il y a environ 3000 ans. Ce savon existe toujours : le savon d'Alep. Fait de soude végétale (obtenue à partir de cendres de plantes) et d'huile d'olive, il est réputé pour ses propriétés médicinales.

Les Phéniciens introduisent le savon dans tout le monde méditerranéen. Théodore Priscien, Martial, Tretullien, Galien et plusieurs autres écrivains de l'antiquité connaissent la composition du savon. On a découvert les ruines d'une savonnerie à Pompéi comme des traces de fabrication de savon à Gênes, à Venise ou encore à Savone (certains prétendent que le savon y aurait été inventé par l'analogie qu'ils trouvent entre les deux noms, mais le mot latin sapo détruit cette prétendue origine).

 

Au IXe siècle, Marseille saponifie son huile d'olive et produit de façon saisonnière son savon. C'est en 1371 que s'installe à Marseille le premier savonnier officiel, Crescas Davin. D'autres fabricants de savons y étaient probablement installés avant cette date, mais il n'en reste aucune trace écrite. Au XVe siècle, Marseille est un centre de production limité aux besoins locaux.  

 

La première grande fabrique de savons est fondée en 1430 à Toulon par un certain Palmier, industriel de Grasse. La réussite fut immédiate. Toulon compte huit savonneries en 1600 et vingt en 1650. Le commerce du savon est si prospère à Toulon que plus de 60 000 quintaux de savon sont produits et exportés par an. Mais la franchise accordée au port de Marseille en 1669, alors que les marchandises entrant et sortant du port de Toulon sont lourdement taxées, signe l'arrêt de cette croissance.

 

A Marseille, au contraire, cet édit fait décoller l'industrie savonnière. Les importations étrangères sont lourdement taxées. Les savonniers, assurés de vendre leurs produits, fabriquent beaucoup mais un savon de moindre qualité. Pour remédier à ces abus, un édit du 5 octobre 1688, signé par Jean-Baptiste Colbert de Seignelay, secrétaire de la Maison du Roi, fixe les règles de fabrication du savon de Marseille. L'article 3 de cet édit stipule : "on ne pourra pas se servir dans la fabrique du savon avec la barrille, soude ou cendre, d'aucune graisse, beurre ni autres matières; mais seulement des huiles d'olive pures et sans mélange de graisse, à peine de confiscation". Les manufactures doivent cesser leurs activités pendant les mois d'été car la chaleur nuit à la qualité du savon. Le savon de Marseille retrouve une image ... propre au début du XVIIIe siècle et l'industrie marseillaise doit importer des matières premières de tout le bassin méditerranéen pour répondre à la demande croissante.   Les Marseillais imitent le savon blanc d'Alicante. Les savons blancs étant les plus réputés, les huiles les plus recherchées sont les huiles les plus blanches qui permettent de fabriquer un savon plus blanc. Les huiles de Draguignan donnent un savon plus blanc que celles de Toulon, celles d'Aix un savon de couleur citrine. Les huiles de Calabre sont aussi réputées pour donner un savon très blanc alors que les huiles de Tunis donnent un savon mou. Celles d'Espagne sont trop colorées.

La fabrication de savon devient industrielle, tant par les volumes que par les procédés normalisés utilisés. En 1786, quarante-huit savonneries produisent à Marseille 76 000 tonnes.

 

4623430653_ea76588975.jpgMalgré la révolution puis les guerres napoléoniennes et l'embargo du port de Marseille, l'industrie marseillaise continue à se développer. Le chimiste Nicolas Leblanc met au point en 1791 un procédé qui permet de fabriquer de la soude à partir du sel de mer.  A partir de 1820, de nouvelles matières grasses sont importées et transitent par le port de Marseille. Les huiles de palme, d'arachide, de coco, de sésame en provenance d'Afrique et du Moyen-Orient sont utilisées pour la fabrication du savon. En 1823, le chimiste Eugène Chevreul explique la réaction de saponification. 

Le savon devient un produit de consommation courante. Les notions d'hygiène élémentaire se répandent en France comme en Europe.

Les progrès techniques, et notamment l'utilisation de la4624023870_3780472d6f.jpg vapeur, permettent d'augmenter les capacités de production des savonneries.

 

4618577430_7a00e3d58d.jpgAu début du XXe siècle, Marseille compte quatre-vingt-dix savonneries. L'industrie est florissante jusqu'à la Première Guerre mondiale. Le transport maritime des graines devient alors difficile ce qui porte gravement atteinte à l'activité des savonniers. La production qui était de 179 000 tonnes en 1913 tombe à 52 817 tonnes en 1918.

 

Après la guerre, les connaissances sur les processus de fabrication progressent encore et la production en 1924 dépasse enfin celle de 1913. Mais survient la crise de 1929 et les exportations chutent. A la veille de la Seconde Guerre mondiale, Marseille ne produit plus que 120 000 tonnes. La pénurie s'installe et le commerce s'effondre.

A partir de la Libération, l'industrie de la savonnerie ne cesse de décliner. Les poudres à laver, fabriquées à partir de dérivés du pétrole font leur apparition avec les machines à laver. De nouvelles savonneries se créent dans des régions extra-méridionales et les grandes surfaces incitent les consommateurs à acheter toutes sortes de savons qui ne sont pas de Marseille.

 

Aujourd'hui ne subsistent dans la région marseillaise que quatre savonneries qui continuent à fabriquer le savon deSavon de Marseille Marseille comme autrefois : la Compagnie du savon à Marseille(www.savon-de-marseille.com), la savonnerie du Sérail (www.savon-leserail.com), la savonnerie Marius Fabre (www.marius-fabre.fr, ma préférée depuis que je la connais) et la savonnerie de la Licorne (www.savon-de-marseille-licorne.com). Allez faire un petit tour sur leur site, vous verrez comment ces savonneries se sont diversifiées.

 

Le savon de Marseille conserve une image positive qui évoque naturel, simplicité et propreté "à l'ancienne". Le terme "savon de Marseille" n'est pas une appellation d'origine contrôlée. Il correspond seulement à une méthode de fabrication, définie par un code qui limite aussi les additifs. Le savon de Marseille traditionnel se présente sous la forme d'un gros cube de 600 grammes, de couleur marron -vert sur lequel sont gravés la mention "72% d'huile" et le nom de la savonnerie. Il est composé d'huile d'olive, d'huile de coprah et d'huile de palme.

 

Le savon de Marseille est toujours un produit de qualité qui revient au goût du jour grâce à son caractère écologique et économique. Il a l'avantage d'être 100% biodégradable.

On l'emploie toujours comme désinfectant. Il est recommandé en cas d'eczéma ou d'intolérance aux savons.

On l'utilise aussi pour le lavage du linge délicat ainsi que de celui des personnes allergiques et des bébés.

C'est aussi un anti-mites.

 

Et si vous avez des crampes ou des douleurs rhumatismales, essayez  de mettre un savon de Marseille au fond de votre lit. Il paraît que ça marche. Je n'ai pas essayé !

 

A bientôt !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 13:04

319427325_7c5824f3fd.jpg 

 

Bonjour,

 

Je vous ai promis l'autre jour de vous faire faire des travaux pratiques sur la pyramide à partir des tapas.

Je vous rappelle le menu de l'autre jour :

 

Ajo blanco

Gazpacho de betteraves

Jamón ibérico

Lomo

Chorizo

Pimientos del piquillo farcis

Pimientos morrones

Ensaladilla rusa

Patatas ali-oli

Pinchos morunos (j'ai oublié de vous donner la recette, je vais le faire après)

Glace au touron (que j'analyserai , même si ça ne fait pas partie des tapas)

 

Je vais faire un tableau avec tous les éléments de la pyramide dans les colonnes et les différents plats dans les lignes et je vais mettre des croix dans les cases suivant les ingrédients qui composent chaque plat. On y va ?

 

 

Plats/Familles d'aliments

Céréales,

tubercules,

légumes secs 

Fruits et

légumes

Lait et

produits laitiers

Viandes,

poissons,

charcuterie,

oeufs

Matières

grasses

Sucre Alcool
Ajo blanco  ++ ++       +    
Gazpacho de betteraves  + ++        +    
Jamón ibérico         +++      
Lomo         +++      
Chorizo         +++      
Pimientos del piquillo farcis   +   ++     +   +    
Pimientos morrones     +++       +    
Ensaladilla rusa   ++   ++     1/2+   ++    
Patatas ali-oli   +++       1/2+   ++    
Pinchos morunos         +++   +    
Glace au touron   ++ +++ ++   +++   
Total +++++++++

+++++++

++++++

+++

+++++++

+++++

++++

+++++

++++

+++  

 

Que remarquez-vous ? Moi, je remarque tout de suite qu'il y a des colonnes vides ou presque : celle du "lait et produits laitiers", celle du "sucre" et celle de l'"alcool". Rassurez-vous, cette dernière case n'a pas été oubliée. J'ai simplement omis de dire que tous ces plats étaient accompagnés de vins. Donc cette colonne peut être remplie avec plein de croix. Celle du sucre n'est pas, comme celle de l'alcool, une colonne indispensable. Mais celle du "lait et produits laitiers" n'est pas très remplie. Voyons toutes les colonnes et faisons l'addition des croix :

  • 9 pour les céréales, tubercules, légumes secs + 2 croix que j'ajouterais bien car avec tous ces plats on mange du pain
  • 13 pour les fruits et légumes
  • 3 pour le lait et les produits laitiers
  • 16 pour les viandes, charcuteries et oeufs
  • 9 pour les matières grasses ajoutées
  • 3 pour le sucre

J'ai fait ça à la louche. Difficile d'évaluer tout cela en croix. Mais ça donne une petite idée. Autre inconvénient de la méthode : on ne distingue pas les viandes grasses (comme la charcuterie) des viandes maigres. Toutes ces charcuteries sont très grasses mais le jamón ibérico de bellota comme le lomo et le chorizo de bellota ont l'avantage d'être très riches en acides gras mono-insaturés, donc plutôt bénéfiques pour la santé... mais non pour les kilos !

Je vais essayer de construire ma pyramide avec ces éléments. Il y a fort à parier qu'elle n'aura pas trop la forme d'une pyramide. Voyons ça.

 

Et ça donne ça :

 

pyramide tapas

 

 

Un peu bizarre comme pyramide, non? On voit que la base de la pyramide n'est pas assez large mais que les lignes du milieu le sont beaucoup trop. En réfléchissant un peu, on pouvait se rendre compte qu'il y avait au menu surtout des viandes, beaucoup de matières grasses ajoutées (huile d'olive et mayonnaise), peu de légumes et pratiquement pas de produits laitiers. Si on analysait chacun des plats en termes de nutriments et de calories, il y a fort à parier que la moitié de l'apport calorique est représentée par les lipides ou graisses, le reste se partageant entre les protéines et les glucides. Les nutritionnistes recommandent un apport de 30% pour les lipides, 55% pour les glucides et 15% pour les protéines. On en est loin. Mais on ne mange pas comme ça tous les jours et à tous les repas.

 

Pour vous reposer, je vais vous donner la recette des pinchos morunos. Ces brochettes, préparées avec de la viande maigre, ne contiennent que très peu de matières grasses. Elles sont servies comme tapas mais vous pouvez très bien en faire votre plat de viande. Typiquement espagnoles, elles sont d'origine maure comme leur nom l'indique. Servez-les avec des salades estivales et/ou du riz.

 

 

Pinchos morunos

 

Pour 4 à 6 personnes :

 

500 g de filet mignon de porc ou de blancs de poulet

2 gousses d'ail

1 cuillerée à café de poudre de curry

1 cuillerée à café de piment doux en poudre

1 cuillerée à café de coriandre en poudre

1/4 de cuillerée à café de thym séché

3 cuillerées à soupe d'huile d'olive

1 cuillerée à soupe de jus de citron

Sel, poivre

 

Couper la viande en dés. Préparer la marinade avec l'ail écrasé, le sel, les épices, l'huile et le jus de citron. Mettre la viande à mariner dedans pendant au minimum deux heures. Enfiler sur des brochettes et faire cuire sur des braises.

 

Bon appétit !

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 15:32

 Verre d'eau

 

Bonjour,

 

Une de mes lectrices m'a posé ce matin une question concernant la quantité d'eau qu'il fallait boire tous les jours. J'ai effleuré ce sujet  l'autre jour quand j'ai parlé de la pyramide alimentaire. Et je voulais aborder ce problème en discutant une affirmation sans fondement que l'on entend souvent : "boire 1,5 litre d'eau par jour fait maigrir". Je vais vous expliquer que ce n'est pas pour maigrir qu'il faut boire. Mais quelques mots d'abord sur l'eau.

 

Fontaine à FèsEn effet, aujourd'hui, c'est la Journée Mondiale de l'Eau. Le 22 décembre 1992, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution qui déclare le 22 mars de chaque année "Journée Mondiale de l'Eau". Cette année, le thème choisi est "De l'eau pour les villes - une réponse au défi urbain". Différentes actions et conférences sont organisées autour de l'eau des villes et des impacts de la croissance urbaine rapide, de l'industrialisation et des incertitudes liées aux événements climatiques. Dans le monde, 800 millions de personnes n'ont pas accès à l'eau potable  (dont 141 millions en Afrique subsaharienne). Le puits

 

Selon l'OMS, l'eau contaminée, provoquant des maladies diarrhéiques, serait la première cause de mortalité dans le monde. Les diarrhées dues à la précarité de l'environnement sanitaire provoquent 1,1 million de morts chez les enfants et 1,1 million de morts chez les adultes chaque année. L'absence de structures d'assainissement est aussi responsable de nombreuses maladies comme le choléra, la poliomyélite, les hépatites A et E ou la fièvre typhoïde.

 

Il est important de rappeler la fragilité de la ressource en eau. Si elle représente 75% de la surface de la planète, il faut savoir que 99% de l'eau est salée ou glacée. Moins de 1% est disponible pour la consommation humaine.

 

Cours d'eau dans les PyrénéesExploitée sans mesure, l'eau est de plus en plus polluée et la production d'eau potable de plus en plus complexe et coûteuse. Dans les pays qui n'ont pas ou presque de problèmes d'approvisionnement en eau, quoi de plus facile que d'ouvrir un robinet ? Quoi de plus naturel qu'un cours d'eau paisible ou qu'un torrent tumultueux dans nos montagnes. Mais dans certains pays, ce n'est pas aussi simple et les hommes doivent se battre quotidiennement pour pouvoir accéder à une source d'eau.Lit d'oued - Tunisie Pensons-y !

 

Mais assez parlé de l'eau en général. Revenons à la nutrition et à la quantité d'eau que nous devons absorber tous les jours.

Notre organisme est constitué à 60% d'eau (et même 75% chez les nouveaux-nés) et nous devons en permanence compenser nos pertes en eau (transpiration, urines, larmes...). En général, on dit qu'il faut boire 1,5 litre d'eau par jour, non pas pour maigrir mais parce que cela permet d'assurer un renouvellement et un équilibre corrects de l'eau dans notre organisme. Si on boit moins, le rein excrète moins d'urines qui deviennent alors plus foncées car plus concentrées en déchets. Ces derniers sont alors plus difficiles à évacuer par le rein et ils risquent de s'accumuler dans l'organisme. Il faut boire 1,5 litre d'eau par jour en plus du litre d'eau apporté par les aliments. Dans certains conditions, par exemple s'il fait très chaud et très sec ou quand on fait du sport, cette ration doit être considérablement augmentée. N'ayez pas peur de boire, ça ne vous fera pas grossir. Mais ça ne vous fera pas maigrir non plus.

Et contrairement à une autre idée reçue (il y en a beaucoup dans ce domaine), on peut très bien boire en mangeant. La digestion n'en sera pas gênée.

 

Robinet d'eauLa première des boissons devrait être l'eau, eau du robinet ou eau minérale. A ceux qui ont la chance d'avoir accès à l'eau potable chez eux, je voudrais rappeler que l'eau du robinet est 100 fois moins chère que l'eau en bouteille et, dans la majorité des cas, d'excellente qualité et très contrôlée. De plus, elle a peu d'impact sur l'environnement (pas de bouteille à jeter, pas de déchet et pas de transport polluant).

La France est le premier producteur et le premier consommateur d'eau minérale. Certaines eaux minérales ont des caractéristiques particulières intéressantes pour la santé et pour traiter certaines pathologies. Certaines contiennent plus de calcium, d'autres plus de magnésium... Regardez les étiquettes et pensez à alterner les marques pour varier les apports.

 

Pensez surtout à boire assez pour éviter certains troubles plus ou moins graves tels que crampes, fatigue, voire malaise ou déshydratation. Mais pas pour maigrir. Et donnez à boire à vos enfants.

 

Et n'oubliez pas, l'eau est précieuse, ne la gaspillons pas !

 

Aman iman, "l'eau c'est la vie" comme le disent les Touaregs en tamasheq.

 

A bientôt !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche