750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 16:16

Cochons noirs à Jabugo

 

Bonjour,

 

Ces derniers jours, je vous ai parlé de tapas. J'ai évoqué les charcuteries espagnoles mais je voudrais vous en dire un peu plus sur le jambon ibérique qui tient une place prépondérante dans la gastronomie espagnole et qui a acquis une grande renommée dans le monde entier.

 

Ce jambon est élaboré à partir de porcs de race ibérique (cerdo ibérico). Ces porcs sont des races à robe noire ou à onglons noirs (c'est pourquoi on les appelle communément pata negra mais cette appellation a été interdite). Ils sont élevés dans les dehesas d'Extrémadure, de la région de Salamanque et du nord de l'Andalousie. Ce sont des domaines constitués de  pâture en sous-bois clairsemé où poussent surtout des chênes verts et des chênes-lièges.Champ en Extrémadure Les porcs élevés en liberté se nourrissent des glands (bellotas) dans de vastes fincas.

 

L'AOC jamón ibérico est réservé aux jambons élaborés à partir de porc ibérique. Seuls les jambons issus de porcs élevés dans la région de Huelva (Aracena et Jabugo), en Extrémadure (région de Cacéres), dans la Valle de los Pedroches (région de Cordoue) et dans la région de Guijuelo (au sud-est de Salamanque) ont droit à cette appellation (denominación de origen jamón ibérico). Le jamón serrano est élaboré dans les mêmes conditions mais à partir de porcs blancs.

 

Il y a trois catégories de jamón ibérico :

  • le jamón ibérico de cebo produit à partir de porcs ibériques nourris aux légumes et aux céréales
  • le jamón ibérico de recebo produit à partir de porcs ibériques ayant reçu une alimentation mixte (légumes et céréales et glands)
  • le jamón ibérico de bellota, le meilleur bien sûr, produit à partir de porcs ibériques élevés en liberté dans les pâturages et nourris exclusivement de glands.

Tous ces jambons sont affinés au moins 24 mois et les meilleurs jusqu'à 48 mois. Leur chair est infiltrée de graisse, ce qui la rend fondante. Le jambon ibérique de bellota a un goût de noisette. Il faut le couper juste avant de le servir, à température ambiante. Pour cela, il faut un jamonero (porte-jambon) et un couteau especial. A moins que vous ne le dégustiez dans un bar. Jambons dans un bar

 

Jamon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonne dégustation !

 

A très vite

 

Partager cet article

Repost0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 17:59

 

Nénuphar blanc 

Ça se fête, non ?

Je vous invite à aller  faire un petit tour dans cet album. Vous verrez le printemps arriver.

 

Bon dimanche !

 

A très vite !

Partager cet article

Repost0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 07:32

295867313_a81a69c1cc.jpg

 

Bonjour,

 

On continue le tapeo ? Si vous passez à Séville, ne manquez pas El Rinconcillo. Tout le monde connaît.

Mais j'arrête de parler, vous attendez les recettes. On y va.

 

 

 

Pimientos del piquillo farcis

 

Pour une quinzaine de piments :

 

2 boîtes de pimientos del piquilloPimientos del piquillo farcis

1 boîte de thon au naturel

50 g de riz cuit

1 oignon

1 poivron vert

1 ou 2 tomates

Persil

Vinaigre de Jerez

Huile d'olive

Sel

 

Rincer les piments et enlever les graines. Bien les essuyer. Faire égoutter le thon.

Hacher très finement l'oignon et le poivron. En réserver un petit peu dans un bol à part.

Peler et épépiner les tomates et couper la chair en tout petits dés.

Préparer une vinaigrette. Mélanger tous les ingrédients de la farce. Assaisonnez avec une partie de la vinaigrette.

Farcir les piments avec la préparation. Disposer les piments dans un plat.

Préparer une petite sauce avec le reste de la vinaigrette, du persil ciselé et le reste d'oignon et de poivron. Arroser les piments avec cette sauce.

Servir très frais.

 

 

Ensaladilla

 

EnsaladillaPour un plat :

 

500 g de pommes de terre à chair ferme

2 carottes

1 oignon

1 poivron vert

1 poivron rouge (en conserve)

1 bol de mayonnaise

 

Faire cuire les pommes de terre avec leur peau à l'eau salée ou à la vapeur. Faire cuire les carottes et les petits pois (sauf s'ils sont en conserve; dans ce cas les rincer et les égoutter).

Éplucher les pommes de terre et les couper ainsi que les carottes en petits dés. Hacher finement l'oignon et le poivron vert. Mélanger délicatement tous les légumes avec la mayonnaise.

Verser la préparation dans un moule à cake et mettre au réfrigérateur pendant au moins une heure. 

Couper le poivron rouge en fines lanières.

Démouler la salade en faisant glisser une lame de couteau sur les parois du moule. Décorer le dessus avec les lanières de poivron rouge.

 

 

Patatas ali-oli12750219_2e5d1cc07a.jpg

 

Pour un plat :

 

500 g de pommes de terre à chair ferme

1 bol de mayonnaise

1 cuillerée à soupe de jus de citron

1 à 2 gousses d'ail

Persil

 

Faire cuire les pommes de terre avec leur peau à l'eau salée ou à la vapeur.

Peler les gousses d'ail et les écraser avec la pointe d'un couteau pour obtenir une pâte. Incorporer l'ail et le jus de citron dans la mayonnaise.

Éplucher les pommes de terre et les couper en gros dés.

Mélanger les pommes de terre et la mayonnaise.

Saupoudrer le plat de persil ciselé. Servir frais.

 

 

Bon tapeo !

 

A bientôt !

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 08:14

2908342828_f0fb3e1f96.jpg

 

 

Bonjour,

 

Hier soir, soirée tapas à la maison. Une de mes amies m'avait un jour dit que la charcuterie française était nettement meilleure que la charcuterie espagnole. Moi qui suis une inconditionnelle des embutidos espagnols ne pouvait faire moins que de lui faire découvrir de la bonne charcuterie ibérique. Il y a du très bon jambon en France comme il y en a du très bon en Espagne. Ce n'est pas la même chose, c'est tout.

J'avais fait mes provisions au marché d'Irun et j'avais tout ce qu'il fallait pour organiser cette petite dégustation de tapas à la maison. Embutidos

 

Beaucoup pensent que la cuisine espagnole se limite à la paella (ne prononcez pas "paéla" por favor) et à la sangria. Avec un peu de chorizo (qui se prononce "tchorisso" et non pas "chorizo" ou pire "korizo" comme on l'entend souvent). Connaissant un peu l'Espagne, je sais qu'il n'en est rien. Il y a de très grands chefs en Espagne, et particulièrement au Pays basque et la cuisine traditionnelle familiale est savoureuse. Mais en Espagne comme ailleurs, il y a aussi de mauvais produits et de mauvais cuisiniers.

 

Mais revenons à nos tapas. Ils font partie de la culture culinaire espagnole. Plusieurs légendes sont attachées à leur origine. La plus connue dit qu'un aubergiste avait apporté à son client, qui n'était autre que le roi Alphonse XIII, un verre recouvert d'une tranche de jambon pour éviter que les mouches ou la poussière tombent dans le verre. Le roi aurait apprécié et l'usage des tapas (tapa signifie "couvercle" en espagnol) s'est généralisé dans toute l'Espagne.

 

Les tapas sont de petites portions qui accompagnent un verre de vin ou de bière. Traditionnellement, on prend un verre avec un ou deux tapas dans un bar puis on va dans un autre bar et on recommence. Suivant les régions et les bars, les tapas peuvent être des assiettes de charcuteries, de simples olives, des fruits de mer ou toutes sortes de plats cuisinés servis en rations (ración ou media ración suivant l'appétit ou le nombre de convives). Au Pays basque, on trouve aussi des pintxos (prononcez "pintchosse") qui sont des sortes d'amuse-gueule dont certains sont des sommets de raffinement  gastronomique tout en étant de véritables oeuvres d'art. Certains bars sont réputés pour leurs tapas et il y a des concours de tapas.

 

Je me suis contentée hier de préparer les tapas que l'on trouve sur tous les comptoirs, dans toutes les régions de l'Espagne. N'habitant pas un pays où poussent les fruits de mer et où nagent les poissons (si ce n'est ceux de rivière), je me suis limitée aux aliments carnés et aux légumes. Ce qui pourra me servir de point de départ pour des travaux pratiques au sujet de la pyramide. Ce sera pour un autre jour.

 

On m'a demandé les recettes, je vais vous les donner. Vous avez déjà celle de la tortilla española. Vous savez tout sur  Le gazpacho de betterave . Voici deux autres recettes de tapas.

 

 

Les pimientos morronesPimientos morrones

 

Pour un  plat :

 

6 poivrons rouges

2 gousses d'ail

Huile d'olive

Sel

 

Laver les poivrons puis les mettre sous le gril du four en les retournant souvent jusqu'à ce que leur peau soit noire de tous les côtés. Les retirer du four, les envelopper dans un sac plastique ou dans du papier d'aluminium et les faire refroidir. Ouvrir l'emballage. La peau se détache facilement. Couper les poivrons en lanières après avoir enlevé les graines. Mettre dans un plat, saler et arroser d'huile d'olive.

Servir à température ambiante.

 

 

Ajo blancoAjo blanco

 

Pour un grand saladier :

 

300 g d'amandes

300 g de mie de pain

4 gousses d'ail

4 cuillerées à soupe de vinaigre de Jerez

12 cuillerées à soupe d'huile d'olive

Eau froide

Sel

Facultatif : dés de melon d'Espagne ou grains de raisin blanc

 

Faire tremper la mie de pain dans de l'eau. Monder les amandes. Mixer la mie de pain égouttée avec les amandes, l'ail, l'huile, le vinaigre et un peu d'eau. Saler. Laisser reposer au frais pendant une heure. Avant de servir, ajouter de l'eau glacée jusqu'à avoir une consistance de pâte à crêpes.

Servir avec des dés de melon ou des grains de raisin pelés et épépinés (je n'avais ni l'un ni l'autre !).

 

Je vous donnerai d'autres recettes un autre jour. En attendant, pourquoi pas une petite assiette de charcuteries espagnoles avec un petit verre de fino (vin blanc très sec que l'on élabore à Jerez ou à Montilla) ou de manzanilla (vin de Sanlucar de Barrameda un peu plus fruité que le Jerez). C'est dimanche !Assiette de charcuteries espagnoles Pour pouvoir se croire dans un bar de Séville ou de Mérida.Bar à Mérida (Espagne) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  A bientôt !

 

Partager cet article

Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 20:43

Bonjour,

 

Cela fait plusieurs jours que je veux dire un petit mot sur le Japon mais je ne suis pas très bonne pour ce genre d'exercice. Ce qui ne m'empêche pas de penser à tous ceux qui vivent cette tragédie et bien sûr aux personnes qui me sont chères qui habitent ce magnifique pays.

Aujourd'hui, je n'ai pas pu vous envoyer d'article. Celui que j'avais préparé dans ma tête était plein d'images mais je n'ai pas pu les insérer. Demain, peut-être.

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 13:54

  fleurs de frangipanier rose

 

Bonjour,

 

Ce soir, ça y est, je peux de nouveau vous envoyer des images. Alors, j'en profite ! Et je vais vous parler d'une famille de plantes dont j'ai quelques représentants dans mon jardin.

 

Vous connaissez tous le laurier rose, le Nerium oleander, dont les fleurs, quand elles sont doubles, ont un parfum suave et les pervenches (Vinca minor et Vinca major) aux jolies fleurs bleues. Fleur de laurier roseCe sont des plantes de la famille des Apocynaceae.

 

Les Apocynaceae sont des plantes dicotylédones, cosmopolites. Certaines poussent en zone tempérée, d'autres, les plus nombreuses en zone tropicale. Ce sont des lianes, des plantes herbacées, parfois des arbres ou des arbustes, à latex, à feuilles persistantes.

 

Vous avez aussi entendu parler des frangipaniers, les Plumeria rubra, qui appartiennent aussi à cette même famille qui peuvent avoir des fleurs blanches, jaune ou roses aux senteurs délicates. 

Plumeria-rubra---Frangipanier---fleur.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez certainement vu aussi des pervenches de Madagascar (Catharanthus roseus) roses ou blanches qui ornent souvent les jardins du sud de la France.Pervenches de Madagascar blanches

 

 

 

 

Mais connaissez-vous les Allamanda, les Landolphia, le Tabernaemontana coronaria ou encore le Thevetia nerifolia.

 

Je vous laisse découvrir celles qui poussent dans mon jardin.

 

Pervenches de Madagascar roses

 

 

 

 

 

 

 

 

                    Pervenches de Madagascar (Catharanthus roseus)

 

 

 

 

 

 Allamanda violaceae

 

 

 

 

 

 

Allamanda violaceae

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Allamanda catharticaAllamanda cathartica                                                                

 

 

 

                                                                              Landolphia senegalensis

 

Zaban - Saba senegalensis - fleurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 et son fruit, très apprécié au Mali appelé zaban

 

 

 

Zaban -Saba senegalensis

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jasmin crêpe ou Tabernaemontana coronariaTabernaemontana coronaria

 

 

 

Attention ! La sève de ces plantes est souvent toxique. Lavez-vous les mains après les avoir touchées. Et ne faites pas comme ces soldats de Napoléon qui se seraient empoisonnés en prenant des tiges de laurier rose comme baguettes pour faire des brochettes (c'est ce que l'on raconte en tout cas).

 

Vous trouverez d'autres plantes de la même famille dans l'album photos "Plantes".

 

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 15:30

  Pyramide alimentaire

 

Bonjour,

 

Je vous avais promis de vous parler de la pyramide alimentaire. C'est ce que je vais faire aujourd'hui.

Vous en avez déjà entendu parler. Mais qu'est ce que c'est ? C'est le moyen qu'ont imaginé des nutritionnistes pour montrer ce qu'il faut manger pour rester en bonne santé.

Il y a toutes sortes de pyramides. Je vous présente la mienne. Vous pouvez en trouver d'autres, plus complètes peut-être, mais celle-ci a le mérite d'être assez simple.

 

Toutes les familles d'aliments sont représentées dans la pyramide. Chaque étage correspond à une famille. On voit que l'équilibre alimentaire n'est pas fondé sur la présence ou l'absence de tel ou tel aliment mais sur la part que doit occuper chacune des familles dans notre alimentation. On ne parle plus d'aliments permis et d'aliments interdits.

Les premiers étages de la pyramide sont occupés par les aliments qui doivent être consommés en grande quantité, les étages du sommet de la pyramide par ceux que l'on doit consommer en moindre quantité voire pas du tout.

 

La base de la pyramide correspond aux céréales, tubercules et légumes secs. Ce sont des aliments qui apportent de l'énergie, des glucides, des protéines et peu de lipides, des fibres, des vitamines et des minéraux.

L'étage supérieur correspond aux fruits et légumes, source de micronutriments et de fibres mais aussi de glucides.

Au-dessus encore, le lait et les produits laitiers, qui constituent la meilleure source de calcium de l'alimentation, fournissent une part importante des protéines d'excellente qualité mais aussi des micronutriments. Attention cependant aux laits entiers et aux produits laitiers fabriqués avec ces laits entiers pour les personnes devant limiter leurs apports en graisses et en particulier en acides gras saturés.

 

On arrive maintenant à l'étage médian de la pyramide occupé par les viandes, poissons, oeufs et charcuterie. Cette famille d'aliments d'origine animale apporte des protéines d'excellente qualité ainsi que des micronutriments(c'est la principale source de fer, de zinc et de vitamine B12) mais aussi des lipides : acides gras saturés surtout pour les graisses des animaux terriens, acides gras poly-insaturés (dont les fameux oméga-3) pour les graisses des animaux marins. Comme on le voit sur cette représentation schématique, leur consommation doit être limitée. L'apport en protéines animales est complété par celui des protéines végétales de la base de la pyramide. On augmente ainsi l'apport en glucides (insuffisant en général dans nos rations alimentaires) tout en limitant l'apport en lipides (en général trop important dans nos rations alimentaires).

 

Les corps gras se situent presque en haut de la pyramide. Je parle ici des graisses ajoutées telles que le beurre, l'huile, le saindoux, la graisse de canard... Il faut les consommer avec modération tout en sachant qu'ils apportent des acides gras indispensables au bon fonctionnement de notre organisme.

 

Le sommet de la pyramide est occupé par le sucre et l'alcool. Non indispensables à l'organisme, ils n'apportent que des calories ("vides" car ne fournissant aucun micronutriment et pas de fibres). Ils participent cependant au plaisir procuré par l'alimentation. Ils ne sont donc pas dénués d'intérêt. Attention à l'alcool qui n'est pas sans danger pour la santé sauf en quantités modérées qui auraient un effet plutôt bénéfique sur l'organisme.

 

L'absence d'un groupe d'aliments est aussi préjudiciable à la santé que sa consommation en excès. Mangeons de tout un peu et de peu assez !

 

Il faut ajouter à cette pyramide de l'exercice physique, nous y reviendrons et de l'eau.

Vous savez tout sur l'équilibre alimentaire. Et vous comprenez maintenant pourquoi vos enfants qui remuent beaucoup préfèrent manger des pâtes plutôt que de la viande; ce n'est que parce qu'ils en ont besoin.

Ne croyez pas qu'il est nécessaire de manger une part de chacun des étages de la pyramide à chaque repas. Votre équilibre se fait entre tous les repas de la journée, voire de la semaine.

 

Je vous laisse réfléchir à tout cela.

 

A bientôt !

 

 

Partager cet article

Repost0
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 10:10

 

Trois aubergines

 

 

 

Bonjour,

 

Je vous ai promis des recettes d'aubergines, je vais vous en donner.

L'aubergine est un de mes légumes préférés et je l'apprête de différentes façons.

L'autre jour, je vous ai dit comment préparer le zaalouk d'aubergines (cf. article "les salades marocaines"). Aujourd'hui, je reste dans les recettes méditerranéennes et dans les entrées et je vais vous parler de purées ou caviars d'aubergines.

 

Dans le livre que j'ai écrit1, je parle de deux caviars d'aubergines : le caviar d'aubergines et le caviar d'aubergines au sésame ou mtabbalMtabbal veut tout simplement dire "épicé" en arabe car certains ajoutent beaucoup d'épices à cette purée.

 

Voilà ce que j'écrivais... 

 

 

 

CAVIAR D'AUBERGINES (1) Caviar d'aubergines

 

Pour 4 à 6 personnes :

6 aubergines

3 gousses d'ail

4 cuillerées à soupe d'huile d'olive

1/2 citron

Sel

Poivre

Cumin en poudre

 

Piquer la peau des aubergines avec une fourchette. Mettre les aubergines sous le gril du four et les y laisser jusqu'à ce que leur peau brunisse, en les retournant de temps en temps. Les faire égoutter dans une passoire. Retirer la peau et mettre la pulpe dans le bol du mixer. Ajouter l'ail, 1 cuillerée à café de sel, 1/2 cuillerée à café de cumin et du poivre. Mixer à grande vitesse puis passer à la vitesse lente et incorporer l'huile d'olive et le jus de citron. Parsemer de persil ciselé.

 

Servir dans une coupelle ou un saladier avec du pain grillé ou non, en entrée ou à l’apéritif.

Ce plat peut être préparé plusieurs jours à l'avance et conservé au réfrigérateur dans un bol recouvert de film transparent. Ajouter alors le persil au dernier moment.

 

Le point de vue du nutritionniste

L’aubergine est un des légumes les moins caloriques. De plus, elle est très riche en pectines, fibres qui ont le pouvoir de retarder l’absorption des sucres et de capturer les molécules de cholestérol. C’est pourquoi elle est recommandée aux diabétiques, aux sujets ayant du cholestérol et aussi à ceux qui tiennent à leur ligne. Pour ces derniers, il est conseillé dans cette recette de remplacer la moitié de l’huile d’olive par un yaourt à 0 % de MG.

 

 

 

CAVIAR D'AUBERGINES (2) ou MTABBAL

 

MtabbalPour 4 à 6 personnes :

6 aubergines

3 gousses d'ail

4 cuillerées à soupe de crème de sésame (tahina)

1 yaourt

2 cuillerées à soupe d'huile d'olive

2 citrons

Sel, poivre

 

 

Piquer la peau des aubergines avec une fourchette. Mettre les aubergines sous le gril du four et les y laisser jusqu'à ce que leur peau noircisse, en les retournant de temps en temps (un petit arrière-goût de brûlé est recommandé). Les faire égoutter dans une passoire. Retirer la peau et mettre la pulpe dans le bol du mixer. Ajouter l'ail, 1 cuillerée à café de sel, le tahina et du poivre. Mixer en incorporant peu à peu le yaourt, l'huile d'olive et le jus de citron. Parsemer de persil ciselé.

 

 Servir le mtabbal dans un saladier en faïence ou, en portion réduite, dans un ravier, associé à d’autres salades libanaises pour constituer un mezzé.

 

  Ce plat peut être préparé plusieurs jours à l'avance et conservé au réfrigérateur dans un bol recouvert de film transparent. Ajouter alors le persil au dernier moment.

La crème de sésame (tahina) sert à la préparation de nombreuses purées et salades et peut aussi être utilisée diluée avec un jus de citron et un peu d’eau, une gousse d’ail écrasée et du sel en accompagnement du poisson. On en trouve dans les épiceries orientales et dans les grandes surfaces.

 

Le point de vue du nutritionniste

Le mtabbal fait partie intégrante des mezzés libanais. Il associe les qualités nutritionnelles de l’aubergine et celles du sésame. Les graines de sésame, très utilisées au Moyen-Orient, en Asie et dans les pays nordiques, sont très riches en acides gras essentiels, en protéines, en phosphore et en vitamines liposolubles. Attention pour ceux qui tiennent à leur ligne : le mtabbal est bon pour la santé mais il est assez riche en calories. Il est cependant possible de l’alléger en diminuant la quantité de tahina et en ajoutant un yaourt à 0 % de MG.

 

 

 

 

A ces recettes, j'ajouterais celle du bâbâ ghannouj qui est aussi une purée d'aubergines mélangée à du jus de grenade acide.

 

 

BÂBÂ GHANNOUJ

 

Pour 6 personnes :Bâbâ ghannouj

3 aubergines

3 gousses d'ail

3 cuillerées à soupe de mélasse de grenade

1/2 poivron vert

1 tomate

3 cuillerées à soupe de persil ciselé

1 cuillerée à soupe de menthe ciselée

Sel

Huile d'olive

Graines de grenade

Cerneaux de noix

 

 

Laver les aubergines. Les piquer avec une fourchette puis les faire griller sous le gril du four ou, mieux, sur un barbecue, jusqu'à ce que la peau soit noire. Laisser refroidir.

Pendant ce temps, couper le poivron et la tomate en petits dés.

Retirer la peau des aubergines et écraser la pulpe à la fourchette. Saler, ajouter l'ail pilé et la mélasse de grenade puis le persil, la menthe, le poivron et la tomate.

Mettre la purée dans une assiette. Arroser d'huile d'olive. Décorer avec des graines de grenade (ou avec une partie des dés de tomate si vous n'avez pas, comme moi, de graines de grenade) et des cerneaux de noix.

 

Chaque famille au Moyen-Orient a sa recette de caviar d'aubergines. Choisissez la vôtre.

 

Bon appétit et à bientôt !

 

 

1 Nutrition gourmandise - 200 recettes ensoleillées pour fondre de plaisir. Atlantica, Biarritz, 2007

Partager cet article

Repost0
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 12:58

Bonjour,

 

Ces derniers jours, je vous ai parlé des régimes, de ce qu'on pouvait faire pour maigrir mais vous n'avez pas trouvé dans mes articles ce que vous cherchiez : le petit régime-miracle qui fait perdre 3 kg en 3 jours. C'est normal, je ne le connais pas plus que vous. Mais nous allons essayer d'avancer quand même. Je vous ai dit que pour maigrir, il fallait soit manger moins, soit dépenser plus. Vous vous rappelez ?

Et si on faisait encore un petit jeu du "vrai ou faux" ? On y va ?

 

 

1. Pour ne pas avoir faim, le mieux est de manger le plus de légumes et de crudités (non assaisonnées) possible. On maigrit ainsi durablement

  • Vrai
  • Faux

 

2. Pour rester en bonne santé, il faut éliminer totalement les graisses de son alimentation

  • Vrai
  • Faux

 

Pas de CruditésLa première affirmation est fausse. Certes, il faut manger des légumes et des fruits. Certes les légumes et les fruits remplissent l'estomac car ils sont gorgés d'eau et plein de fibres. Certes ces aliments sont hypocaloriques. Mais si vous prenez l'habitude d'en consommer beaucoup, vous prenez aussi l'habitude de consommer de gros volumes de nourriture. Si vous mangez  vite et que vous ne ressentez pas très bien le moment où vous avez faim et celui où vous êtes rassasié, vous allez aussi manger de gros volumes de nourriture quand on vous proposera des aliments plus caloriques.

De plus, les aliments faiblement caloriques apparaissent de plus en plus insatisfaisants au fil du temps. Si vous mangez tout le temps de la salade verte ou des carottes rapées sans vinaigrette, vous aurez envie de vous jeter sur la mayonnaise pour accompagner votre poisson cuit  au court-bouillon.

Ne tombez pas dans l'excès inverse, vous n'êtes pas obligés de faire frire vos haricots verts dans du beurre mais vous pouvez les faire cuire à l'eau et les arroser d'un filet d'huile d'olive. Pour les salades, vous pouvez  ajouter un peu d'eau dans votre vinaigrette. N'hésitez pas à changer d'huile, à utiliser des huiles au goût prononcé (vous en mettrez moins) comme l'huile de noix (et ses oméga 3) ou une bonne huile d'olive. Apprenez à les goûter, à les différencier. Vous dégusterez et vous mangerez moins vite. Ajoutez des herbes, quelques graines, des pignons, des noix... Utilisez du vinaigre balsamique; pour assaisonner de la roquette, il n'y a rien de meilleur. Cela ne vous fera pas maigrir en deux jours mais ça ne vous fera pas grossir, vous vous ferez plaisir et vous verrez que ce sont ces petits trucs qui peuvent vous faire perdre plein de kilos en quelques mois. Je discute mais il faudrait peut-être que je sois moins bavarde et que je réponde à la seconde question.

 

Mais vous avez déjà répondu. bien sûr, c'est faux. Notre organisme a besoin de graisses pour fonctionner. Les lipidesPas de graisses (ou graisses), riches en énergie (9 kcal par gramme, 4 seulement pour les glucides et les protéines), servent de carburant pour satisfaire les besoins en énergie de nos cellules. Certains d'entre eux, les acides gras essentiels participent avec les protéines à l'architecture et au contrôle de l'activité de nos organes.

Mais si nous n'avons pas de stocks de glucides et de protéines, nous avons des stocks de graisses et surtout les femmes. Nous pouvons donc nous passer de graisses pendant plusieurs jours sans risque pour la santé. Il est cependant conseillé de ne pas le faire pendant plus d'un mois, car notre organisme manquerait alors d'acides gras essentiels; or cette carence expose à des problèmes de peau et à une altération des fonctions de l'organisme.

 

En conclusion, je vous dirai une fois de plus qu'il faut manger de tout pour rester en bonne santé. Un autre jour, je vous parlerai de la pyramide alimentaire. C'est un instrument utile quand on a perdu tous ses repères à force de suivre des régimes.

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 13:59

Exposition Ciwara

 

Bonjour,

 

Hier, je suis allée voir l'exposition "Ciwara - Collections du Musée du quai Branly" au Musée National du Mali.

 

Les masques cimiers Ciwara sont emblématiques de l'art de l'Afrique de l'Ouest et en particulier du Mali. Ils sont particulièrement représentatifs du goût des collectionneurs d'art "primitif" au début du siècle dernier. Dans l'imaginaire occidental, les cimiers Ciwara ne font pas partie des fétiches, des objets en rapport avec les esprits ou les morts, ce qui explique leur succès auprès des collectionneurs. Les peintres d'avant-garde de cette époque ont été attirés par ces pièces stylisées, ces formes apurées à l'extrême du sensible. André Derain, pionnier en matière de collection d'art africain, possédait un cimier Ciwara, ainsi que Constantin Brancusi, Georges Braque et Fernand Léger.

 

Une exposition de masques cimiers Ciwara a été présentée en 2006 à Paris, peu après l'inauguration du Musée du Quai Branly. Elle a ensuite été prêtée au Musée d'Archéologie et d'Histoire du Mans en juin 2009.

L'exposition qui a lieu actuellement à Bamako présente 34 masques cimiers Ciwara du Mali. Elle est née d'une volonté de partenariat entre le Musée National du Mali et le Musée du Quai Branly. C'est la première fois qu'une exposition d'art africain du Musée du quai Branly a lieu dans le pays d'origine des oeuvres présentées.

  

Le plus ancien masque cimier Ciwara de l'exposition a été collecté au Mali en 1882.Style de la région de Bougouni De nombreuses autres pièces ont été trouvées lors de la Mission Djibouti menée par Marcel Griaule en 1931. L'exposition met l'accent sur l'aspect esthétique de ces cimiers antilopes en bois sculpté, gravés, patinés, peints, dont le style et les matériaux varient en fonction des régions. Les pièces de la région de Bougouni combinent plusieurs motifs animaux.  Celles de la région de Bamako sont marquées par l'horizontalité alors que celles de la région de Ségou donnent une impression de verticalité accentuée.Style de la région de Kita Dans certaines pièces figurent des perles, des cauris, des miroirs, de véritables cornes d'antilope, du métal...

 

Le Ciwara, qui enseigna aux hommes à cultiver la terre, est un être bienvaillant et protecteur pour la communauté.

Un film, associé à l'exposition, montre les danses de la société Ciwara qui sont liées aux rites agraires et par conséquent à l'idée de fécondité, de fertilité. Elles ont lieu en plein jour, au milieu des champs et des villages, au début de la saison des pluies. Elles célèbrent l'union mythique entre le soleil, principe masculin, et la terre, pricipe féminin. A l'occasion des fêtes en rapport avec l'agriculture, les masques Ciwara sortent. Ils sont portés sur la tête et animés par les mouvement des danseurs.  Ils sortent en général en couple.

Ils peuvent être vus par tous, n'étant pas réservés aux seuls initiés.

 

Largement répandu au Mali, le culte Ciwara connaît un déclin progressif. Ce qui n'empêche pas le cimier Ciwara de devenir le symbole du Mali contemporain. Il sert de logo à des programmes gouvernementaux, à des projets d'ONG, il figure sur des billets de banque, sur les timbres...

 

Allez vite voir cette exposition si vous êtes à Bamako. Vous ne serez pas déçus. Sinon, vous pourrez toujours voir ces pièces lors de leur retour au Musée du quai Branly.

 

A très vite !

Partager cet article

Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche