750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 13:06

Verrines avocat, oeufs de saumon, crevettes

 

 

Bonjour,

 

Hier, je vous ai donné la recette du pesto rouge et je vous ai dit que vous pouviez le tartiner sur du pain grillé. Vous avez déjà une idée d'amuse-gueule. Mais je vais vous en donner plein d'autres.

De plus en plus, l'apéritif entre amis remplace les entrées d'un dîner. On ne peut plus alors se contenter de servir quelques cacahuètes ou quelques olives. Mais pas question non plus de se couper l'appétit et de passer à table le ventre plein.

 

Il existe des amuse-gueule tout prêts : des biscuits salés industriels et des chips aux feuilletés de pâtissiers, des amandes aux olives, la variété est infinie.

Gardez les olives et ce que les Américains appellent "nuts", c'est à dire toutes sortes de noix, les amandes, les pistaches... Ils ne sont pas mauvais pour la santé car ils contiennent des graisses poly-insaturées protectrices du coeur et aussi des protéines et des minéraux. Ils sont cependant très caloriques et se laissent manger automatiquement et donc en trop grande quantité. Il vaut mieux les consommer avec une extrême prudence si vous tenez à votre ligne. Je dirai la même chose des olives que vous pouvez assaisonner avec des herbes, des morceaux de citron confit...

 

Je vous conseille d'éviter les chips et biscuits industriels. Très riches en graisses (et souvent en mauvaises graisses) et en sel (très employé par les industriels car c'est un exhausteur du goût), on les mange automatiquement, sans aucun contrôle de l'appétit. Privilégiez plutôt les produits maison. Vous pouvez bien sûr préparer quelques canapés. Ou des cannelés salés, des mini-cakes, des mini-muffins, des mini-pizzas, des petits croissants... Laissez parler votre imagination. Vos invités apprécieront.

 

On peut préparer toutes sortes de verrines ou de cuillères (de type cuillères à soupe chinoise) remplies de salades variées, de taboulés à la semoule, au quinoa ou au boulgour. On mélange ainsi herbes, céréales et légumes pour la plus grande joie de tous et aussi pour la ligne.Purée de petits pois à la menthe

 

Vous pouvez aussi faire voyager vos invités en leur proposant différents tapas ou mezzés : caviar d'aubergines (mtabal), purée de pois chiches (hommos), purée de potiron, anchois au vinaigre (boquerones), champignons à l'ail, crevettes à l'ail, morceaux d'omelette à l'espagnole... plats dont la plupart sont servis avec du pain. Ce qui en limite la consommation.

 

On peut aussi céder à sa gourmandise en trempant des morceaux de pain libanais (à la place des tortillas de maïs du commerce) dans un guacamole fait maison. L'avocat, bien que calorique, est un aliment riche en acides gras protecteurs qui élèvent le taux de bon cholestérol (le HDL) et en anti-oxydants, vitamines et minéraux. Pensez qu'avec un avocat on fait un guacamole pour 4 personnes.

Préparez du tarama maison ou des rillettes de saumon que vous servirez avec du pain de campagne ou des feuilles d'endive.

 

En fait, toutes les entrées et même tous les plats peuvent être servis en mini-portions pour l'apéritif. Il suffit d'avoir dans ses placards les ustensiles appropriés : verrines, mini-cassolettes, mini-ramequins, mini-plats à tajine... Toutes ces mini-portions ne sont pas très caloriques.

 

Et pour ceux qui ont vraiment peur de grossir, ils pourront toujours manger sans limitation des tomates cerises ou des morceaux de légumes crus tels que chou-fleur, carotte, concombre, céleri... trempés dans une sauce au fromage blanc (à 0 % de M.G.!) parfumée aux herbes ou aux épices.

 

Pour les boissons, évitez celles qui sont sucrées comme les sodas (attention au tonic qui est aussi sucré que d'autre sodas). Attention aussi aux jus de fruits qui contiennent naturellement beaucoup de sucre (un litre de jus d'orange contient environ 20 morceaux de sucre!).

Privilégiez les boissons non sucrées comme le jus de tomate, l'eau gazeuse ou encore les sodas light et les boissons alcoolisées non sucrées. Si vous voulez limiter le sucre, vous avez le choix entre le champagne brut, le vin blanc sec (sans liqueur de cassis ou de mûre!), le vin rouge ou encore le whisky (sec, on the rocks ou avec une boisson non sucrée ou light), le gin (avec un tonic light et une rondelle de citron par exemple), la vodka (pourquoi pas avec un jus de tomate assaisonné pour faire un Bloody Mary) ou encore le pastis. Évitez les cocktails qui associent souvent alcool et jus de fruits sucrés. Faites attention aux vins cuits qui sont toujours sucrés.

Limitez votre consommation, pour votre santé et pour votre ligne. L'alcool apporte 7 Kcal au gramme qui sont vite brûlées. Mais il empêche la dégradation des graisses. Et il y en a pas mal dans tous ces petits plats!

 

Essayez de proposer à vos convives un assortiment d'amuse-gueule. Et profitez tous ensemble de ce moment convivial qu'est un apéritif entre amis.

 

Bon appétit!

 

Et à un autre jour pour les recettes

Partager cet article

Repost0
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 09:48

Bonjour,

 

Hier, je voulais manger des pâtes pour le dîner. Je n'aime pas les sauces toutes préparées et je n'avais pas beaucoup de légumes pour préparer une bonne sauce pour accompagner mes spaghetti. Mais j'avais des tomates séchées et des olives noires. Et j'ai pensé que je pouvais faire un pesto rouge. Le pesto rouge est facile à réaliser et on peut en faire plus que nécessaire pour le garder pour un autre jour de panne d'inspiration.

Je vous en donne la recette.

 

 

Pour un bocal de pesto rouge :

100 g de tomates séchées Pesto rouge

40 olives noires

3 gousses d'ail

3 cuillerées à soupe d'huile d'olive extra-vierge

2 cuillerées à café de thym frais

1/2 cuillerée à café de piment d'Espelette

  

Dénoyauter les olives et les ajouter aux autres ingrédients dans un bol. Mixer le tout à petite vitesse jusqu'à obtenir une pâte pas trop lisse.

Le pesto est prêt pour être mélangé à des spaghetti brûlants, cuits al dente bien sûr! 

Pour l'apéritif, vous le tartinerez sur des tranches de pain de campagne fraîchement grillé.

Vous pouvez  le conserver dans un bocal au réfrigérateur pendant un mois. Dans ce cas, verser à la surface du pesto une fine couche d'huile d'olive.

 

Je vous donne mon point de vue de nutritionniste sur cette recette. Le pesto rouge préparé à la maison remplace avantageusement toutes les sauces que vous pouvez trouver toutes préparées. La tomate et l'ail sont très riches en minéraux et vitamines. De plus, le lycopène (pigment contenu dans la tomate) a une action protectrice contre le cancer, particulièrement celui de la prostate.  Et n'oubliez pas : les pâtes ne font pas grossir. Elles contiennent des protéines et des glucides à index glycémique peu élevé qui vous rassasieront et vous empêcheront de grignoter une heure après votre repas.

 

A bientôt

Partager cet article

Repost0
3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 15:13

 

 La Côte des Basques

 

 

 

Bleu comme le ciel, bleu comme la mer, bleu comme le bleuet, bleu comme les turquoises, bleu comme l'eau d'une piscine, bleu comme l'indigo, bleu comme le lapis-lazuli, bleu comme le chèche des Touaregs, bleu comme le service "Japon" de Creil Montereau, la vieille faïence de Safi ou de Fès, bleu comme la porcelaine de Meissen ou bleu de Sèvres... Soupière de safi

 

La couleur bleue fut longtemps le symbole du luxe et de la noblesse. En effet, les pigments bleus sont rares, difficiles à fabriquer et à maîtriser. Les deux principaux pigments bleus fournis par la nature sont l'azurite et le lapis -lazuli qui exigent d'être longuement broyés et lavés.

 

Le lapis-lazuli, pierre semi-précieuse dont les principaux gisements se trouvent en Afghanistan, est utilisé depuis l'Antiquité. Au Moyen Âge, les Vénitiens lui donnent le nom d'oltramarino (venu d'au-delà des mers) par opposition à l'azurite appelé azzuro citramarino (bleu venu de ce côté-ci de la mer). On réserve le lapis-lazuri à la robe de la Vierge.

L'azurite doit son nom au persan azur qui désigne à la fois ce minéral cuivreux et la couleur bleue. On en trouve à Chypre, en Arménie, en Égypte, en France, en Italie et en Allemagne.

Les Égyptiens furent les premiers à mettre au point un pigment synthétique, vers 2500 av. J.-C., en pulvérisant un verre cuit avec des copeaux de cuivre. C'est ce que l'on appelle le "bleu égyptien". Au XVIe siècle, apparaît le smalt, pigment bleu à base de cobalt.

Le premier pigment bleu synthétique moderne est le bleu de Prusse, produit par réaction de la potasse sur du sulfate de fer. Puis sont découverts le bleu de cobalt puis le bleu de céruléum. D'autres pigments synthétiques sont maintenant utilisés en peinture.

 

Pour la teinture des tissus, on utilisait le pastel puis, à partir de l'époque romaine, l'indigo.

La teinture au pastel est attestée dès le néolithique, notamment dans le sud de la France.Le pastel des teinturiers ou guède, l'Isatis tinctoria, est une plante bisannuelle de la famille des Brasicacées, qui pousse à l'état spontané en Europe septentrionale, en Afrique du Nord et en Asie occidentale. Au XVe siècle, le Languedoc exporte 40 000 tonnes de pastel, ce qui fait sa fortune. L'expression "pays de cocagne" est née du nom que portent les boules façonnées avec la pâte issue des feuilles de pastel broyées et mises à fermenter pendant plusieurs semaines, les "cocagnes". Couverture du nigéria

A partir du XVIe siècle, le pastel est concurrencé puis supplanté par l'indigo. Cette teinture est pratiquée depuis l'Antiquité dans toutes les régions où poussent des plantes contenant de l'indican. Pour extraire cette substance, la méthode traditionnelle est la fermentation : les feuilles sont entassées dans un baquet avec de l'eau pour qu'elles se décomposent.

En Afrique, la teinture à l'indigo est souvent pratiquée par les femmes. Dans la culture yoruba (Nigéria et Bénin), elle est associée au culte d'une divinité, Ita Mapo, qui protège le monde féminin.

Les Touaregs du désert saharien, qui apprécient les tissus saturés de teinture et l'odeur caractéristique de l'indigo végétal, lui doivent d'être appelés "les hommes bleus".

En Indonésie, la teinture à l'indigo, pratiquée aussi par les femmes, se déroule comme un véritable culte.  

Le pigment bleu tiré de l'indigo a été très employé par les peintres et il est encore utilisé pour colorer le bois dans la statuaire africaine.

 

barques 

En Occident le bleu est symbole de pureté et de fidélité. Symbole de paix, le bleu a été choisi pour les drapeaux de l'ONU et de l'Europe.

Couleur du ciel et de la mer, il symbolise aussi l'infini, le divin, le spirituel. Le bleu invite au rêve et je vous invite à rêver en feuilletant l'album photos "Bleus".

A moins que vous ne soyez un cordon bleu et que vous ne soyez en train de mitonner un bon petit plat.

 

A bientôt

 

 

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 16:26

  Bonne année

 

 

 

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 08:43

 

 

 

Chillida sculpture pierre 1

 

Bonjour,

 

Hier, je vous avais dit "à l'année prochaine". Mais je reviens aujourd'hui pour vous annoncer une bien triste nouvelle : la fermeture du musée Chillida-Leku.

 

 

 

Chillida sculpture acier

 Ce musée est un jardin extraordinaire né du rêve du sculpteur Chillida : créer un espace à la mesure de son oeuvre où les gens pourraient se promener au milieu de ses sculptures comme dans un bois.

Chillida aimait que l'on touche ses oeuvres et répétait "Les yeux sont faits pour voir de près et de loin. Au musée Chillida, ce rêve est devenu réalité.

En 1984, Chillida et sa femme s'installent dans un caserío, la ferme Zabalaga, demeure du XVIe siècle entourée d'un parc de 13 hectares, à quelques kilomètres de la ville espagnole de San Sebastián. Chillida restaure peu à peu la ferme et collectionne ses sculptures sur place. Ainsi elles acquièrent la patine qu'on peut leur voir aujourd'hui.

Le domaine devient musée.

 

 

Les visiteurs arrivent dans un magnifique parc arboré dans lequel se trouvent une quarantaine de sculptures monumentales en acier ou en pierre.

La ferme, magnifique espace, abrite les petites pièces et les maquettes réalisées en papier, en bois, en terre cuite, en acier, en granit ou encore en albâtre.

 

Je suis allée avec mon amie Florence dans ce musée merveilleux. Je n'ai malheureusement pas fait beaucoup de photos mais vous pouvez les regarder dans l'album Chillida.Chillida sculpture acier 2

 

Malheureusement, ce musée va fermer ce soir.

Je recommande à tous ceux qui habitent le pays basque ou qui n'en sont pas trop loin d'aller le visiter s'ils le peuvent aujourd'hui. Demain, il sera trop tard.

 

Il ne nous restera plus qu'à aller nous promener au bout de la baie de la Concha à San Sebastián pour y admirer El peine del viento (le peigne du vent), trois magnifiques sculptures de 10 tonnes chacune, accrochées aux rochers. Avant d'aller manger quelques tapas dans la Parte Vieja, de l'autre côté de la Concha. Nous en reparlerons un de ces jours.

En attendant, à l'année prochaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 15:31

Guirlandes et boules

 

 

Bonjour,

 

En cette veille de réveillon, certains s'inquiètent déjà de toutes les calories qu'ils vont ingurgiter. Pas de panique. vous pouvez limiter les dégâts.

Ce n'est pas tous les jours qu'on réveillonne mais seulement une fois par an. C'est un moment particulier, convivial, de détente et de partage. C'est vrai que c'est un jour où l'on mange plus qu'à l'accoutumée, et souvent des mets assez caloriques.

Quand on fait attention à sa ligne, il suffit d'éviter de se jeter sur tout ce qui est proposé (quand il s'agit d'un buffet) ou de limiter les portions et de ne pas se resservir (quand il s'agit d'un dîner à table).

Mieux vaut éviter de boire trop d'alcool mais trinquez quand même avec vos amis.

Et surtout, évitez de culpabiliser. Ce n'est pas parce que vous allez manger un peu plus, un peu plus riche, un peu plus gras le jour du réveillon que vous allez grossir. Les quelques grammes que vous prendrez seront vite perdus. Surtout si vous dansez toute la nuit !

 

Que penser de certains aliments pratiquement incontournables proposés pendant les fêtes? Je vais essayer de vous y faire voir un peu plus clair en énumérant pour chacun leurs points positifs et leurs points négatifs.

 

 

LES HUÎTRES

 

Riche en protéines, pauvre en graisses, peu calorique, c'est l'aliment idéal pour ceux qui tiennent à leur ligne. De plus, il est très riche en zinc, oligo-élément dont la carence entraîne une sensibilité accrue aux infections et une baisse de l'immunité.

Attention cependant, les huïtres concentrent de nombreux polluants, vivants ou chimiques, présents dans l'eau de mer.

Évitez de les accompagner de trop de pain trop beurré ou encore de crépinettes comme à Bordeaux. Mais c'est un repas de fête! Alors...

 

 

LE SAUMON

 

C'est un aliment qui fournit des protéines d'excellente qualité. Poisson gras, il contient beaucoup d'acides gras poly-insaturés et en particulier les fameux acides gras oméga 3 bénéfiques pour le coeur et le cerveau. De plus, il est riche en vitamine A, B12? B6 et PP, en potassium et en phosphore. Attention, si vous le mangez cru, il doit avoir fait un séjour au congélateur qui détruit les larves toxiques d'anisakis (parasite présent dans le saumon cru).

 

 

LE FOIE GRAS

 

Il est riche en acides gras poly-insaturés et en acide oléique. sa consommation permet un abaissement du cholestérol total et une élévation du HDL cholestérol (le bon!). Ce qui prévient la plaque d'athérome.

Mais il contient aussi des graisses saturées (bien que moins que le beurre) et il est très calorique. Donc, même s'il est protecteur contre les maladies cardio-vasculaires, mieux vaut en limiter la consommation... aux repas de fête.

 

 

TRUFFES ET CÈPES

 

Peu caloriques, ils contiennent des glucides en quantité modérée, beaucoup de fibres, très peu de lipides et des protéines en quantité relativement élevée pour des végétaux.

Ils concentrent dans leur chair de nombreux produits chimiques , des métaux et des substances radio-actives. Mais leur rareté et surtout leur goût font oublier leurs points négatifs. Ce sont des aliments de fête par excellence.

 

 

LE CHOCOLAT

 

Il est riche en magnésium qui a une action apaisante et anxiolytique et en  phényléthylamine qui se transforme dans le cerveau en sérotonine qui est impliquée dans la régulation de l'humeur. Il a donc un effet euphorisant et une légère action anti-dépressive. Il contient aussi de la théobromine et de la caféine qui sont des stimulants. C'est une source de plaisir qui entraîne la fabrication par le cerveau de substances opiacées relaxantes.

Reste à le consommer avec modération si l'on tient à sa ligne car il est aussi très riche en graisses et en sucres.

 

 

VINS ET CHAMPAGNE 

 

Les vins et les champagnes sont des aliments "à double face" : consommés avec modération, ils sont bénéfiques pour la santé, consommés en excès, ils sont la source de nombreuses pathologies et entraînent une mortalité précoce. 

 

Les vins, et surtout le vin rouge, sont riches en polyphénols aux propriétés anti-oxydantes. La consommation (modérée) de vin rouge, grâce à sa richesse en polyphénols, diminue le risque de formation de caillots donc le risque d'infarctus. L'alcool, à faible dose, augmente le bon cholestérol (le HDL cholestérol) qui protège le coeur et les artères.

 

Mais l'alcool n'a pas que des qualités. Il empêche la combustion des graisses par l'organisme, ce qui favorise indirectement la prise de poids.

L'abus de vin et de champagne augmente la tension artérielle et le risque de troubles du rythme.

La forte consommation de vin augmente la fréquence de diabète et le taux sanguin de triglycérides.

Le vin comme tous les alcools peut entraîner des troubles digestifs et être responsable de cirrhose. De plus, la consommation répétée d'alcool peut entraîner une alcoolo-dépendance.

Ces boissons doivent donc être consommées avec modération. Mais vous le savez depuis longtemps.

 

 

J'espère que toutes ces considérations scientifiques ne vous ont pas rebutés et que vous profiterez bien de votre soirée.

Je vous souhaite une très bonne fin d'année et vous dis "à l'année prochaine".

 

 

BONNES FÊTES 

 

Partager cet article

Repost0
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 11:41

 

 

  Mosaïque marbre et carreaux de Nabeul

 

Bonjour,

 

Ce matin, je pensais au décor de ma table pour le dîner de ce soir. Et je vois par hasard un carreau de marbre et de mosaïque que m'avait donné il y a quelques années un mosaïste de Carthage où je résidais alors. Ce carreau avait été peint sur la tranche d'une atroce peinture brillante noire. C'est pourquoi je ne l'utilisais pas. Et ce matin, je ne sais pas pourquoi je n'y avais pas encore pensé, je me suis dit que je pouvais repeindre la tranche de ce carreau qui deviendrait alors un très beau dessous de plat.

J'ai donc poncé la tranche puis mélangé quelques couleurs acryliques : du blanc, de l'ocre jaune, un peu de terre de Sienne brûlée, un peu de bleu outremer et un peu de Raw umber (terre d'ombre naturelle). J'ai ainsi obtenu la couleur du marbre de ce carreau de mosaïque. Et mon dessous de plat sera magnifique ce soir sur ma table.

 

Je profite de cette anecdote pour vous parler un peu de la mosaïque et des carreaux de faïence traditionnels de Tunisie. Ceux qui sont allés en Tunisie ne peuvent qu'avoir été frappés par la beauté des mosaïques de Tunisie.

Dès le Vème siècle avant J.C., les Carthaginois assemblaient des petits cubes de pierre, de marbre, de terre cuite et de pâte de verre pour recouvrir les sols de leur maison. A l'époque romaine, la mosaïque devint un élément essentiel de la décoration des édifices et sous les Byzantins encore, l'art de la mosaïque connut un nouvel épanouissement. Quand on visite les musées et les sites antiques de Tunisie, on peut voir à certains endroits des pavements de mosaïque de différentes époques superposés.

Dans le jardin de la maison que j'occupais à Carthage, les escaliers étaient recouverts de plaques de mosaïque d'époques diverses mélangées à des morceaux de pierre sur lesquels on pouvait encore voir des lettres latines. Les ouvriers qui avaient construit la maison s'étaient servi de ce qu'ils trouvaient sur place en creusant pour faire les fondations.

 

Aujourd'hui, certains artisans et artistes ont retrouvé les techniques ancestrales et réalisent des mosaïques de marbre et de pierre qu'ils mélangent souvent avec des morceaux de vieux carreaux tunisiens. Je ne vous parlerai pas aujourd'hui de cette magnifique faïence, ce serait une trop longue histoire. Mais si cela vous intéresse, je vous recommande une adresse où vous trouverez toute l'histoire de cette faïence qui fait encore la fortune de Nabeul : http://arts.medit.occ.pagesperso-orange.fr/tun.htm .

 

A bientôt

 

 

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 22:40

 Bonsoir,

 

Demain je reçois quelques amis pour dîner et je me demandais ce que je pouvais préparer pour l'apéritif. Et pourquoi pas quelques cannelés salés? Aussitôt pensé, aussitôt fait, avec ce que j'avais dans mes placards. Et voilà le résultat. J'ai goûté, c'est bon. Pas assez de couleur? J'offrirai aussi quelques tomates cerise et un guacamole qui restera bien vert jusqu'au moment de le servir. Comment? je vais vous donner le truc. Il suffit de laisser le noyau d'un avocat dans la purée et celle-ci gardera sa belle couleur verte. Facile, non? Rajoutez quelques dés de tomate dans le guacamole, il n'en sera que plus beau et meilleur.

 

 

P1050137

 

 

Pour une vingtaine de petits cannelés :

100g de beurre, 175 g de farine, 2 cuillerées à café rases de levure chimique, 3 oeufs, 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive, 50 g de parmesan, 50 g de tomates séchées, 1/2 cuillerée à café de piment d'Espelette, 1/2 cuillerée à café de sel

 

Préchauffer le four à 200°.

Beurrer un moule à cannelés en silicone. Le mettre au frais.

Faire fondre le beurre au four à micro-ondes (3 mn à demi-puissance).

Mélanger dans un bol la farine, la levure et les oeufs battus à la fourchette. Ajouter le beurre fondu, l'huile puis les tomates séchées coupées en petits morceaux, le parmesan râpé, le sel et le piment d'Espelette. Mélanger bien.

Remplir le moule et mettre au four pendant 15 mn.

Démouler et faire refroidir sur une grille.

 

 

Bon appétit!

Partager cet article

Repost0
28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 10:07

 

Graffiti Festival de Ségou 

 

Bonjour,

 

Je classais des photos et un petit clic de souris de trop et je m'aperçois que j'ai transformé mon dossier en album.

Je me sens donc obligée d'écrire un petit quelque chose sur les affiches et graffiti.

J'ai toujours aimé ces dessins plus ou moins naïfs que l'on peut voir sur les murs. Tracés par des mains plus ou moins habiles, ils sont parfois de véritables oeuvres d'art.

Depuis que je suis au Mali, j'en vois à tous les coins de rue. Mais je n'ai pas, et c'est un tort, toujours un appareil photo avec moi.

Toutes ces images ne sont pas à proprement parler des graffiti*.  Ce sont plutôt des décorations de murs, de voitures, de bus... Elles n'ont pas, comme en Europe ou aux USA, ce caractère clandestin, enfin pas toujours.

Ce qui est sûr, c'est qu'elles apportent de la couleur et de la gaieté dans les villes qui deviennent de vrais musées à ciel ouvert.

 

A très vite

 

* GRAFFITI ◊ Cour. Inscriptions ou dessins griffonés sur les murs, les portes (Petit Robert)

Partager cet article

Repost0
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 12:13

 

 

 P1040749

 

 

Aujourd'hui, je veux vous envoyer quelques couleurs pour égayer les derniers jours de cette année 2010 où la neige a recouvert d'un blanc manteau tout ce qui entourait beaucoup d'entre vous.

Et pour cela, rien de mieux que de parler de perles. Ces perles qui ressemblent à des bonbons comme je vous le disais l'autre jour. Perles de verre, os, pierres plus ou moins précieuses, graines, tout est bon pour réaliser des colliers.

 

  Corail, perles verre, chevrons

 

En Afrique où je réside depuis de nombreuses années, on trouve toutes sortes de perles, des plus anciennes aux plus récentes et je m'amuse à les assembler.

Les perles de troc qui furent importées en Afrique pendant quelques siècles étaient échangées contre des marchandises et des esclaves. Elles étaient fabriquées à Venise, en Bohême, en Angleterre, en Allemagne ou en France.

Sur les marchés, dans les souks, on trouve encore de ces perles, mélangées de plus en plus à des perles indiennes ou encore chinoises. En fouillant bien, on trouve des merveilles. Perles de verre

Je vous présente les deux derniers colliers que j'ai réalisés. Vous ne trouvez pas que certaines perles ressemblent à des bonbons?

 

 Si vous voulez voir d'autres colliers, faites un petit tour dans l'album photos "Perles et colliers".

 

Bonne promenade!

 

 

A bientôt

Partager cet article

Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche