750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 10:16

Salade de fèves à la marocaine

 

 

Bonjour,

Il y a très longtemps que je n'ai pas fait de cuisine marocaine et ça me manque. J'ai donc décidé de m'y mettre et j'en profite pour vous confier une autre recette de salade marocaine. 

Au Maroc, on prépare une multitude de petites salades que l'on sert en entrée ou en accompagnement des plats de viande et de poisson. Je vous ai déjà donné la recette de la salade de carottes, du zaalouk d'aubergines, de la salade de courgettes... (cf.  Les salades marocaines et  Les salades marocaines (suite)). Je vous donne aujourd'hui celle de la salade de fèves.

 

Sachez que les fèves ont des caractéristiques nutritionnelles originales. Elles contiennent beaucoup de glucides, ce qui les apparente aux légumineuses mais aussi beaucoup plus de protéines que la majorité des légumes (ce qui permet dans un repas de limiter la part des protéines animales et, de ce fait, des graisses saturées présentes dans les produits d'origine animale). Les fèves sont aussi riches en fibres et en micronutriments (vitamines du groupe B et vitamine C, fer, magnésium, calcium...).

 

 

 

Salade de fèves à la marocaine    

 

 

Pour un grand bol de salade :

 

500 g de fèves décortiquées fraîches ou congelées

2 gousses d'ail

2 cuillerées à soupe de coriandre fraîche ciselée

1 cuillerée à café de cumin en poudre

1 cuillerée à café de paprika en poudre

1 verre d'eau

1 cuillerée à soupe d'huile d'olive

Sel, poivre

 

Faire cuire dans une casserole les fèves et l'ail écrasé avec les épices, l'eau et l'huile d'olive pendant environ 20 minutes. Saler, poivrer et ajouter la coriandre en fin de cuisson. Laisser refroidir et servir à température ambiante.

 

 

Bon appétit !

Partager cet article

Repost0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 14:49

 

 

Potimarron

 

 

Bonjour, 

 

L'année dernière, à la même saison, je vous ai parlé du potiron et de la citrouille (cf.  Le potiron et la citrouille) qui font partie de la famille des Cucurbitaceae, grande famille qui comprend plus de 800 espèces réparties en 120 genres. Parmi ces genres figure celui des Cucurbita (du latin cucurbita signifiant "gourde") qui comprend toutes les courges. Aujourd'hui, je veux vous parler d'une courge qui n'a fait son apparition en France que récemment : le potimarron.

 


 Courges

 

 

 

Les cucurbitacées sont originaires des régions tropicales d'Amérique. Ils ont été introduits en Europe après la découverte de l'Amérique. Le potimarron a une histoire plus compliquée qui explique son apparition récente sur nos tables. Les kabochas (dont fait partie le potimarron) auraient été importés au Japon par des navigateurs portugais en 1541. Une autre hypothèse veut que les Japonais les aient créés à partir de courges venant de Chine. Ce qui est sûr, c'est que les premiers potimarrons, en Europe, n'ont été importés d'Extrême-Orient que dans la seconde moitié du XXe siècle. 

 

Le potimarron était appelé "potiron doux d'Hokkaido" (nom d'une île du nord du Japon). Le nom de "potimarron" lui a été donné de par sa ressemblance avec le potiron et de par son goût prononcé de châtaigne. Il a la forme d'une poire ou d'une toupie et pèse entre 1 et 4 kg. Sa peau épaisse est de couleur orange vif. 

 

Comme le potiron, c'est un légume faiblement calorique mais très bien pourvu en minéraux et oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium...) et en vitamines et particulièrement, comme tous les légumes colorés, en provitamine A dont on connaît les propriétés anti-oxydantes.

 

Comme le potiron, le potimarron peut être cuisiné de différentes façons, en soupe, en purée, au gratin ou en dessert. J'ai choisi de préparer un velouté de potimarron. Je vous en donne la recette. Elle est on ne peut plus simple.

 

 

 

Velouté de potimarron

 

Pour 6 personnes :

 

Un potimarron de 1 à 1,5 kg

750 ml de bouillon de poule

10 ml de crème fraîche

Sel, poivre

 

 

Bien laver le potimarron. Avec un grand couteau, l'ouvrir en deux. Retirer la queue.

 

 

Intérieur du potimarron

 

 

Ôter toutes les graines (que vous pourrez conserver et faire griller pour l'apéritif) et les filaments et couper en gros morceaux en conservant la peau (qui ramollit en cuisant).

 

 

Potimarron en morceaux

 

 

Faire cuire les morceaux à la vapeur 20 minutes. 

 

 

Potimarron cuit à la vapeur

 

 

Vous n'avez plus qu'à mixer la chair (avec sa peau) en ajoutant petit à petit le bouillon de poule. Poivrez et saler si nécessaire puis ajouter la crème fraîche. Simple, non ?

 

 

Velouté de potimarron

 

 

 

Bon appétit !


 


 


 

Partager cet article

Repost0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 08:29

5261671599_c320022131.jpg

 

 

Bonjour,

 

Je continue à faire mes réserves pour l'hiver et vous propose de préparer du coulis de tomates fraîches. Vous pourrez le mettre en conserve ou au congélateur et avoir ainsi de quoi apporter un peu de soleil dans votre cuisine quand vous ne trouverez sur les étals que des tomates bien calibrées et... sans goût.

 

Avant de vous donner ma recette, je voudrais vous parler un peu plus de la tomate, ce merveilleux fruit originaire d'Amérique centrale (cf.  De la tomate).

La tomate est un légume-fruit peu calorique  (15 kcalories aux 100 g) à très haute densité en vitamines et minéraux. Elle contient particulièrement de la vitamine C, de la vitamine E, de la provitamine A et des vitamines du groupe B (dont de l'acide folique ou vitamine B9), du calcium, du magnésium, du fer et du zinc... Les caroténoïdes que contient la tomate, et particulièrement le lycopène,  ont une action protectrice contre le cancer (de la prostate particulièrement).

 

Il existe de très nombreuses variétés de tomates. Les producteurs redécouvrent d'anciennes variétés complètement oubliées. En cette saison, profitez-en, les marchés regorgent de tomates cultivées en plein champ. Essayez des variétés nouvelles (ou plutôt les plus anciennes!). Rouges, jaunes, roses, noires, vertes, il y en a pour tous les goûts. Ananas, Noire de Crimée, Rose de Berne, Coeur de boeuf, Cornue des Andes..., vous n'avez que l'embarras du choix. 

 


Tomate Noire de Crimée  Tomates Green Zebra

 

Tomates ananas

 

 

Pour préparer un coulis, choisissez plutôt des variétés à la chair dense qui ne contiennent pas beaucoup de graines ni de liquide telles que la Roma, la Cornue des Andes ou la Coeur de Boeuf.

 


 Tomate Cornue des AndesTomates Coeur de Boeuf

 

 

Je fais mon coulis avec des tomates et des oignons, du sel et de l'huile d'olive. Je n'y ajoute aucun autre ingrédient. Je peux ainsi l'utiliser plus tard pour agrémenter n'importe quel plat en y ajoutant des épices, des herbes...

 

Je commence par peler les tomates (cf.  Tomates séchées). Puis je coupe les tomates en gros morceaux. Je pèle les oignons et je les cisèle finement (1 oignon moyen pour un kilo de tomates). Je fais revenir doucement l'oignon avec un filet d'huile d'olive, puis, quand l'oignon devient transparent et commence à caraméliser, j'ajoute les tomates, je sale et je fais revenir le tout... pendant très longtemps.

 

 

Preparation-du-coulis-de-tomates.jpg

 

 

Quand il ne reste presque plus de liquide, j'arrête la cuisson et je fais refroidir. Puis, si je veux un véritable coulis, je mixe légèrement avec un mixeur plongeant pour obtenir une sorte de crème. Vous pouvez aussi conserver les tomates fondues sans les mixer pour avoir une base que vous pourrez utiliser telle quelle pour assaisonner des pâtes ou comme base pour la préparation de n'importe quel plat qui nécessite l'ajout de tomates cuites.

 

 

Coulis-de-tomates.jpg

 

 

Bonne préparation !

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 09:47

 

Oeufs-mimosa.jpg

 

 

Bonjour,

 

Les oeufs mimosa n'ont rien d'extraordinaire me direz-vous. Si ce n'est que c'est une entrée que tout le monde adore, les petits comme les grands et pourtant que l'on ne trouve plus sur nos tables. Quand, très rarement, elle figure sur une carte de restaurant, les gourmands se précipitent pour la choisir. Mais ils n'ont alors le plus souvent que des oeufs mayonnaise. Sans le mimosa ! La majorité des gens pensent que les oeufs mimosa ne sont que des oeufs à la mayonnaise. Ce qui est vrai. On prépare des oeufs durs, on les coupe en deux. On retire les jaunes que l'on passe à la moulinette. Ensuite, on mélange la moitié de ces jaunes hachés avec de la mayonnaise et on remplit les blancs avec la pâte obtenue. Et on saupoudre ensuite les oeufs avec l'autre moitié des jaunes hachés. C'est ça le "mimosa". 

 

 

Fleurs-de-mimosa.jpg

 

 

Certains vont me dire que ce n'est pas une entrée très "diététique". Des oeufs, de la mayonnaise... A ceux-là je répondrai que les oeufs sont très bons pour la santé à condition de ne pas en abuser (comme pour tout), qu'un oeuf par personne n'a jamais tué quelqu'un et qu'il suffit de deux cuillerées à soupe de mayonnaise ou même moins pour remplir 3 oeufs. Si l'on sert ces oeufs avec de la salade sans assaisonnement, cette entrée est aussi "diététique" que beaucoup d'autres. Et elle fera plaisir à tous. De plus elle apportera du soleil sur votre table. Alors, pourquoi s'en priver?

 

 

Bon appétit !

Partager cet article

Repost0
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 07:42

 

4673589988_71c31fa780.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

La chaleur est de retour et, avec elle, l'envie de se désaltérer. Avez-vous pensé à la pastèque ? Très riche en eau (92 %), la pastèque est un fruit juteux et très désaltérant. Ce n'est pas pour rien qu'on la cultive dans les pays chauds.

 

La pastèque assure un apport hydrique précieux quand il fait chaud. Elle peut être consommée sans peur des calories superflues : 100 g de pastèque ne fournit pas plus de 30 kcalories. Ces calories sont apportées surtout par des glucides (saccharose et fructose) qui lui donnent sa saveur sucrée.

 

La pastèque contient diverses vitamines : de la vitamine C (11 mg pour 100 g), des vitamines du groupe B et différents caroténoïdes qui ont une activité "vitamine A". Elle fournit aussi quelques minéraux (source : Aprifel).

 

 

4021527065_7cefe28fbc.jpg

 

 

PastèqueVous pouvez consommer la pastèque en tranches ou en morceaux sans aucune préparation, fraîche mais non glacée. Vous pouvez aussi la mixer avec du jus de citron vert pour obtenir une boisson très désaltérante. Pensez aussi à l'utiliser en salade, salade de fruits (coupez la pastèque en deux et découper la chair avec une cuillère parisienne et mélangez ou non à d'autres fruits) ou salade salée comme celle ci-dessous dont je vous donne la recette.

 

 

 

Salade de pastèque à la fêta et aux olives noires

 

 

1 demi-pastèqueSalade pastèque

100 g de fêta

Olives noires à la grecque

1 citron 

Quelques tiges de ciboulette

Huile d'olive

Sel

 

Former des boules avec la chair de la pastèque à la cuillère parisienne. Couper la fêta en cubes. Saler. Arroser de 3 cuillerées à soupe de jus de citron et de 5 cuillerées à soupe d'huile d'olive. Au dernier moment, ajouter les olives noires et la ciboulette ciselée.

 

 

Bon été !

Partager cet article

Repost0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 09:37

 

 Abricot

 

 

Bonjour,

 

Depuis quelque temps j'avais envie de faire un crumble aux abricots. J'en avais dégusté un excellent chez des amis le mois dernier et, depuis, j'achète des abricots afin d'en préparer un. Mais, cette année, les abricots sont si bons qu'on les mange très vite et que je n'ai pas le temps de préparer ma pâte à crumble. Mais hier, je me suis enfin décidée à prendre trois minutes pour mélanger farine, beurre et sucre avant qu'il ne reste plus un seul abricot et nous nous sommes régalés d'un délicieux crumble.

 

Je vais vous en donner la recette mais, avant, je voudrais vous parler un peu de ce fruit d'été.

 

 

2335646174_67650ed24f.jpg

 

 

L'abricot, fruit de l'abricotier ou Prunus armeniaca, est, comme son nom ne l'indique pas, un fruit originaire de Chine. Il a atteint le Moyen-Orient en passant par l'Iran et l'Arménie par la célèbre Route de la Soie. Il est plus tard introduit en Grèce et à Rome. Comme le fruit, son nom a voyagé. Le français "abricot" vient du latin, en passant par le grec, l'arabe et le catalan. Les Grecs avaient appelé l'abricot armeniakon, pensant que ce fruit provenait d'Arménie. Les Latins désignaient la pruna armeniaca aussi par le mot praecoquum, "fruit précoce". Ce nom a été repris par le grec praekokion, dont les Arabes ont fait al-barqûq. Les Catalans l'ont dénommé albercoc, les Espagnols albaricoque, les Portugais albricoque, ce qui a donné en français "abricot". Chose amusante, l'arabe al-barqûq désigne aujourd'hui la prune et c'est un nom d'origine persane mishmish qui désigne l'abricot.

 

Ce n'est qu'au XVe siècle que l'abricot fut importé en France qui est maintenant le premier producteur d'abricots de l'Union européenne.

 

L'abricot est un des fruits les plus riches en provitamine A ou carotène. Deux petits abricots (100 g) fournissent 1,5 à 3 mg de provitamine A soit la moitié de l'apport conseillé pour l'adulte. 

L'abricot est peu énergétique, il n'apporte pas plus de 47 kcalories aux 100 g. Sa teneur en potassium est particulièrement élevée et il fournit des quantités intéressantes de fer, de cuivre et de nombreux oligo-éléments. Lorsqu'il est consommé mûr, l'abricot est un fruit parfaitement digeste. Ses fibres (surtout des pectines) sont bien tolérées, même des intestins fragiles. C'est pourquoi il fait partie des premiers fruits que l'on peut donner aux bébés. Ce sont ces fibres, les pectines, qui permettent la prise des confitures et des gelées (source : Aprifel).

 

L'abricot peut être consommé cru, cuit ou séché. Sec, il est recommandé à tous les sportifs. Il très utilisé dans les recettes orientales pour la confection de plats salés-sucrés. En attendant de vous donner la recette du tajine aux abricots (ce sera en hiver!), je vous donne celle du crumble aux abricots.

 

 

 

Crumble aux abricots

 

Crumble aux abricots

 

 

Pour 6 personnes :

 

1 kg d'abricots murs

2 cuillerées à soupe de cassonade

1 pincée de cannelle

100 g de poudre d'amandes

 

Pour le crumble :

125 g de farine

80 g de beurre salé froid

40 g de cassonade

 

Mélanger la farine, le beurre coupé en petits morceaux et la cassonade du bout des doigts jusqu'à obtenir une semoule grossière. Réserver au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 200°. Saupoudrer un moule beurré d'une partie de la poudre d'amandes (qui va ainsi absorber le jus des abricots). Poser dessus les moitiés d'abricots, la partie convexe vers le bas. Saupoudrer de cassonade, de cannelle et du reste de poudre d'amandes.

Répartir le crumble sur les abricots et mettre au four environ 30 minutes.

Servir tiède.


Partager cet article

Repost0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 09:29

 

5900040169_fbe964c41f.jpg

 

Bonjour,

 

C'est le printemps (même si on ne s'en rend pas très bien compte!) et c'est la pleine saison des fruits et des légumes. Et en particulier de la courgette, ce légume-fruit consommé encore immature.

 

La courgette ou Cucurbita pepo est de la famille des cucurbitacées comme le melon , les courges, les citrouilles, les potirons... Il en existe de multiples variétés. Les plus commercialisées en France ont une forme cylindrique et leur peau est vert foncé.3792218008_f5877de66f.jpgMais il y a aussi des courgettes jaunes, des courgettes vertes striées de jaune, des courgettes à la peau vert pâle (comme celles que l'on trouve en Afrique et plus particulièrement dans les pays du Maghreb et qui sont délicieuses, surtout les plus petites). On trouve aussi des courgettes rondes que l'on peut farcir.3770585962_c573a4c476.jpg

5594763429_193cd02e9c.jpgLes fleurs mâles stériles, que l'on peut également farcir ou préparer en beignets, sont enlevées tôt pour ne pas freiner la fructification.

 

La courgette est un légume très peu calorique (15 kCal aux 100 g) et sa teneur en sodium est très réduite. Mais elle contient beaucoup d'autres minéraux (en particulier du potassium mais aussi du phosphore, du calcium et du magnésium) et des oligo-éléments (fer, zinc, manganèse, cuivre, molybdène, iode...).

 

Sa teneur en fibre est très variable : de 0,6 à 0,8 g aux 100 g dans la courgette jeune, elle peut dépasser 1,5 g aux 100 g dans les courgettes plus grosses. La qualité de ces fibres évolue aussi avec la maturation : la courgette jeune contient surtout des fibres solubles (pectine et hémipectines) qui lui donnent sa consistance moelleuse alors que la courgette plus grosse contient plus de cellulose et d'hémicelluloses devenant alors, une fois cuite, fibreuse. 

 

Les courges sont originaires d'Amérique Centrale. Les Européens découvrent leurs nombreuses variétés dans le Nouveau Monde et rapportent des plants qui seront cultivés en Europe dès le XVIe siècle. Les Italiens en deviennent très friands et il semble que ce soient eux qui aient eu l'idée au XVIIIe siècle de les consommer avant complète maturité. Ainsi naquirent les courgettes que l'on connaît maintenant.

 

La courgette peut être consommée crue ou cuite. Elle peut se préparer crue en salade, coupée en petits cubes, en fines lamelles (à la mandoline ou au couteau économe) ou encore en tagliatelles.

On peut la faire cuire, de préférence à la vapeur ou frite. Les plus grosses seront utilisées farcies.

Je vous propose une recette de courgettes qui laisse à ce légume son goût : les courgettes à la plancha et à la fêta.

 

 

 

Courgettes à la plancha et à la fêta

 

Pour 4 personnes :Courgettes à la plancha

12 petites courgettes

Huile d'olive

Sel

4 branches de menthe

100 g de fêta

 

Couper 4 courgettes dans le sens de la longueur en tranches très fines (1,5 mm) et les autres en tranches moins fines ( 3 mm) à la mandoline ou avec un couteau économe. Les faire cuire à la plancha avec un filet d'huile d'olive jusqu'à ce qu'elles soient dorées. Saler. Disposer les tranches les plus épaisses au fond d'un plat puis les tranches les plus fines en chiffonade sur le dessus. Parsemer de feuilles de menthe ciselées et de morceaux de fêta. Servir à température ambiante.

 

 

Bon appétit !

Partager cet article

Repost0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 17:33

 

 

Empanadas au thon

 

Bonjour,

 

Encore une recette pour l'apéritif... si vous confectionnez ces chaussons typiquement espagnols en format réduit (les miens avaient environ 8 cm de diamètre). Mais des empanadillas un peu plus grands (empanadas) peuvent constituer un plat complet et équilibré avec une petite salade. 


Il y a très longtemps, j'avais goûté des empanadas délicieux dans une pâtisserie (à moins que ça ne fût une boulangerie) à Ibiza. Depuis je n'en ai jamais trouvé d'aussi bons. Ça faisait très longtemps que je voulais essayer d'en réaliser pour retrouver le goût de ceux d'Ibiza. Et puis j'ai oublié. Mais l'autre jour, en allant faire mon marché en Espagne, j'ai vu de la pâte à empanadas toute faite. Et j'en ai acheté un paquet. Et je me suis lancée dans cette recette toute simple. Sans faire la pâte qui ne doit pas être plus difficile à faire que de la pâte brisée. D'après mes recherches, certains utilisent d'ailleurs de la pâte brisée, d'autres de la pâte feuilletée. La plupart font de la pâte brisée en remplaçant le beurre par du saindoux et de l'huile d'olive. La prochaine fois, j'essaierai mais en attendant, je vous donne la recette de ma farce.

 

Pour 12 empanadillas :Obleas.jpg


1 paquet de pâte à empanadas (obleas)

1 oignon

1 piment vert (moyennement piquant)

1 poivron rouge en boîte 

1 tomate

100 g de thon au naturel

Persil

Sel, poivre

Huile d'olive

1 oeuf

 

 

Faire revenir dans un peu d'huile d'olive, à feu doux, l'oignon finement ciselé et le piment coupé en fines lamelles jusqu'à ce que les oignons deviennent transparents. Ajouter la tomate épépinée et coupée en dés puis le piment rouge en petits morceaux. Hors du feu incorporer le thon bien égoutté et émietté et le persil ciselé. Saler, poivrer. Bien remuer et réserver.

Si vous avez fait vous-même la pâte, étalez-la finement (2 mm d'épaisseur environ) et faites des cercles à l'emporte-pièces d'environ 8 cm de diamètre.

Mettre une cuillerée à soupe de farce sur chaque moitié de cercle de pâte. Refermer et souder les bords avec une fourchette. Dorer à l'oeuf battu. Préchauffer le four à 200°. Mettre les chaussons sur une plaque huilée et farinée. Enfourner pendant 10 minutes.

Servir chaud, tiède ou froid.

 

Bon appétit !


Partager cet article

Repost0
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 11:22

2920876013_d2b0e46cfc.jpg

 

Bonjour,

 

Je vous l'ai souvent dit, il faut manger des légumes de saison (ou des légumes surgelés ou en conserve tout au long de l'année).

C'est la pleine saison des asperges et on en trouve sur tous les marchés de la mi-février jusqu'à fin juin. C'est "le" légume du printemps. 

L'asperge pousse à l'état sauvage dans les terrains sablonneux. L'asperge sauvage est verte et mince et son goût est plus prononcé que les espèces cultivées. En France, les principales zones de culture de l'Asparagus officinalis sont le Sud-Est, le Val de Loire et le Sud-Ouest. On distingue trois catégories d'asperges selon leur couleur, due à leur mode de culture. L'asperge blanche, la plus traditionnelle, pousse sous une butte de terre (on la recouvre de terre au fur et à mesure de sa pousse). L'asperge violette est récoltée alors que son bourgeon est déjà apparu, sur plusieurs centimètres, depuis quelques heures. Sa saveur est proche de celle de l'asperge blanche.

 

Asperges blanches

 

L'asperge verte pousse à l'air libre et doit sa coloration à un processus de synthèse chlorophylienne qui se produit sous l'action de la lumière. Elle se cueille quand sa tige atteint une vingtaine de centimètres. Sa saveur est légèrement différente de celle des asperges blanches et violettes et son goût est plus prononcé.

 

Asperges vertes

 

 

L'asperge, comme beaucoup de légumes, n'est pas très calorique (25 kcal aux 100 g). Mais elle a une haute densité minérale et vitaminique : elle contient du potassium, du magnésium, du fer ainsi que de la vitamine C (64 mg pour 100 kcal, après cuisson*), de la provitamine A et des vitamines du groupe B. Elle a des propriétés diurétiques dues à des composés qui stimulent l'élimination rénale. Ses fibres favorisent le bon fonctionnement des intestins et sont bien tolérées.

 

L'asperge est donc un légume de choix pour une "alimentation santé", à condition de ne pas abuser de la sauce d'accompagnement. Et si vous essayiez de la cuisiner à la plancha ? Rien de plus simple. Je vous donne la recette (si on peut appeler ça ainsi !).

 

 

Asperges vertes à la plancha

 

 

 

Asperges vertes a la plancha

 

 

Pour 4 personnes :

Une botte d'asperges vertes

4 tranches très fines de jambon sec (facultatif)

Huile d'olive

Gros sel (pas trop si on ajoute du jambon)

 

Couper le bout des asperges. Les passer sous l'eau et les couper en longs bâtonnets. Faire revenir quelques minutes à la plancha à feu moyennement vif avec un petit filet d'huile d'olive. Saler. Les asperges sont cuites quand elles commencent à perdre de leur rigidité mais veillez à ce qu'elles restent un peu croquantes. 

Si vous le désirez, vous pouvez ajouter quelques tranches de jambon très fines juste quelques secondes avant d'arrêter la cuisson. C'est délicieux!

 

 

 

 

 

 

Asperges vertes au jambon

 

 

 

 

A bientôt !

 

* Source Aprifel

Partager cet article

Repost0
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 17:57

Terrine-aubergines-poivrons.jpg

 

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, il fait très chaud sur la côte basque et il me vient l'envie de plats frais, de légumes d'été. Assez de beurre, de sucre, de pâtisseries et de plats d'hiver. La chaleur fait rêver de vacances et de cuisine méditerranéenne. Huile d'olive, parfums de la garrigue, légumes d'été... Une petite terrine d'aubergines et de poivrons rouges, ça ne vous tente pas ? 

Ce n'est pas léger, léger (il y a quand même de la crème fraîche mais vous pouvez utiliser de la crème légère) mais c'est frais et plein de saveurs. En plus, cette terrine contient beaucoup de légumes, donc de vitamines. Avec une petite salade de mesclun, votre repas complet est prêt.

Je vous donne la recette.

 

 

Pour une terrine

 

 

Presque une pyramide méditerranéenne (la tête en bas !)    

 

2697653849_dbf7826f05.jpg5079705918_309e627270.jpgAuberginesoignonsAil

Sarriette, romarin et thym

Huile d'olive

Oeufs

Creme-fraiche.jpg 

 

4 gros poivrons rouges

4 grosses tomates bien mûres

4 aubergines

1 oignon

2 gousses d'ail

Thym, romarin, basilic...

Huile d'olive

4 oeufs

250 g de crème fraîche

Sel, poivre

 

Couper les aubergines en tranches d'un demi-centimètre d'épaisseur. Les faire griller sous le gril du four ou à la plancha avec un filet d'huile d'olive. Réserver.

Peler et épépiner les tomates. Les couper en cubes. Faire revenir l'oignon émincé finement. Ajouter l'ail écrasé puis les tomates. Saler, poivrer et ajouter les herbes de votre choix. Faire revenir à feu doux pendant une demi-heure. Réserver.

Pendant ce temps, faire griller les poivrons sous le gril du four en les retournant de temps en temps jusqu'à ce que la peau se détache. Les mettre dans un sac en plastique et laisser refroidir. Quand ils sont froids, la peau se détache très facilement. Enlever toutes les graines et mixer les piments avec les oeufs, la crème fraîche et 3 cuillerées à soupe de sauce tomate. Saler, poivrer.

Tapisser le fond d'un moule à cake avec les tranches d'aubergines. Verser la purée de poivrons rouges sur les aubergines.

Faire cuire au bain-marie dans le four préchauffé à 180° pendant 45 mn.

Laisser refroidir et démouler. Mettre au réfrigérateur. Servir en tranches avec la sauce tomate.

 

 

Bon appétit !

Partager cet article

Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche