750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 18:04

Tarte-a-l-oignon.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

J'ai préparé aujourd'hui une tarte à l'oignon. A une époque, j'en faisais souvent. J'essayais toujours d'améliorer la recette, voulant obtenir la même tarte que celle que j'avais mangée un jour dans un restaurant qui n'existe plus maintenant, la Chaumière, à Biarritz et dont je gardais un excellent souvenir. 

 

Il y a plusieurs façons de préparer cette tarte. La plus courante consiste à faire revenir des oignons dans du beurre ou de l'huile, d'y ajouter oeufs et crème fraîche puis de verser le tout dans un fond de tarte précuit. Le résultat est souvent très gras. J'utilise une autre recette. Je vous la donne.

 

 

 

Tarte à l'oignon

 

 

Pour 4 à 6 personnes :

 

1,5 kg d'oignons

3 oeufs

20 cl de crème fraîche

1 fond de pâte brisée

Sel, poivre, piment d'Espelette, noix de muscade

 

 

Commencer par préparer votre pâte brisée puis la mettre à reposer au réfrigérateur une heure au minimum.

Peler et émincer les oignons. Les faire cuire dans de l'eau bouillante salée puis les faire égoutter pendant une heure dans une passoire. Enlever le surplus d'eau en appuyant sur les oignons avec une écumoire.

Préchauffer le four à 180°. Étaler la pâte dans un moule à tarte (j'ai pris un moule à manqué à fond amovible). La piquer avec une fourchette puis la recouvrir de papier sulfurisé et de haricots (ou noyaux de cerises ou pois chiches ou...). Enfourner pendant quelques minutes jusqu'à ce que la pâte commence à prendre couleur.

Dans un grand bol, battre les oeufs en omelette avec une fourchette. Ajouter la crème fraîche. Assaisonner. Ajouter les oignons bien égouttés. Mélanger et verser le tout sur le fond de tarte précuit. Mettre au four pendant 30 à 45 minutes (suivant l'épaisseur de l'appareil).

Servir chaud avec une salade.

 

 

 

 

Part-de-tarte-a-l-oignon.jpg

 

 

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 12:59

Cafe-et-speculoos.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

Depuis longtemps déjà, je souhaitais réaliser des spéculos mais je n'avais jamais essayé. C'est chose faite aujourd'hui et je vais vous donner la recette que j'ai utilisée.

 

Mais, avant, je voudrais vous dire un petit mot sur ce petit biscuit traditionnel belge au goût épicé et caramélisé, à la texture croquante et croustillante.

 

Les spéculos ou speculoos (ou encore speculaus) étaient traditionnellement fabriqués et dégustés pendant la période de l'Avent et à Noël en Belgique, en Hollande, en Allemagne (en Bavière où on les appelle spekulatii) et dans le nord de la France. Ce petit gâteau a depuis longtemps dépassé les frontières de ces pays et on le sert un peu partout et toute l'année pour accompagner le café, que ce soit en Italie, aux États-Unis ou au Japon.

 

Son nom viendrait du latin species, épices ou de speculum, miroir. C'est en effet un petit gâteau plein d'épices que l'on moule en formes diverses, à l'origine dans des moules représentant Saint Nicolas. Un gâteau hollandais à base d'épices, appelé speculaas, fabriqué dès le XVIIe siècle, pourrait être à l'origine du spéculos.

 

En Belgique, et particulièrement à Bruxelles, on trouve des biscuiteries qui fabriquent et vendent des spéculos réalisés de façon artisanale. Parmi elles, la Maison Dandoy qui est réputée jusqu'au Japon (elle y a même un magasin, à Tokyo).

 


  

176178371_83ad3f47eb.jpg

 

8135765621_873d54c996.jpg

 

 

 

La distribution dans les restaurants et cafés semble avoir été le moteur de l'extension géographique de la consommation du spéculos.

 

 

Sucre de canne intégralLa pâte du spéculos est à base de farine, de sucre, d'oeufs et d'épices. Les différents ingrédients qui entrent dans sa composition ont tous un rôle important et bien précis. Ce sont eux qui déterminent les caractéristiques typiques du spéculos, sa couleur brune, sa texture croquante et son goût épicé.

 

La farine utilisée est de la farine de froment. Certains employent de la farine complète.

Le sucre est du sucre en poudre, de la cassonade (extraite de la canne à sucre) ou de la vergeoise brune (extraite de la betterave). Certaines recettes parlent de cassonade de candi (j'écrirai un jour un article sur les sucres car il est difficile de s'y retrouver). D'autres ajoutent du miel.

 

 

La matière grasse utilisée dans les recettes traditionnelles est le beurre mais les industriels emploient des matières grasses végétales.


 

Cannelle de Ceylan - Cinnamomum verumOn peut utiliser plusieurs épices pour les spéculos. Elles aromatisent, parfument et relèvent le goût du biscuit et lui apportent sa coloration. L'épice majoritaire est la cannelle à laquelle on peut ajouter en moindre quantité de la noix de muscade, du clou de girofle, du gingembre, du poivre gris, de la cardamome...

 

A ces ingrédients, s'ajoutent du sel, des oeufs, de l'eau et un agent levant.

 

 

Je vous confie maintenant la recette (un mélange de toutes les recettes que j'ai pu trouver sur internet) qui m'a donné d'excellents résultats.

 

 

 

 

Spéculos

 

 

Pour environ 60 spéculos :

 

250 g de farine

175 g de beurre à température ambiante

175 g de sucre brun (j'ai employé du sucre intégral)

1 oeuf

1 cuillerée à soupe de cannelle en poudre

1 cuillerée à café de quatre épices

1 pincée de muscade moulue

1 pincée de sel

 

Mélanger tous les ingrédients à l'aide d'un robot jusqu'à obtenir une consistance homogène. Former des boudins avec la pâte, les recouvrir de film alimentaire et les conserver au réfrigérateur pendant au moins deux heures.

Sortir les boudins du réfrigérateur et les couper en tranches de 5 mm d'épaisseur. 

Préchauffer le four à 160°.

Disposer les tranches sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson et enfourner pendant 15 minutes.

Faire refroidir sur une grille.

 

 

Speculos-dessus.jpgSpeculos-dessous.jpg

 

 

 

Attendez qu'ils soient bien refroidis pour déguster les spéculos et conservez-les dans une boîte en fer.

 

 

A bientôt !

 


 

 

 



 

 

Partager cet article

Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 10:12

Zaalouk-de-chou-fleur.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

Quand on parle de zaalouk au Maroc, on pense tout de suite au zaalouk d'aubergines. Je vous en ai déjà donné la recette (cf. Les salades marocaines ). Mais on peut faire des zaalouk avec différents légumes. Je ne connais pas la définition exacte de zaalouk, ni sa traduction en français, mais je peux vous dire qu'ils sont tous préparés de la même manière. Les légumes sont d'abord cuits, à la vapeur, au four ou dans l'eau, puis revenus avec de l'ail, du piment doux, du persil et de la coriandre et de l'huile d'olive pendant un certain temps. A la fin de la cuisson, on ajoute du cumin et un filet d'huile d'olive. Un de mes zaalouk préférés est le zaalouk de chou-fleur. Je vous en donne la recette.

 

 

 

 

Zaalouk de chou-fleur

 

 

Pour un petit saladier :

 

500 g de chou-fleur

3 gousses d'ail

2 cuillerées à soupe de coriandre fraîche ciselée

2 cuillerées à soupe de persil plat ciselé

1 cuillerée à café de piment doux

1 pincée de cumin en poudre

Huile d'olive

1 filet de vinaigre doux

Sel, poivre

 

 

Faire cuire les bouquets de chou-fleur à la vapeur puis les écraser à la fourchette.

Dans une cocotte, faire revenir à feu doux l'ail haché avec un filet d'huile d'olive. Ajouter le chou-fleur, le persil et la coriandre ciselés et le piment et laisser cuire pendant une dizaine de minutes. Saupoudrer de cumin puis ajouter un filet d'huile d'olive. Servir tiède ou frais.

 

 

Bon appétit ! 

 


Partager cet article

Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 09:16

Salade d'artichauts et d'oranges à la marocaine

 

 

 

 

Bonjour,

 

Aujourd'hui, je vous propose une salade marocaine qui apportera un peu de soleil dans votre cuisine (certains d'entre nous en ont bien besoin en ce moment !) : la salade d'artichauts à l'orange. Cette recette est d'origine juive marocaine. Je vous la donne.

 

 

 

Salade d'artichauts à l'orange

 

 

Pour un bol de salade :

 

6 petits fonds d'artichaut (frais ou surgelés)

2 oranges

1 citron

1 gousse d'ail

2 cuillerées à café de persil ciselé

1 cuillerée à café de curcuma

1 cuillerée à café de sucre

1 petit verre d'eau

Sel, poivre

Huile d'olive

 

 

Faire cuire les fonds d'artichaut 10 minutes dans de l'eau bouillante salée avec le citron coupé en quartiers (ou à la vapeur). Bien les égoutter.

Pendant ce temps, peler les oranges à vif et les couper en tranches épaisses de 2 cm d'épaisseur puis les tranches en quartiers. Récupérer le jus.

Dans une casserole, mettre les quartiers d'oranges avec leur jus, la gousse d'ail pelée et hachée, le curcuma, le sucre et l'eau. Saler, poivrer. Porter à ébullition puis réduire le feu et laisser cuire à feu doux pendant une demi-heure environ. 

Ajouter les fonds d'artichaut coupés en quartiers dans la casserole et laisser revenir pendant encore une dizaine de minutes. Il ne doit plus rester de liquide dans la casserole. Faire refroidir.

Servir très frais avec du persil ciselé.

 

 

 

N.B. Les proportions de cette salade correspondent à un petit plat. elles sont suffisantes pour une petite entrée pour deux personnes ou si vous la servez avec d'autres salades marocaines si vous avez de nombreux convives. Vous trouverez d'autres recettes de salades marocaines sur ce blog en cliquant sur les liens ci-après ( Les salades marocainesLes salades marocaines (suite)Salade de fèves à la marocaineLentilles à la marocaine, Le pois chiche, un légume trop souvent dédaigné  ...). Vous pouvez aussi mélanger ces salades marocaines avec d'autres salades méditerranéennes (cf.  De l'aubergine (suite) : les caviars d'aubergineSalade de courgettes à la libanaiseLa salade méchouiaLa salade tunisienne..., De la couleur pour l'apéritifEncore un peu de couleur ?Tzatziki, revithosalata, tyrokafteri... ). Vous trouverez aussi d'autres recettes de salades marocaines et méditerranéennes dans le livre Nutrition gourmandise que j'ai publié aux éditions Atlantica.

 

 

 

Salades-marocaines-et-mediterraneennes.jpg

 

 

 

A bientôt !

 

 



Partager cet article

Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 18:00

Olives vertes aux épices

 

 

Bonjour,

 

J'ai oublié de vous dire que j'avais goûté au bout de deux mois les olives que j'avais mises en saumure en octobre dernier (cf.  Olives vertes en saumure). J'avais un peu peur du résultat car je ne les avais pas piquées comme je l'avais fait lors de mes premiers essais il y a de nombreuses années déjà. Et j'avais tort de m'inquiéter car elles sont délicieuses. Elles ont gardé leur consistance un peu ferme, ne sont pas du tout amères et elles ont conservé leur belle couleur.

 

L'autre jour, je faisais un dîner marocain et, pour l'apéritif, j'ai assaisonné quelques-unes de ces olives "à la marocaine". Rien de plus simple... Je vous donne ma recette.

 

 

 

Olives vertes aux épices

 

Pour un bol d'olives :

 

200 g d'olives vertes en saumure

1/2 cuillerée à café de piment doux

1 pincée de piment fort

1/2 cuillerée à café de cumin en poudre

1 cuillerée à café de persil ciselé

1 cuillerée à café de coriandre fraîche ciselée

1 à 2 cuillerées à café d'huile d'olive

 

Égoutter les olives au sortir de la saumure. Les goûter et les rincer si elles sont trop salées. Les mettre dans un bol avec tous les ingrédients et bien remuer. Laisser reposer pendant quelques heures au frais. C'est prêt.

 

P.S. Vous pouvez aussi ajouter quelques petits dés de citrons ou de kumquats confits (au sel!).

 

 

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 08:31

Salade-de-courgettes-sautees-a-la-libanaise.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

Les jours allongent et la température est tellement douce ici que j'ai envie de plats d'été. J'ai trouvé de petites courgettes venant du Maroc et n'ai pu m'empêcher d'en acheter. J'ai préparé avec une petite entrée qui peut aussi constituer un plat de légumes, des courgettes sautées à la libanaise. On peut présenter ce plat avec d'autres entrées, comme du hoummos, du mtabbal... dont je vous ai déjà parlé, pour un mezzé (cf. De l'aubergine (suite) : les caviars d'aubergineDe la couleur pour l'apéritifEncore un peu de couleur ?Feuilletés aux épinards et au fromage , Le taramaTzatziki, revithosalata, tyrokafteri... ). Je vous en donne la recette.

 

 

 

 

Salade de courgettes sautées à la libanaise

 

 

Pour un bol de salade :

 

2 à 4 courgettes (suivant la grosseur)

2 gousses d'ail

Huile d'olive

Menthe séchée

Sel, poivre

 

 

Enlever les deux extrémités des courgettes. Bien les rincer puis les couper en dés d'un à deux centimètres. Les faire sauter dans une poêle à bords hauts avec un peu d'huile d'olive à feu moyen jusqu'à ce qu'elles commencent à dorer. Ajouter l'ail haché et la menthe séchée émiettée. Saler et poivrer. Servir chaud ou froid.

 

 

Note : il est difficile de trouver de la menthe séchée partout. Mais on trouve facilement de la menthe fraîche, même si on n'en a pas dans son jardin. Il suffit de laver les feuilles de menthe, de bien les essuyer puis de les conserver dans un linge propre au réfrigérateur. Au bout de quelques jours, votre menthe aura séché et vous pourrez la conserver dans un bocal à l'abri de l'air pendant plusieurs mois.

 

 

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 11:33

Champignons-a-l-ail.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

Il y a longtemps que je ne vous ai pas parlé de tapas. Vous connaissez tous ces petits plats que l'on déguste en Espagne avant de passer à table (cf.  Les tapasLes tapas (suite)Tapas et nutrition). Aujourd'hui, je vous donne la recette des champignons à l'ail ou champiñones al ajillo que l'on peut déguster dans de nombreux bars espagnols. Très simples à réaliser, vous pouvez les préparer à l'avance et les faire réchauffer juste avant de les servir.

 

 

 

Champiñones al ajillo

 

Pour une ration :

 

250 g de champignons de Paris

1 gousse d'ail

1 cuillerée à soupe de persil ciselé

1 filet d'huile d'olive

5 cl de vin blanc sec ou de fino (Jerez ou Montilla)

Sel

 

 

Couper le bout terreux des champignons. Les laver sans les peler. Les faire revenir entiers avec un peu d'huile d'olive dans une poêle à feu moyen jusqu'à ce qu'ils aient rendu leur eau. Saler. Ajouter l'ail haché finement et le persil. Losque les champignons commencent à dorer, ajouter le vin blanc et laisser évaporer. Servir aussitôt avec des petites piques (palillos).

 

 

Bon appétit !

Partager cet article

Repost0
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 10:04

Poulet-saute-aux-vermicelles-de-soja-et-aux-champignons.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

Vous avez envie de changer d'horizon sans sortir de chez vous? Pourquoi ne pas préparer un petit plat "exotique"? Peu d'ingrédients sont nécessaires pour réaliser ce poulet aux vermicelles de soja que j'ai préparé hier. Je vous en donne la recette.

 

 

 

Poulet sauté aux vermicelles de soja

 

Pour 3 personnes :

 

2 escalopes de poulet fermier

200 g de vermicelles de soja

1 gros oignon

5 g de champignons noirs

5 g de champignons parfumés

2 cuillerées à soupe de sauce de soja

1 bol de bouillon de poulet

2 cuillerées à soupe de coriandre ciselée

Sel, poivre, huile

 

 

Faire tremper les champignons dans de l'eau chaude. 

Peler et émincer finement l'oignon. Le faire revenir dans un wok avec un filet d'huile.

Couper le poulet en fines lamelles. Réserver.

Faire tremper les vermicelles 2 minutes dans l'eau bouillante. Egoutter et réserver.

Quand les oignons sont transparents, ajouter le poulet dans le wok. Faire dorer à feu moyen puis saler (pas trop, le bouillon et la sauce soja sont salés), poivrer et ajouter la sauce de soja.

Ajouter ensuite les champignons égouttés et émincés et les vermicelles puis, après avoir bien remué, le bol de bouillon. 

Laisser cuire 2 minutes et servir parsemé de coriandre fraîche ciselée.

 

 

 

A vos baguettes !

Partager cet article

Repost0
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 09:30

P1040437

 

 

 

Bonjour,

 

Depuis quelque temps déjà, j'avais envie de préparer un goulash. Ce plat, d'origine hongroise, est très courant dans toute l'Europe de l'est. Il est très simple à réaliser. Comme le pot au feu, le boeuf bourguignon ou autres râgouts, c'est un plat que l'on peut oublier sur le coin de la cuisinière pendant des heures et qui n'en devient que meilleur. J'en faisais souvent et puis cette recette m'est sortie de la tête. Ou plutôt, ces recettes car il existe de multiples variétés de goulash. Toutes ont en commun d'être à base de viande (boeuf, agneau, veau, porc...), d'oignons et de paprika. On peut y ajouter des poivrons, de la tomate, des champignons, des herbes, de la crème...

J'ai fait hier ce que l'on appelle en allemand rahmgulasch ou goulash à la crème qui se rapproche du paprikás hongrois. J'ai utilisé du veau mais vous pouvez employer d'autres viandes comme le poulet ou le boeuf. Je vous en donne tout de suite la recette.

 

 

 

Goulash à la crème

 

 

Pour 4 personnes :

 

500 g de veau à braiser

500 g d'oignons

2 poivrons rouges

2 cuillerées à soupe de paprika

2 cuillerées à soupe de crème fraîche épaisse

Eau ou bouillon

Huile

Sel, poivre

 

 

Couper la viande en gros cubes. La faire dorer sur toutes ses faces dans une poêle avec un filet d'huile. Réserver. Mettre de l'eau bouillante dans la poêle pour recueillir tous les sucs qui s'y sont déposés.

 

 

Faire-revenir-le-veau.jpg

 

 

Émincer finement les oignons et les faire revenir très longtemps à feu doux dans une cocotte avec un peu d'huile.

 

 

Faire-revenir-les-oignons.jpg

 

 

 

Quand les oignons commencent à dorer, ajouter le paprika et les morceaux de viande. Recouvrir de l'eau de la poêle. Ajouter un peu d'eau bouillante ou de bouillon de boeuf pour que tous les morceaux de viande soient recouverts. Laisser mijoter pendant une heure au minimum.

 

 

 

Laisser-mijoter.jpg

 

 

 

Ajouter ensuite les poivrons pelés coupés en lanières.

 

 

 

Ajouter-les-poivrons.jpg

 

 

 

Laisser encore revenir quelques minutes puis ajouter la crème. Servir aussitôt avec du riz blanc, des pommes de terre cuites à la vapeur, des pâtes (nokedli) ou des knedlíky. 

 

 

 

Rahm gulasch

 

 

 

A table ! C'est prêt.

Partager cet article

Repost0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 09:10

Pois-chiches-au-curry-jaune.jpg

 

 

 

Bonjour,

 

 

Le temps est toujours à la pluie et, même s'il ne fait pas très froid ici, nous avons envie de plats bien chauds et rassasiants. Comme il me reste de la pâte de curry jaune (cf.  Lotte à la thaï), j'ai décidé d'accomoder des pois chiches avec. Et j'ai obtenu un plat délicieux. 

Je n'ai utilisé que des produits en boîte pour réaliser cette recette. En hiver, j'emploie pour la cuisine, de la pulpe de tomates ou des tomates pelées en boîte. Ces tomates ont été cueillies à maturité et elles sont meilleures que les tomates fraîches que vous pouvez trouver chez votre primeur. Si vous utilisez des pois chiches secs, commencez par les faire tremper avec une cuillerée à café de bicarbonate de sodium. Le lendemain, vous les ferez cuire (cf. Le pois chiche, un légume trop souvent dédaigné). 

Je vous donne la recette.

 

 

 

Pois chiches au curry jaune

 

 

Pour 4 personnes :

 

1 grande boîte de pois chiches ou l'équivalent en pois chiches secs trempés la veille

2 gros oignons

1 boîte de pulpe de tomates ou de tomates pelées ou 4 tomates fraîches

2 cuillerées à soupe de pâte de curry jaune (pour la recette, cf.  Lotte à la thaï)

2 cuillerées à soupe de coriandre fraîche ciselée

Huile d'olive

Sel

 

 

Peler et émincer les oignons. Les faire revenir à feu doux dans un filet d'huile d'olive. Lorsqu'ils commencent à dorer, ajouter la pâte de curry jaune. Bien remuer puis ajouter les tomates pelées et coupées en dés. Porter à ébullition puis ajouter les pois chiches rincés et égouttés.

Laisser cuire à feu doux pendant au moins 20 minutes. Parsemer de coriandre fraîche ciselée et servir aussitôt.

 

 

A bientôt !

Partager cet article

Repost0

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche