Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 19:10

Centimètre

 

Bonjour,

 

Je vous ai dit l'autre jour que pour maigrir ou éviter de prendre des kilos superflus, il suffit d'écouter les messages que nous envoie notre cerveau, de manger quand on a faim et de s'arrêter de manger quand on est rassasié. Je vous ai dit aussi de choisir vos aliments en fonction de vos goûts. Je reviendrai sur tout ça.

Mais ce n'est pas ce que vous voulez entendre. Vous voulez maigrir, et tout de suite. Tous les jours on vous parle de ces régimes merveilleux qui vous font perdre rapidement les kilos que vous trouvez avoir en trop. Regardons ça de plus près. Parlons de quelques-uns d'entre eux.

Mais d'abord un petit jeu comme d'habitude. Choisissez la réponse la plus appropriée et nous discuterons ensuite.

 

 

Pour maigrir durablement tout en restant en bonne santé, il suffit de faire de l'exercice et de :

  • supprimer les glucides (sucres) de son alimentation
  • éviter le mélange de lipides (graisses) et de glucides (sucres)
  • manger de tout mais à la bonne heure
  • manger ce que l'on aime mais seulement quand on a faim

 

Vous avez bien réfléchi ?

 

Pour maigrir durablement, il faut faire de l'exercice. L'exercice est profitable quel que soit le régime que vous choisissez. Nous en reparlerons plus longuement un autre jour.

Avec ce que je vous ai dit plus haut, je pense que vous avez tous répondu "manger ce que l'on aime mais seulement quand on a faim", même si vous n'êtes pas vraiment convaincus. Ce qu'il faut comprendre, c'est que, pour parvenir à maigrir et ne pas regrossir, il est essentiel de manger de façon adaptée à son rythme de vie, à ses contraintes et à ses goûts. On nous dit qu'il faut manger "équilibré". Certes, notre organisme a besoin de tous les nutriments : protéines, lipides, glucides, fibres, vitamines, sels minéraux et eau. Et ces nutriments doivent être apportés par l'alimentation. Pour que cet équilibre soit satisfait, nul besoin de calculs. Des travaux ont montré que l'homme reçoit des signaux de son organisme lui indiquant vers quel aliment il doit se tourner pour satisfaire ses besoins. Par exemple, si vous avez envie de lait ou de fromages, c'est que vraisemblablement vous avez besoin de calcium et de protéines. Attention ! Cela ne veut pas dire que vous devez manger n'importe quoi, en n'importe quelle quantité. Pour avoir conscience de vos besoins nutritionnels, il est important de ne penser aucun mal d'aucun aliment et de ne pas avoir peur de manquer plus tard d'un aliment dont vous n'avez pas envie sur le moment. Par exemple, si vous n'avez plus faim et que vous n'avez aucune appétence pour du fromage à la fin d'un repas, sachez que vous pourrez en prendre au repas suivant. De toute façon, vous n'auriez eu aucun plaisir à le manger puisque vous n'aviez plus faim.

 

Je vois que vous doutez. Nous allons donc discuter des autres propositions.

 

Supprimer les glucides de son alimentation sans limiter l'apport en lipides et en protéines (régime Atkins) permet une perte de poids de 2 à 4 kilos la première semaine. Ensuite, l'amaigrissement se ralentit mais se poursuit. En effet, pour remplacer les glucides, absents de la nourriture, l'organisme fabrique des corps cétoniques à partir des protéines musculaires et des lipides du tissu adipeux. Ces substances sont évacuées par le rein dans les urines, ce qui favorise la perte de poids. L'amaigrissement est lié à cette évacuation des corps cétoniques et à la réduction de la nourriture. En effet, très vite, les sujets se restreignent : la cétose diminue la faim et la répétition de plats gras sans glucides lasse les sujets. Il est lassant de manger du pâté sans pain et de la viande avec de la mayonnaise sans autre accompagnement !

Pour se stabiliser après l'amaigrissement, il convient de suivre ce régime à vie. Ce qui conduit très vite à l'isolement social.

Et surtout, ce régime, pauvre en fruits et légumes, est carencé en vitamines, en sels minéraux et en fibres. Pauvre en glucides, il réduit la richesse des muscles en glycogène, d'où une fatigabilité accrue. De plus, comme avec tous les régimes riches en graisses, la perte pondérale correspond pour une part excessive à la masse maigre (masse musculaire). Ce qui entraîne une diminution du métabolisme de base et donc une reprise pondérale accélérée à l'arrêt du régime. Enfin, ce régime entraîne des risques cardio-vasculaires importants.

 

Éviter le mélange de lipides et de glucides (régime Montignac) correspond à faire un régime dissocié. Ce type de régime entraîne une augmentation de la part des lipides et une diminution de celle des glucides. Ce qui conduit à une fonte des muscles (masse maigre), d'où une diminution du métabolisme de base, d'où une reprise pondérale accélérée dès l'arrêt du régime.

 

Manger de tout mais à la bonne heure : ce régime, basé au départ sur le fait que la sécrétion d'hormones et d'enzymes varie au cours de la journée, n'est pas, comme beaucoup de régimes, dénué de tout fondement. Pour donner un exemple, la lipase, enzyme de digestion des graisses, est surtout sécrétée le matin. Il faudrait donc ne manger de corps gras que le matin. De nombreux régimes préconisent de manger très copieusement le matin, un peu moins à midi et très peu, voire pas du tout, le soir. Pourquoi ? Parce qu'on bouge davantage la journée que la nuit et, qu'ainsi, les calories des repas pris en début de journée seraient brûlées par l'activité quotidienne, contrairement à celles du dîner. Ce raisonnement ne prend pas en compte une donnée primordiale : la durée du jeûne, c'est à dire le temps passé sans manger, est nettement plus longue entre le dîner et le petit déjeuner du lendemain qu'entre le déjeuner et le dîner de la même journée. Or, les dépenses énergétiques de base, les calories que l'organisme brûle pour assurer ses fonctions vitales, sont aussi importantes la nuit que le jour. Donc, en réalité, l'organisme dépense plus de calories entre le dîner et le petit déjeuner du lendemain qu'entre le déjeuner et le dîner de la même journée. Le repas du soir est donc aussi bien digéré que celui de midi. La seule chose à retenir de ce régime, c'est qu'il est préférable de ne pas manger trop gras le soir, ce qui rend la position couchée inconfortable.

 

 

En conclusion, je vous dirai que tous les régimes font maigrir car tous, en imposant un changement des habitudes alimentaires, entraînent une réduction calorique. Mais si le régime qui a permis la perte de poids est trop sévère ou trop strictement suivi pour autoriser un effort prolongé, il survient toujours un moment où l'on se trouve obligé de réintroduire les aliments dont l'absence se fait sentir ou d'alléger les règles trop strictes que l'on s'était imposées. Il ne faut donc, en aucun cas, accepter de maigrir par des moyens que l'on ne pourra pas conserver indéfiniment. La seule condition pour maigrir est de parvenir à manger moins que l'on mangeait auparavant ou d'augmenter ses dépenses énergétiques.

 

Je n'ai pas parlé de tous les régimes qui existent, dont certains sont dénués de tout fondement scientifique. Mais, sachez aussi que la reprise du poids concerne 80% des personnes qui ont suivi un régime amaigrissant et ce, quel que soit le régime (source : ANSES* - novembre 2010).

 

Je vous laisse réfléchir à tout ça. N'hésitez pas à me poser des questions. J'y répondrai.

 

A très vite

 

 

* ANSES  : Agence Nationale de Sécurité Sanitaire

 

Partager cet article

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche