Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 14:37
Le marché central d'Athènes

 

 

 

Bonjour,

 

Je vous ai parlé l'autre jour du marché central d'Athènes et j'aimerais y revenir en vous montrant quelques photos prises lors de mon dernier voyage.

Ce marché, ou plutôt ces marchés, est situé en plein centre d'Athènes, rue Athinas, la rue qui relie la place Omonia et la place Monastiraki. Il est ouvert tous les jours sauf le dimanche de 6h30 à 15h.

Le marché aux poissons et à la viande, ou Varvakios Agora du nom du mécène grec Ioannis Varvakis, est abrité dans un bâtiment en pierre avec une toiture en verre et métal, datant de 1886.

 

 

Le marché central d'Athènes

 

 

D'un côté, les poissonniers...

On y trouve là tous les poissons pêchés du jour et les coquillages et crustacés. 

 

 

Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes

 

 

Toujours bien présentés...

 

 

Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes

 

 

Ce marché est toujours très animé.

 

 

Le marché central d'Athènes

 

 

De l'autre côté, les bouchers...

 

 

Le marché central d'Athènes

 

 

Aussi animé que le marché aux poissons...

 

 

 

 

Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes

 

 

Dans ce marché couvert, on trouve aussi quelques tavernes ou petits restaurants (bondés à l'heure du déjeuner), où l'on peut déguster les produits frais du marché et la fameuse patsa ou soupe aux tripes (je n'y ai pas goûté).

 

 

Le marché central d'Athènes

 

 

De l'autre côté de la rue, on trouve les étals des fruits et légumes. Un régal pour les yeux...

 

 

Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes

 

 

Ce marché ressemble à tous les marchés du monde, me direz-vous.

Et bien, non. Car tout autour, dans les rues adjacentes, il y a tout autant de petits commerces : des crémiers, des marchands de saucisses, de poissons séchés, d'olives et d'huile et de savons, de légumes en saumure... 

 

 

Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes

 

 

On y trouve aussi le pain d'orge sec ou paximadi, qui sert à préparer les dakos crétois.

 

 

Le marché central d'Athènes

 

 

A côté, on trouve les marchands de légumes et de fruits secs.

 

 

Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes

 

 

Où l'on trouve ces lentilles jaunes qui servent à préparer la délicieuse fava.

 

 

Le marché central d'Athènes

 

 

Dans d'autres rues sont installés les herboristes et les marchands d'épices. Vous trouverez chez eux toutes les épices et herbes du monde présentées dans de petits (ou gros) sachets.

 

 

 

 

Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes

 

 

Et si vous n'en avez pas assez, poursuivez votre route. Les rues avoisinantes sont remplies de petits commerces, de magasins de bricolage, de quincailleries, de magasins de décoration pour les baptêmes ou les mariages, de marchands d'ustensiles de cuisine...

 

 

Le marché central d'Athènes
Le marché central d'Athènes

 

 

Bonne promenade et à bientôt!

 

 

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
23 juillet 2017 7 23 /07 /juillet /2017 19:46
Azifa ou mousse de lentilles au citron vert

 

 

Bonjour,

 

Il y avait longtemps que je n'avais pas cuisiné de lentilles. Et je suis tombée par hasard hier sur une recette éthiopienne à base de lentilles, celle de l'azifa. Je ne connais absolument pas la cuisine éthiopienne, aussi me suis-je un peu documentée pour savoir à quoi elle pouvait ressembler. D'après ce que j'ai pu lire, la cuisine éthiopienne est très végétarienne car les chrétiens coptes, quasi-végétariens, sont très nombreux dans ce pays. La variété des climats éthiopiens permet de faire pousser un grand nombre de légumes, de céréales, d'oléagineuses et de légumineuses : lentilles, pois, haricots, mais aussi lin, oignons, ail ou coriandre. Cette cuisine utilise beaucoup le piment mais aussi différents mélanges d'épices comme le bérbéré (piment, ail, oignon, gingembre, fenugrec, cardamome, graine de rue...) qui servent à aromatiser les plats de légumes comme de viande. L'ensemble des mets est déposé sur une sorte de crêpe, l'injera à base de teff, une céréale sans gluten.

Mais revenons-en à notre azifa. Ce plat peut être servi en entrée (ou même à l'apéritif comme un hoummos) ou pour accompagner un plat en sauce. Certains ajoutent des tomates, d'autres du bérbéré. Je m'en suis tenue à la recette de base. Vous me direz ce que vous en pensez. Moi, j'ai trouvé ça très bon. 

 

 

 

 

Azifa ou mousse de lentilles au citron vert

 

Pour un bol d'azifa :

 

100 g de lentilles vertes

1 échalote

1 piment rouge ou vert (j'ai pris un piment rouge thaïlandais assez piquant)

1 citron vert

1/2 cuillerée à café de moutarde forte

1 cuillerée à soupe d'huile d'olive

Sel, poivre

 

Faire cuire les lentilles après les avoir rincées jusqu'à ce qu'elles soient tendres. Égoutter. Les laisser refroidir puis les réduire en purée grossière.

Hacher finement l'échalote et le piment épépiné.

Mélanger la purée de lentilles, l'échalote, le piment, la moutarde. Ajouter le jus du citron vert puis incorporer l'huile. Saler, poivrer. Servir frais.

 

A bientôt!

 

 

 

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 12:36
Dip aux pistaches et à la feta

 

 

Bonjour,

 

Depuis que je suis revenue de Grèce, j'ai toujours de la feta et du yaourt grec (quand j'en trouve) dans mon réfrigérateur. Et j'ai aussi des pistaches décortiquées non salées que j'ai ramenées du marché d'Athènes.

 

 

 

Dip aux pistaches et à la feta

 

 

Un marché merveilleux où l'on trouve tout ce que j'aime : des légumes magnifiques, des épices à profusion, des fruits et légumes secs, mille et un fromages, des poissons, de la viande, des olives... enfin tout ce que l'on trouve dans n'importe quel marché, me direz-vous. Oui mais avec un parfum d'orient qui me rappelle les marchés du Maghreb ou de Turquie.

 

Mais je ne vais pas vous parler davantage de ce marché aujourd'hui. Je veux juste vous donner la recette du dip que j'ai préparé avec les ingrédients sus-cités. Un dip de plus sur le blog! 

 

 

 

 

Dip aux pistaches et à la feta

 

Pour un bol de dip :

 

50 g de pistaches décortiquées non salées

2 cuillerées à soupe d'huile d'olive

150 g de feta émiettée

2 cuillerées à soupe de yaourt grec (à défaut "à la grecque")

1 gousse d'ail pelée et écrasée

1 petit piment rouge grossièrement haché

1 cuillerée à soupe d'aneth ciselé

2 cuillerées à soupe de coriandre fraîche ciselée

Le zeste et le jus d'un demi-citron

 

 

Mixer grossièrement les pistaches avec l'huile d'olive. Ajouter le reste des ingrédients et mixer à nouveau une minute environ. Mettre dans un bol et réserver au réfrigérateur jusqu'au moment de servir avec du pain pita.

 

 

Bon appétit!

 

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
23 juin 2017 5 23 /06 /juin /2017 10:37
Où l'on reparle de courgettes - Galettes de courgettes ou kolokythokeftedes

 

 

Bonjour,

 

C'est la pleine saison des courgettes et, comme beaucoup d'entre vous, je recherche toujours de nouvelles façons de les accommoder.

 

Revenant de Grèce (ça fait déjà un moment!), j'ai essayé de réaliser les galettes de courgettes que l'on trouve dans toutes les tavernes. J'ai mélangé plusieurs recettes trouvées sur le net et le résultat était tout à fait à mon goût. Je vous donne tout de suite ma recette de ces galettes ou kolokythokeftedes (κολοκυθοκεφτέδες en grec).

 

 

 

Kolokythokeftedes

 

Pour 20 kolokythokeftedes :

 

500 g de courgettes (les petites sont les meilleures)

2 cuillerées à soupe d'oignon finement ciselé

2 cuillerées à soupe d'aneth finement ciselé

50 g de chapelure

50 g de farine

2  petits œufs ou un gros

100 g de feta (ou 50 g de feta et 50 g d'emmental râpé)

2 cuillérées à soupe d'huile d'olive

Sel, poivre

 

Laver les courgettes et les râper (râpe à gros trous). Les saler légérement et les mettre à dégorger dans une passoire.

Écraser la feta avec une fourchette. Battre les œufs à la fourchette. Les mélanger avec la feta, les courgettes bien essorées et le reste des ingrédients (à l'exception de l'huile). Ne saler pas avant de goûter le mélange car la feta est déjà très salée.

 

 

Où l'on reparle de courgettes - Galettes de courgettes ou kolokythokeftedes

 

 

 

Faire chauffer l'huile dans une poêle.

Prélever des boulettes de la préparation à l'aide de deux cuillères et les plonger dans l'huile chaude. Les retourner et les sortir quand les deux côtés sont légèrement colorés.

 

 

Où l'on reparle de courgettes - Galettes de courgettes ou kolokythokeftedes

 

 

 

Servir aussitôt avec (ou sans) un tzatziki (cliquez sur le lien pour la recette : http://www.latelierdescouleurs.net/article-le-tsaziki-79962662.html) ou, plus simplement, avec du yaourt grec légèrement salé et poivré (ou pimenté avec du piment d'Espelette).

 

 

Je me suis amusée à chercher les recettes contenant des courgettes sur ce blog. Il y en a beaucoup et j'en ai certainement oublié.

Cliquez sur les liens ci-après pour les consulter ou taper courgettes dans la case "recherche" de cet article pour choisir celle(s) qui vous plaira(ont). Je vous en donne la liste.

 

 

La courgette (article de généralités sur la courgette et son intérêt en nutrition) : http://www.latelierdescouleurs.net/article-la-courgette-106596418.html

Salade de courgette à la libanaisehttp://www.latelierdescouleurs.net/article-salade-de-courgettes-a-la-libanaise-114936709.html

Salade de courgettes à l'anethhttp://www.latelierdescouleurs.net/article-salade-de-courgettes-a-l-aneth-124288919.html

Caviar de courgetteshttp://www.latelierdescouleurs.net/article-caviar-de-courgettes-119096208.html

Terrine de courgetteshttp://www.latelierdescouleurs.net/article-terrine-de-courgettes-107807349.html

Salade de courgettes à la marocainehttp://www.latelierdescouleurs.net/article-les-salades-marocaines-suite-65233135.html

Courgettes au yaourthttp://www.latelierdescouleurs.net/article-courgettes-au-yaourt-118629570.html

Tian provençal http://www.latelierdescouleurs.net/article-le-tian-provencal-76095148.html

 

 

Je dois beaucoup aimer les courgettes. j'espère que vous aussi...

 

 

A bientôt!

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 08:11
Une idée pour vos buffets d'été : les dakos ou ntakos

 

 

Bonjour,

 

Le soleil joue à cache-cache ces jours-ci mais rien ne vous empêche de rêver aux vacances. Et de préparer des plats d'été quand il fait beau comme hier au Pays basque.

Je vous propose aujourd'hui une recette toute simple, les dakos ou ntakos (ντάκος en grec), un des mezzés traditionnels crétois. Comme leurs cousins méditerranéens, le pan amb tomaquet catalan, la bruschetta ou les crostini italiens, les dakos sont des morceaux de pain, recouverts de quelques ingrédients.

Ici, le pain utilisé est un pain spécial, le paximadi (Παξιμάδι en grec), à base de farine complète de blé, mais plus souvent d'orge ou de pois chiches. Ce pain est cuit très longtemps et recuit pour le faire sécher. Il se conserve ainsi plusieurs semaines. Pour l'utiliser, on le mouille un peu avant de le recouvrir de tomate râpée, de fromage et d'huile d'olive. Le fromage utilisé est la feta (φέτα en grec), à base de lait de brebis ou plus souvent le myzithra (μυζήθρα en grec), à base de lait de brebis et/ou de chèvre.

Je n'ai pas rapporté de paximadi de Grèce (faute de place dans mes bagages), ni de myzithra. J'ai donc modifié la recette originale pour l'adapter aux ingrédients que l'on peut trouver en France. Je vous donne donc ma recette de dakos.

 

 

 

Dakos ou ntakos

 

Pour 8 dakos :

 

8 petits pains suédois à la farine de blé complète

1 à 2 tomates suivant la taille (j'ai employé des Green Zebra)

50 g de feta (grecque bien sûr)

Huile d'olive de bonne qualité (crétoise dans l'idéal)

Olives (j'ai utilisé des Kalamata)

Origan sec

 

Passer légèrement sous l'eau les petits pains. Râper la tomate et l'étaler sur les petits pains. Émietter la feta sur les tomates. Arroser d'huile d'olive et saupoudrer d'origan. Disposer une olive sur chaque petit pain. C'est prêt.

 

Bon appétit!

 

 

 

Gythio (Magne, Grèce)

Gythio (Magne, Grèce)

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs - dans Cuisine Cuisine grecque Entrées Apéritifs Mezzes
commenter cet article
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 12:46
Ktipiti ou dip de poivrons rouges à la féta

 

 

Bonjour, 

 

Les températures ici sont estivales et nous avons tous envie de partager quelques petits plats entre amis.

Revenant de Grèce, je vous propose une recette de mezze que vous pourrez associer à celles que vous avez déjà vues sur mon blog, comme le tsatziki, le hoummos, le tarama... pour préparer une table de mezedes.

 

Je vous donne tout de suite la recette du ktipiti.

 

 

 

Ktipiti ou dip de poivrons rouges à la féta

 

Pour un bol de ktipiti :

 

1 à 2 poivrons rouges 

150 g de féta

150 g de yaourt grec de brebis

1 gousse d'ail

1 pincée d'origan sec

1 grosse pincée de paprika

1 à 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive

Sel, poivre

Quelques pignons pour décorer

 

Faire griller les poivrons au four à 180°. Quand leur peau commence à boursouffler, les retirer du four et les enfermer dans une poche à congélation jusqu'à complet refroidissement. Les peler ensuite et enlever le pédoncule et les graines. Couper les poivrons en tout petits morceaux (j'ai fait cette opération au hachoir à deux mains, on obtient presque de la purée de poivrons).

Émietter la féta à la fourchette. Mélanger aux poivrons.

Écraser l'ail avec un peu de sel avec la pointe d'un couteau. Ajouter au mélange précédent avec l'origan et le paprika. Ajouter enfin le yaourt et l'huile. Bien mélanger. Poivrer et ajouter du sel si nécessaire.

Mettre au frais jusqu'au moment de servir.

 

 

 

 

Alipa - Péloponnèse (Grèce)

Alipa - Péloponnèse (Grèce)

Bonne dégustation!

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
23 avril 2017 7 23 /04 /avril /2017 09:48
Tartare de bonite

 

 

Bonjour,

 

Depuis l'arrivée du printemps, je n'ai pas eu l'occasion d'écrire sur ce blog. Mais je voulais aujourd'hui prendre quelques minutes pour vous donner la recette du tartare de bonite que je fais de temps en temps, quand il fait chaud comme ces derniers jours. C'est un plat frais qui peut être servi en verrines à l'apéritif, en entrée ou en plat avec une salade. 

 

 

 

Tartare de bonite

 

Pour 300 g de bonite :

 

2 cuillerées à soupe de ciboulette ciselée

1 cuillerée à soupe de sésame blanc

1 cuillerée à soupe de sésame noir

2 échalotes

1 cuillerée à soupe de gingembre râpé

1 gousse d'ail hachée

1 cuillerée à soupe de sauce soja

1 cuillerée à soupe d'huile de sésame

1 cuillerée à soupe d'huile d'olive

1/2 cuillerée à café de sauce chili

Le jus d'un citron vert

 

Couper la bonite en petits dés. Ajouter tous les ingrédients à l'exception du jus de citron. Mélanger et laisser reposer au réfrigérateur jusqu'au moment de servir.

Ajouter le jus de citron au dernier moment. Bien mélanger. Saler si nécessaire. Servir.

 

Bon appétit!

 

 

 

 

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 10:37
Les nouveaux repères de consommations alimentaires de l'Anses

 

 

Bonjour,

 

L'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) a publié il y a 3 jours ses avis et rapports relatifs à l'actualisation des repères de consommations alimentaires pour la population française adulte.

 

Que retenir de ces nouveaux rapports? Pas grand chose si vous êtes des fidèles de ce blog et que vous suivez ses articles relatifs à la nutrition.

 

Je vous cite ci-dessous les points principaux des dernières recommandations de l'Anses :

 

- une plus grande place doit être accordée aux légumineuses

- une plus grande place doit être accordée aux produits céréaliers complets

- une plus grande place doit être accordée aux fruits et légumes

- une plus grande place doit être accordée aux huiles végétales riches en acide alpha-linolénique (huile de colza ou de noix)

- il faut réduire la consommation de viandes rouges (toutes les viandes hors volailles) à 500 g par semaine

- il faut  réduire la consommation de charcuteries à 25 g par jour

- il faut consommer du poisson deux fois par semaine (dont une fois un poisson gras)

- il faut réduire la consommation de sel et de sucre. Il faut en particulier limiter la consommation de liquides sucrés à un verre par jour. Une nouveauté : les jus de fruits (même frais) sont relégués dans cette catégorie (ils étaient auparavant classés dans les fruits et légumes!).

 

L'Anses rappelle aussi la nécessité de diminuer les teneurs de certains contaminants de l'alimentation tels que l'arsenic inorganique, l'acrylamide ou le plomb. Et pour cela la nécessité de diversifier les régimes alimentaires et les sources d'approvisionnement.

 

Aucune recommandation n'est faite quant à la consommation de lait et de produits laitiers, aucune allusion à la consommation d'alcool ni aux autres contaminants de l'alimentation.

 

Tout est dit mais comment s'y retrouver? Savez-vous par exemple où l'on trouve de l'acrylamide dans l'alimentation? Ou de l'arsenic inorganique?

Parlons un peu de l'acrylamide par exemple, cette substance chimique qui se forme naturellement dans les aliments riches en amidon au cours des processus de cuisson à haute température. On le trouve surtout dans les produits frits à base de pommes de terre (chips, frites et autres beignets de pommes de terre), le café, les biscuits salés et sucrés, les pains grillés ou frais. L'Anses aurait donc pu conseiller de limiter les apports en aliments gras et frits.

Quant à l'arsenic inorganique, on le trouve surtout dans... l'eau (et oui) mais aussi dans le riz et en particulier dans les riz complets. Mais rassurez-vous, si vous ne mangez pas un bol de riz complet à chaque repas, vous ne risquerez pas grand chose.

 

Comme je vous l'ai souvent dit, privilégiez les produits de bonne qualité, dont vous connaissez l'origine, limitez la consommation des produits industriels et surtout ayez une alimentation diversifiée.

Nous en reparlerons...

 

A bientôt!

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs - dans Nutrition
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 09:52
Huevos a la flamenca ou œufs à la flamenca

 

 

Bonjour,

 

Le soleil revenu m'a donné hier l'envie de préparer des œufs à la flamenca. 

Comme je le fais d'habitude, quand je veux réaliser un plat que je n'ai pas fait depuis longtemps, je fais une recherche sur mon blog, l'atelier des couleurs, et là, je m'aperçois que la recette n'y était pas. Je suis donc allée la chercher dans le livre que j'ai écrit il y a quelques années déjà, Nutrition gourmandise (Éditions Atlantica, 2007) et l'y est trouvée.

 

Les huevos a la flamenca ou œufs à la flamenca sont un plat andalou. Il pourrait avoir été inventé par l'écrivain gastronome gaditan Mariano Pardo de Figueroa (Doctor Thebussem). 

D'autres en attribuent la paternité à un cuisinier de la Venta de Eritaña, restaurant fameux de Séville au XIXe siècle, aujourd'hui disparu.

 

 

Huevos a la flamenca ou œufs à la flamenca

 

 

Recette de Cádiz ou de Séville? Nul ne le sait. Ce qui est sûr, c'est que cette recette apparaît pour la première fois écrite dans le livre Guía del Buen Comer Español, écrit en 1929 par Dioniso Pérez. Et que ce plat est devenu depuis un classique de la cuisine andalouse et même espagnole. Camilo José Cela dans son livre Primer Viaje andaluz - Notas de un vagabundaje por Jaén, Córdoba, Sevilla, Huelva y sus tierras (1959) en donne la recette.

Les œufs à la flamenca sont un plat complet, facile à préparer. Chacun a sa recette, je vais vous donner la mienne.

 

 

 

Oeufs à la flamenca

 

Pour 3 à 4 personnes :

 

100 g de chorizo à cuire

1 gros oignon

2 gousses d'ail

500 g de tomates fraîches pelées et épépinées (ou mieux en cette saison 1 petite boîte de tomates concassées)

2 poivrons rouges pelés et épépinés (à défaut en conserve)

100 g de petits pois (frais ou surgelés) ou, à défaut, 1 petite boîte de petits pois

6 œufs

Huile d'olive

Pimentón

Sel, poivre

 

Couper le chorizo en rondelles et le faire revenir dans une cocotte jusqu'à ce qu'il commence à prendre couleur. Réserver.

Faire revenir dans un peu d'huile d'olive l'oignon émincé finement. Ajouter l'ail haché. Quand les oignons commencent à prendre couleur, ajouter les poivrons coupés en lanières et les tomates. Laisser réduire en remuant de temps en temps.

Pendant ce temps, faire cuire les petits pois (sauf s'ils sont en conserve) puis les ajouter dans la cocotte avec le chorizo.

Dans un grand bol, battre les œufs à la fourchette, saler, poivrer et ajouter le contenu de la cocotte.

Préchauffer le four à 180°.

Mettre le tout dans un plat allant au four (de préférence en terre) et enfourner. Faire cuire jusqu'à ce que les œufs soient pris.

 

N.B. Vous pouvez commencer à préparer ce plat à l'avance. Seuls les œufs sont à ajouter au dernier moment. On peut laisser les œufs entiers et retirer le plat du four quand les blancs sont pris.

 

Bon appétit! 

 

 

 

 

 

Huevos a la flamenca ou œufs à la flamenca
Repost 0
Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 16:50
Bonne année!

 

 

BONNE ANNÉE !

Repost 0
Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche