Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2016 5 02 /12 /décembre /2016 17:45
Crumble aux pommes sans gluten

 

 

Bonjour,

 

Je ne vous ai encore jamais proposé de recette sans gluten, car, dans ma famille, personne n'est atteint de cette maladie que l'on appelle la maladie cœliaque. Les personnes qui en souffrent doivent suivre à vie un régime sans gluten.

 

Ce régime repose sur le principe de l'exclusion impérative du gluten, complexe protéique présent dans le blé, l'avoine, l'orge et le seigle, et donc de tous les dérivés de ces céréales tels que le pain, les biscottes, les farines, les pâtes, les biscuits... Les malades ne peuvent consommer que des aliments dont ils ont la certitude qu'ils ne contiennent pas de gluten. Ce qui est loin d'être facile car de l'amidon est ajouté dans la plupart des plats cuisinés, dans les conserves, les pâtisseries, les desserts lactés, la bière et même certains médicaments en comprimés. Les malades peuvent profiter des produits diététiques vendus dans les magasins spécialisés et ils doivent apprendre des recettes où l'on emploie des farines de substitution.

 

Depuis quelques années, certaines personnes ont mis à la mode ce régime sans gluten qui serait censé faire maigrir, rendre plus performant physiquement... Or, manger sans gluten peut exposer les personnes non atteintes de maladie cœliaque à de graves carences. Attention donc, ce régime n'est à prescrire que pour les personnes chez qui le diagnostic de maladie cœliaque a été posé (ce qui est long et difficile).

Ce qui ne vous empêche pas de préparer de temps en temps des plats sans gluten si vous recevez quelqu'un atteint de la maladie cœliaque. Ce crumble aux pommes, dont je vous donne la recette ci-dessous ne contient pas de gluten. J'ai remplacé la farine de blé par un mélange de farine de riz et de farine de châtaigne. L'utilisation de la farine de châtaigne avec de la poudre d'amandes donne à ce gâteau un goût particulier très agréable. 

 

 

 

 

Crumble aux pommes sans gluten

 

Pour 6 personnes :

 

50 g de farine de châtaigne

50 g de farine de riz demi-complet

65 g de poudre d'amandes

70 g de sucre roux

100 g de beurre (doux ou demi-sel) + 5 g

1/2 cuillerée à café de cannelle

1 kg de pommes

2 cuillerées à soupe de miel

 

Préparer la pâte à crumble en mélangeant du bout des doigts les deux farines, la poudre d'amandes, 100 g de beurre coupé en dés, le sucre et la cannelle jusqu'à l'obtention d'un sable grossier. Réserver au réfrigérateur.

Éplucher les pommes et les couper en dés. Les faire revenir dans 5 g de beurre avec le miel pendant une dizaine de minutes. 

Préchauffer le four à 180°.

Mettre les pommes dans un plat à gratin et les recouvrir de la pâte émiettée.

Faire cuire dans le four chaud 25 à 30 minutes.

Servir tiède ou à température ambiante.

 

Bon appétit!

 

 

 

Published by La nutrition en couleurs - dans Cuisine et nutrition
commenter cet article
13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 08:28
Anchois marinés (Boquerones en vinagre)

 

 

Bonjour,

 

C'est la fin de la saison des anchois mais vous aurez peut-être encore la chance d'en trouver quelques-uns pour réaliser des boquerones en vinagre. Ces anchois marinés sont un des tapas les plus consommés en Espagne, particulièrement en été.

 

L'anchois est un poisson gras, riche en acides gras mono- et poly-insaturés (particulièrement des oméga 3). C'est une source de protéines d'excellente qualité. Il contient aussi nombre de vitamines et de minéraux.

Il contient parfois aussi, malheureusement, un parasite, l'anisakis. Ce parasite, qui peut provoquer chez l'homme des troubles digestifs ou entraîner des réactions allergiques plus ou moins graves selon les individus, est détruit par la cuisson à cœur du poisson ou par la congélation à moins de -20° pendant au moins 24 heures. 

 

Pour profiter sans risque des bienfaits de ce poisson, il suffit donc de le congeler avant de le déguster. 

On peut facilement préparer des boquerones en vinagre à la maison. La recette est très simple. Je vous livre celle qui m'a été donnée par mon amie Mirentxu.

 

 

 

Boquerones en vinagre

 

Pour 500 g d'anchois :

 

500 ml d'eau froide

300 ml de vinaigre (j'ai employé du vinaigre de cidre)

80 g de gros sel

1 feuille de laurier

3 branches de thym

1 gousse d'ail

Persil

Huile d'olive

 

Commencer par laver les anchois. Après avoir enlevé la tête et ouvert les anchois côté ventre, les vider puis détacher l'arête centrale. Séparer les deux filets puis laver à grande eau les anchois à plusieurs reprises. Égoutter.

Mélanger dans un grand bol le vinaigre, l'eau et le sel. Dissoudre le sel, ajouter le laurier et le thym. Mettre les anchois à plat dans le mélange et laisser mariner une nuit. Égoutter les anchois puis les disposer à plat dans une boîte hermétique, côté peau dessous. Recouvrir d'huile et mettre au congélateur pendant au moins 24 h à moins de -20° (je les ai mis à -23°).

Faire ensuite décongeler les anchois pendant 24 h au réfrigérateur.

Préparer un hachis d'ail et de persil. 

Mettre un peu d'huile d'olive au fond d'une terrine. Disposer une première couche de filets d'anchois. Saupoudrer d'ail et de persil et verser un peu d'huile d'olive. Répéter l'opération jusqu'à épuisement des anchois. Faire mariner pendant une journée au moins et déguster avec un peu de pain (grillé si vous le voulez).

 

 

Bon appétit!

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 16:30
Devinette du samedi 1er octobre 2016 - La fleur de bananier

 

 

Bonjour,

 

Je croyais que vous seriez nombreux à participer à ce jeu mais il n'en est rien. Je tiens donc à remercier particulièrement les deux personnes qui l'ont fait, même si elles n'ont pas trouvé la bonne réponse. La photo représentait en fait une inflorescence de bananier.

 

Je ne connais rien à la formation des bananes. Je me suis donc contentée de copier ce que j'ai trouvé à ce sujet sur Wikipedia.

 

"La floraison se produit au bout de sept mois et les fruits sont mûrs quatre mois plus tard. Après la floraison, la tige ayant porté l'inflorescence se dessèche mais en même temps, la tige souterraine forme des rejets latéraux. Ce sont ceux-ci qui donneront de nouvelles tiges capables de fleurir.

Après environ un an et demi, le bananier est capable de fleurir. La tige souterraine forme alors une inflorescence qui se développe au travers du « faux-tronc » creux pour apparaître au centre des feuilles. Au début, l’inflorescence est dressée mais, sous l’effet du poids, elle va rapidement devenir pendante. Les fleurs qui apparaissent à l’extrémité de l’inflorescence (donc en dessous) sont mâles, celles situées plus vers le début de l’axe (donc au-dessus) sont femelles. Ces dernières vont donner naissance aux bananes. Entre les fleurs mâles et les femelles, il peut encore y avoir des fleurs stériles. Sur l’axe de l’inflorescence, les fleurs sont implantées en plusieurs rangées doubles transversales. Chaque rangée double est protégée par une bractée pourpre. Chaque jour, une bractée va s’enrouler et tomber, libérant ainsi les fleurs qui pourront être pollinisées. Les fleurs fécondées donneront naissance aux fruits. Dans la nature, ce sont les chauves-souris qui assurent la pollinisation. Chaque régime peut comporter jusqu’à 200 fruits. Les bananes sont généralement vendues sous forme de « mains », correspondant chacune à une double rangée de fleurs femelles."

 

Et je vous montre les fleurs de mon bananier à différents stades. 

 

 

Devinette du samedi 1er octobre 2016 - La fleur de bananier
Devinette du samedi 1er octobre 2016 - La fleur de bananier
Devinette du samedi 1er octobre 2016 - La fleur de bananier
Devinette du samedi 1er octobre 2016 - La fleur de bananier

 

 

La nature est bien faite, non? 

 

A bientôt!

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 09:45
Devinette du samedi 1er octobre 2016

 

 

Bonjour,

 

Une petite devinette pour vous amuser en ce samedi bien gris sur une grande partie de la France?

Facile en plus... Vous allez tous trouver la bonne réponse. Enfin, je l'espère.

 

A lundi

Bon week-end!

 

 

 

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 12:18
Devinette du samedi 24 septembre 2016 - Suite

 

 

Bonjour,

 

Merci aux deux participants à la devinette de samedi dernier. Ils n'ont pas trouvé la bonne réponse mais qu'importe… L'essentiel est de participer.

 

La photo de samedi dernier représentait des boutons floraux de brocoli cuites.

 

Le brocoli appartient à la famille des crucifères comme les choux, les navets, le cresson, les radis. C'est actuellement la pleine saison de ce légume très intéressant au point de vue nutritionnel. Très riche en vitamine C (à condition de ne pas le faire cuire trop longtemps), il contient aussi de la vitamine B9 ou acide folique, de la vitamine K... ainsi que de nombreux minéraux (particulièrement du potassium). Ses fibres abondantes sont particulièrement efficaces pour stimuler le transit intestinal.

De plus, de nombreuses études ont démontré que la consommation régulière de choux, et particulièrement de brocoli, est corrélée avec une moindre incidence de cancer du colon et du poumon.

 

Il n'y a donc pas de raison de s'en priver...

 

 

A bientôt!

 

 

Published by La nutrition en couleurs - dans Jeux Nutrition
commenter cet article
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 09:01
Devinette du samedi 24 septembre 2016

 

 

Bonjour,

 

Savez-vous ce que représente cette photo?

 

A lundi pour la réponse.

Bon week-end!

 

 

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 14:21
Terres mêlées, nériage, nerikomi

 

 

Bonjour,

 

Je vous ai promis l'autre jour de vous parler des terres mêlées. Je vais essayer de le faire aujourd'hui.

 

La plupart des céramiques que nous avons l'habitude de voir sont recouvertes en surface d'un ou plusieurs émaux qui leur donnent un dessin et une coloration particulière. Dans la technique des terres mêlées ou nériage (prononcez néri-agué), le graphisme et la coloration ne sont pas superficiels mais noyés dans la masse de l'argile.

 

Cette technique a été mise au point par les potiers chinois entre le VIe et le VIIIe siècle. Elle a été utilisée en Chine mais aussi en Égypte et par les Romains.

En Europe, au XVIIIe siècle, des potiers français et anglais eurent l'idée de juxtaposer des terres argileuses de différentes couleurs pour imiter le marbre et l'agate.

 

 

Saucière - 1ère moitié du XVIIIe siècle - Fabrique du Staffordshire - Sèvres, Cité de la Céramique

Saucière - 1ère moitié du XVIIIe siècle - Fabrique du Staffordshire - Sèvres, Cité de la Céramique

Aujourd'hui, cette technique n'est plus utilisée que par quelques artistes, au Japon surtout et un peu en Europe.

 

On utilise des terres de couleurs différentes que l'on mêle plus ou moins pour composer le dessin et l'agencement de couleurs souhaité. On assemble des bandes, des plaques ou des morceaux d'argile colorée.

 

 

 

Plaques de faïences blanche et rouge superposées

Plaques de faïences blanche et rouge superposées

 

 

On découpe le bloc formé et l'on recommence à superposer, à frapper et à aplatir jusqu'à obtenir le dessin désiré.

 

 

Terres mêlées, nériage, nerikomi

 

 

On découpe alors des lamelles que l'on aligne pour façonner la plaque qui sera moulée afin d'obtenir la forme désirée. L'ensemble sera lissé sur le moule à l'éponge puis mis à sécher aussi lentement que possible. Le dessin a alors complètement disparu.

 

 

Assiette en terre mêlée avant ponçage

Assiette en terre mêlée avant ponçage

 

 

Une fois séchées, les pièces sont grattées à l'estèque puis poncées soigneusement.

 

 

Terres mêlées, nériage, nerikomi

 

 

Le dessin du nériage apparaît peu à peu.

 

 

Grattage d'une assiette en terres mêlées à l'estèque

Grattage d'une assiette en terres mêlées à l'estèque

 

 

L'opération de grattage et de ponçage est délicate car la pièce n'est pas encore cuite à ce stade de la fabrication.

Après ce ponçage minutieux, les pièces sont cuites pour obtenir des biscuits. Elles sont ensuite recouvertes d'un émail transparent qui soulignera le graphisme et accentuera la vivacité des couleurs.

 

 

 

 

Assiette en terres mêlées avant ponçage, avant émaillage et après émaillage et deuxième cuisson

Assiette en terres mêlées avant ponçage, avant émaillage et après émaillage et deuxième cuisson

Assiette en terres mêlées après deuxième cuisson

Assiette en terres mêlées après deuxième cuisson

 

 

Il est ainsi possible de réaliser des pièces marbrées mais aussi des pièces aux motifs plus géométriques comme l'assiette dont j'ai mis la photo pour illustrer le début de cet article.

 

 

 

Terres mêlées, nériage, nerikomi
Terres mêlées, nériage, nerikomi
Terres mêlées, nériage, nerikomi

 

 

On peut aussi incruster des formes en terre colorée dans la surface d'une plaque de terre de faible épaisseur.

 

 

Terres mêlées, nériage, nerikomi
Terres mêlées, nériage, nerikomi
Terres mêlées et incrustations de faïences blanche et rouge

Terres mêlées et incrustations de faïences blanche et rouge

 

 

Je ne vous ai montré que des pièces réalisées avec des terres de deux teintes différentes. Il est possible de colorer la terre avec différents oxydes et d'obtenir des terres mélées aux couleurs multiples. Mais je n'en suis pas encore là dans mon apprentissage.

 

Merci à Isabelle qui m'a fait découvrir cette technique d'une incroyable richesse. 

 

A bientôt!

18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 10:10
Tapis Boujad

Tapis Boujad

 

 

Bonjour,

 

Bravo Isabelle! Vous avez répondu très vite et trouvé tout de suite la bonne réponse. Il s'agit bien d'un détail de tapis.

Ce morceau est un détail d'un tapis de Boujad, ville située au nord-est de Marrakech, entre Khouribga et Béni Mellal.

 

Je ne suis pas une spécialiste des tapis mais j'apprécie beaucoup ces tapis berbères d'expression abstraite qui ne sont pas sans faire penser à certaines œuvres de la peinture européenne du XXe siècle.

 

Avant de vous en dire plus sur ces magnifiques tapis berbères, ce que je ferai peut-être un autre jour (mais le sujet est si vaste!), je vous montre quelques autres détails de mon tapis.

 

 

Devinette du samedi 16 juillet 2016 - Suite - Tapis berbères du Maroc
Devinette du samedi 16 juillet 2016 - Suite - Tapis berbères du Maroc

 

 

 

Merci à tous ceux qui ont participé à ce jeu. N'hésitez pas à laisser un commentaire. Je sais que vous êtes nombreux à chercher les réponses aux devinettes mais vous répondez souvent par mail, par téléphone ou sur les réseaux sociaux. C'est sur le blog que ça se passe! Et si vous n'êtes pas sûrs de votre réponse, peu importe, laissez parler votre imagination...

 

A bientôt!

 

P.S. Pour Florence : j'ai pris la photo de la devinette en vitesse et n'ai pas eu le temps de dépoussiérer mon tapis avant!

 

 

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 09:21
Devinette du samedi 16 juillet 2016

 

 

Bonjour,

 

Savez-vous ce que représente la photo ci-dessus?

Je vous donnerai la réponse lundi.

 

 

Bon week-end ou bonnes vacances!

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 09:53
Devinette du samedi 9 juillet 2016 - Suite - Pelargonium et Geranium

 

 

Bonjour,

 

La devinette n'était pas très difficile à résoudre mais je pense que vous êtes nombreux à profiter des vacances et que vous n'avez pas eu trop de temps pour trouver la bonne réponse.

Bravo à Philippe qui a deviné (par hasard semble-t-il) qu'il s'agissait d'une fleur de géranium. Enfin, pour être puriste, il faudrait dire une fleur de Pelargonium. Nous connaissons tous la différence mais nous appelons tous les Pelargonium "géraniums".

Il y a toutes sortes de Pelargonium, originaires d'Afrique du Sud, généralement sensibles au gel. Certains peuvent survivre dans les régions chaudes de la France en pleine terre, comme le géranium rosat.

 

 

Fleur de géranium rosat

Fleur de géranium rosat

Géranium rosat

Géranium rosat

 

 

Ce géranium rosat, issu de boutures provenant de Carthage en Tunisie, pousse très bien en pleine terre au Pays basque. Je dois dire qu'il est même envahissant.

Cette plante, que l'on devrait appeler Pelargonium rosat est cultivée pour son parfum. On en extrait une eau, utilisée en cosmétologie et en pâtisserie en Afrique du Nord, et une huile ayant un peu le parfum de la rose qui entre dans la composition de nombreux parfums.

 

Il existe d'autres Pelargonium odorants, aux feuilles finement découpées, qui dégagent un parfum puissant quand on les froisse. Je vous laisse les découvrir chez les pépiniéristes. Mais je vous en montre quand même quelques photos prises dans mon jardin.

 

 

Pelargonium à odeur de menthe (Pelargonium tomentosum)

Pelargonium à odeur de menthe (Pelargonium tomentosum)

Devinette du samedi 9 juillet 2016 - Suite - Pelargonium et Geranium
Devinette du samedi 9 juillet 2016 - Suite - Pelargonium et Geranium

 

 

Les Pelargonium ont des fleurs irrégulières : les deux pétales supérieurs et les trois pétales inférieurs ont des formes différentes.

Il existe de très nombreuses variétés de Pelargonium : les Pelargonium zonale sont les plus répandus avec les "géraniums lierre". Je ne peux vous en montrer de photos, je n'en ai pas dans mon jardin. Mais vous les connaissez tous.

 

Il existe de même de nombreux Geranium, très différents des Pelargonium, même si ces deux genres appartiennent à la même famille des Geraniaceae. Les Geranium sont originaires des zones tempérées de l'hémisphère nord et sont donc rustiques sous nos climats.

 

 

 

 

Geranium

Geranium

 

 

Contrairement aux Pelargonium, les Geranium ont une fleur régulière. Tous les pétales sont de forme et de taille semblable.

 

J'espère ne pas vous avoir embêtés avec mes fleurs. Contrairement à ce que dit Zabeth (que je remercie pour avoir participé à ce jeu), je ne connais pas les noms de toutes les plantes. Je ne sais même pas quelle variété de Geranium pousse dans mon jardin (celui que je suis allée photographier sous la pluie pour cet article!). Et je dis géranium comme tout le monde!

 

A bientôt!

 

 

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche