Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 09:02
Devinette du samedi 28 mars 2015 - Suite - Le Palacio Brunet à Trinidad (Cuba)

 

 

Bonjour,

 

La photo de la devinette représentait effectivement un système de ventilation mais non un véritable ventilateur. Bravo à ceux qui étaient proches de la bonne réponse et particulièrement à Mike. 

 

Il s'agissait d'une partie de porte en acajou en forme de turbine qui servait à la ventilation du salon du Palacio Brunet à Trinidad, ville située au sud-ouest de Cuba. Ce salon possède deux portes de ce type comprenant chacune quatre ouvertures et un mediopunto en bois ajouré. Un magnifique travail d'ébénisterie...

 

 

 

 

Un coin du salon du Palacio Brunet à Trinidad

Un coin du salon du Palacio Brunet à Trinidad

 

 

Ce salon était ainsi parfaitement aéré tout en n'ayant pas de fenêtre donnant sur la rue ou sur le patio comme la salle à manger ou les pièces sur lesquelles il donne.

 

 

Le salon du Palacio Brunet avec ses crachoirs anglais - Vase de Sèvres

Le salon du Palacio Brunet avec ses crachoirs anglais - Vase de Sèvres

 

 

 

Le salon avec son plafond en cèdre et son lustre en cristal de Bohême

Le salon avec son plafond en cèdre et son lustre en cristal de Bohême

 

 

Je profite de cette devinette pour vous faire découvrir ce magnifique palais qui accueille depuis 1974 le Musée romantique de Trinidad dont le décor luxueux évoque le goût des aristocrates cubains des XVIIIe et XIXe siècles pour tout ce qui venait d'Europe ou des États-Unis.

 

 

 

Le Palacio Brunet sur la Plaza Mayor à Trinidad

Le Palacio Brunet sur la Plaza Mayor à Trinidad

 

 

Édifié entre 1780 et 1808, il a conservé son architecture d'origine.

 

A l'origine, le palais n'avait qu'un seul étage et possédait un patio andalou qui, à l'époque, était considéré comme le plus beau de l'île. 

 

 

Façade du Palacio Brunet - détail

Façade du Palacio Brunet - détail

 

 

A la mort du premier propriétaire, Felipe Santiago de Silva, son fils vendit la maison au riche propriétaire José Mariano Borrell y Padron qui y ajouta un étage et y fit de nombreuses transformations. A sa mort, sa fille, Angela Borrell y Lemus se maria avec Nicolas Brunet y Muñoz. Ce dernier était le 7e fils de Juan Luis Brunet y Díaz parti  au XVIIIe siècle de Cádiz en Espagne pour Cuba. Ce dernier épousa María de las Mercedes Muñoz y Pablo Vélez de Trinidad.

Nicolas Brunet reçut le titre de Conde de Casa Brunet en 1836. Depuis, la maison porte le nom de Palacio Brunet.

 

 

 

Vue du patio

Vue du patio

 

 

Le rez-de-chaussée est remarquable par sa hauteur de plafond de presque 7 m.

 

 

 

Le patio reflété dans un miroir au rez-de-chaussée

Le patio reflété dans un miroir au rez-de-chaussée

 

 

Les galeries du patio ne sont en arcades que sur deux côtés, les deux autres étant en appentis. La balustrade en bois, qui court tout autour des galeries, donne une unité à l'ensemble.

 

 

 

Les galeries du patio

Les galeries du patio

 

Je ne vous remontrerai pas le salon que vous avez déjà pu admirer. Vous avez dû remarquer le sol en marbre de Carrare, les vases de Sèvres, les peintures et les moulures néoclassiques et le mobilier en bois précieux importé d'Europe ou copié à Cuba.

 

Dans la salle à manger, les mediopuntos en bois ajouré et les persiennes qui ferment les arcades donnant sur le patio limitent l'entrée de la lumière et assurent une bonne ventilation de la pièce.

 

 

 

 

 

Devinette du samedi 28 mars 2015 - Suite - Le Palacio Brunet à Trinidad (Cuba)

 

 

La table est dressée, montrant la vaisselle qu'utilisaient les propriétaires au XIXe siècle : verres Baccarat, porcelaines anglaises, argenterie...

 

 

 

La salle à manger avec sa vitrine aux cristaux de Bohême, Baccarat et Bristol
La salle à manger avec sa vitrine aux cristaux de Bohême, Baccarat et Bristol

La salle à manger avec sa vitrine aux cristaux de Bohême, Baccarat et Bristol

 

 

Toutes les autres pièces du palais témoignent de la richesse des propriétaires de sucreries aux XVIIIe et XIXe siècles. Je vous laisse les parcourir.

 

 

Devinette du samedi 28 mars 2015 - Suite - Le Palacio Brunet à Trinidad (Cuba)
Devinette du samedi 28 mars 2015 - Suite - Le Palacio Brunet à Trinidad (Cuba)

 

 

On y trouve des meubles remarquables comme ce meuble autrichien du XVIIIe siècle (il en existe deux comme cela au monde) ou ce secrétaire.

 

 

Devinette du samedi 28 mars 2015 - Suite - Le Palacio Brunet à Trinidad (Cuba)
Devinette du samedi 28 mars 2015 - Suite - Le Palacio Brunet à Trinidad (Cuba)

 

 

La cuisine, qui fait face à la salle à manger, a conservé ses azulejos d'origine.

 

 

Devinette du samedi 28 mars 2015 - Suite - Le Palacio Brunet à Trinidad (Cuba)
Devinette du samedi 28 mars 2015 - Suite - Le Palacio Brunet à Trinidad (Cuba)

 

 

Les chambres ne sont pas en reste avec leur mobilier colonial de style espagnol en acajou ou autre bois précieux, les opalines françaises ou américaines, les biscuits français...

 

 

 

 

La chambre de la Comtesse - Mobilier
La chambre de la Comtesse - Mobilier
La chambre de la Comtesse - Mobilier

La chambre de la Comtesse - Mobilier

 

 

Toutes les pièces sont ornées de fresques, y compris l'escalier.

 

 

Fresque au 1er étage
Fresque au 1er étage

Fresque au 1er étage

 

 

La salle de bain a une baignoire en marbre de Carrare.

 

 

Devinette du samedi 28 mars 2015 - Suite - Le Palacio Brunet à Trinidad (Cuba)

 

 

Pour achever la description de ce palais, je vous montre la vue que l'on peut admirer du premier étage.

 

 

Vue sur la Plaza Mayor et la mer et vue sur le Convento de San Francisco de Asis et le massif de l'Escambray
Vue sur la Plaza Mayor et la mer et vue sur le Convento de San Francisco de Asis et le massif de l'Escambray

Vue sur la Plaza Mayor et la mer et vue sur le Convento de San Francisco de Asis et le massif de l'Escambray

 

 

 

Ce palais donne un aperçu de la richesse de ces planteurs de canne à sucre qui possédaient les terres et les raffineries de la Valle de los Ingenios voisine mais aussi... un grand nombre d'esclaves.

 

J'espère ne pas vous avoir trop ennuyés avec cette description un peu longue.

 

 

A bientôt!

 

 

 

Partager cet article

Published by La nutrition en couleurs - dans Architecture - Cuba - Trinidad
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 08:13
Couleurs de Cuba

 

Bonjour,

 

Quand je suis arrivée à Cuba, ce qui m'a le plus surprise c'est l'explosion des couleurs. Tout est couleur à Cuba. Les voitures d'abord mais aussi les immeubles, les vêtements que portent les Cubains mais aussi la terre, le ciel, la végétation, tout est coloré. A cela s'ajoute la lumière qui nous manque tant dans l'hémisphère nord en hiver et qui, à Cuba, est très vive, même quand le soleil se cache derrière les nuages.

 

 

 

Immeubles de Centro Habana

Immeubles de Centro Habana

Immeubles du Vedado (La Havane)

Immeubles du Vedado (La Havane)

 

 

Même les immeubles les plus décrépis, même les voitures les plus anciennes sont aux couleurs de l'arc en ciel.

Je vous laisse vous en rendre compte.

 

 

Voiture sur le Malecon

Voiture sur le Malecon

 

 

Près de Pinar del Rio

Près de Pinar del Rio

 

 

Maison dans la Valle de los Ingenios

Maison dans la Valle de los Ingenios

Bombax mexicanum

Bombax mexicanum

Rue principale de Vinales

Rue principale de Vinales

Voiture à La Havane

Voiture à La Havane

Iglesia Parroquial Mayor -  Sancti Spiritus

Iglesia Parroquial Mayor - Sancti Spiritus

Voiture et bus Transtur sur le Malecon (La Havane)

Voiture et bus Transtur sur le Malecon (La Havane)

Rue principale de Pinar del Rio

Rue principale de Pinar del Rio

Voiture dans Centro Habana

Voiture dans Centro Habana

Spathodea campanulata (Tulipier du Gabon)

Spathodea campanulata (Tulipier du Gabon)

Maison à Trinidad

Maison à Trinidad

 

 

 

Dans Centro Habana

Dans Centro Habana

Bougainvillées

Bougainvillées

Coq de combat à Vinales

Coq de combat à Vinales

 

 

 

Petites filles à Trinidad

Petites filles à Trinidad

 

 

J'espère que ces couleurs vous ont plu et vous ont fait, un moment, oublier la grisaille de ce début de printemps.

 

A bientôt!

 

 

Partager cet article

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 08:12
Devinette du samedi 28 mars 2015

Bonjour,

 

 

Savez-vous ce que représente cette photo?

 

A lundi pour la réponse.

Bon week-end!

Partager cet article

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 08:24
Architecture à Cuba - Mediopuntos et lucetas

 

Bonjour,

 

Je viens de faire un voyage à Cuba où je n'étais jamais allée. Avant de partir, j'avais lu beaucoup de livres, de guides... sur cette île. Mais je ne m'attendais pas à y voir autant de merveilles. Bien sûr beaucoup de bâtiments sont délabrés mais beaucoup aussi ont été restaurés ou sont en cours de l'être. Il y en a pour tous les goûts : style mudéjar, baroque, néo-classique, art déco, moderniste...

 

Aujourd'hui, je vous parlerai d'un détail architectural typiquement cubain : les mediopuntos et les lucetas. Ce sont des vitraux de verre coloré qui ornent les portes et fenêtres dans les anciennes demeures coloniales mais aussi dans les maisons plus récentes. Alejo Carpentier disait qu'ils étaient "les interprètes entre le soleil et l'homme". 

 

Ils permettent de tamiser la forte lumière cubaine et d'arrêter le vent et la pluie lors de la saison humide.

 

 

Mediopunto dans un immeuble en ruine dans Habana Vieja

Mediopunto dans un immeuble en ruine dans Habana Vieja

 

 

Le mediopunto est un "éventail de verres ouvert sur la porte intérieure, le patio, le vestibule" (Alejo Carpentier). On l'appelle ainsi car il s'insère dans l'arc en plein cintre au-dessus des portes-fenêtres. 

 

 

 

 

 

Porte-fenêtre donnant sur le patio - Palacio de Valle Iznaga à Sancti Spiritus

Porte-fenêtre donnant sur le patio - Palacio de Valle Iznaga à Sancti Spiritus

 

 

 

Quand les lignes droites dominent dans leur périmètre, formant un carré ou un rectangle, ils sont appelés lucetas (de luces, lumières). Les lucetas rectangulaires sur les façades des édifices servaient aussi à diminuer la hauteur des portes-fenêtres dans les demeures cubaines qui ont une très grande hauteur de plafond.

 

 

Personne ne connaît leur origine. Ils sont apparus à Cuba à partir du XVIIIe siècle, ont connu leur apogée dans la seconde moitié du XIXe siècle et ont commencé à disparaître au début du XXe siècle.

 

Je vous en montre quelques exemples.

 

 

Dans Habana Vieja

Dans Habana Vieja

 

 

 

Casa de los Arabes (Habana Vieja)

Casa de los Arabes (Habana Vieja)

 

 

 

Casa del Conde de Lombillo (Plaza de la Catedral à la Havane)

Casa del Conde de Lombillo (Plaza de la Catedral à la Havane)

 

 

 

Casa del Conde de Lombillo (La Havane)

Casa del Conde de Lombillo (La Havane)

 

 

 

Plaza Vieja - La Havane

Plaza Vieja - La Havane

 

 

 

Casa de los Condes de Jaruco - Plaza Vieja - La Havane

Casa de los Condes de Jaruco - Plaza Vieja - La Havane

 

 

 

 

 

 

Boutique de la Real Fabrica de Tabacos Partagas-Centro Habana

Boutique de la Real Fabrica de Tabacos Partagas-Centro Habana

 

 

 

Palacio de Valle Iznaga - Sancti Spiritus

Palacio de Valle Iznaga - Sancti Spiritus

 

 

 

Sur Le Prado - La Havane

Sur Le Prado - La Havane

 

 

 

Hôtel Sevilla-La Havane

Hôtel Sevilla-La Havane

 

 

 

Maison en cours de restauration-Habana Vieja

Maison en cours de restauration-Habana Vieja

 

 

 

Porte-fenêtre de la Casa de los Marqueses de Aguas Claras (La Havane)

Porte-fenêtre de la Casa de los Marqueses de Aguas Claras (La Havane)

 

 

 

Architecture à Cuba - Mediopuntos et lucetas

 

 

 

Maison près du port-Habana Vieja

Maison près du port-Habana Vieja

 

 

 

Collection du Museo de Arte Colonial-Palacio de los Condes de Casa Bayona-Habana Vieja

Collection du Museo de Arte Colonial-Palacio de los Condes de Casa Bayona-Habana Vieja

Collection du Museo de Arte Colonial-Habana Vieja

Collection du Museo de Arte Colonial-Habana Vieja

Museo De Arquitectura Colonial-Casa de los Sanchez Iznaga-Trinidad

Museo De Arquitectura Colonial-Casa de los Sanchez Iznaga-Trinidad

 

 

 

Taller experimental de Grafica-Habana Vieja

Taller experimental de Grafica-Habana Vieja

 

 

 

Taller experimental de Grafica-Habana Vieja

Taller experimental de Grafica-Habana Vieja

 

 

 

Salle à manger de l'hôtel Inglaterra-Centro Habana

Salle à manger de l'hôtel Inglaterra-Centro Habana

 

 

 

Maison à Remedios

Maison à Remedios

 

 

Au fil du jour, ces vitraux s'activent et projettent leurs reflets sur le sol et les meubles de la maison.

 

 

Palacio de Valle Iznaga-Sancti Spiritus

Palacio de Valle Iznaga-Sancti Spiritus

 

 

Les mediopuntos et lucetas ne sont qu'un détail de l'architecture cubaine. Mais ils en sont un des aspects les plus originaux, à mon goût.

 

 

 

A bientôt!

Partager cet article

Published by La nutrition en couleurs - dans Architecture Cuba Vitraux Voyages
commenter cet article
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 08:38
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

Bonjour,

 

La photo que je vous ai soumise comme devinette samedi dernier représente bien une empreinte sur un sol gelé comme l'ont dit Isabelle et François. Je pensais initialement qu'il s'agissait de l'empreinte d'un pneu. Mais, après réflexion, je n'en suis plus aussi sûre. Car je n'ai jamais vu de pneu ayant ce dessin. 

 

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

 

Je n'en sais donc pas plus que vous tous. Tout ce que je peux vous dire, c'est que cette photo a été prise entre le col de Lizarrieta et le col des Trois Bornes, au Pays basque, un jour de beau temps en février de cette année.

En France ou en Espagne? Je ne peux vous le dire car, ce jour-là, j'ai suivi la crête qui fait la frontière entre ces deux pays. Le chemin est balisé par des bornes-frontière mais je ne me souviens plus où exactement j'ai pris cette photo.

 

 

La borne 46 au col de Jauzmendi près du chemin des plombières et la borne 50 au col de NabarlatzLa borne 46 au col de Jauzmendi près du chemin des plombières et la borne 50 au col de Nabarlatz

La borne 46 au col de Jauzmendi près du chemin des plombières et la borne 50 au col de Nabarlatz

La borne 56 avec deux bornes anciennes au col dit des Trois Bornes

La borne 56 avec deux bornes anciennes au col dit des Trois Bornes

 

 

Après le traité des Pyrénées, signé en 1656 sur l'Île aux Faisans, qui stipule que les Pyrénées servent de frontière entre l'Espagne et la France, plusieurs traités seront signés entre ces deux pays pour déterminer les limites exactes de cette frontière qui est maintenant matérialisée par ces bornes-frontière. Il en existe 602 entre l'Atlantique et la Méditerranée; certaines ont disparu, d'autres ont été ajoutées. 

 

Mais je ne vais pas vous en dire plus aujourd'hui sur ces bornes.

 

Je vais plutôt, pour me faire pardonner ma réponse imprécise à cette devinette, vous emmener  sur le chemin que j'ai pris l'autre jour avec des amis entre le col de Lizarrieta, au-dessus de Sare et le col dit des Trois Bornes et vous montrer le paysage que j'ai pu admirer sur ce chemin de crête qui suit la frontière.

 

Du col de Lizarrieta, on a une très belle vue sur la plaine et la mer.

 

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

 

 

Le col de Lizarrieta, situé au-dessus de Sare en France et d'Etxalar en Espagne, est un des principaux sites français de comptage des oiseaux migrateurs à l'automne.

On suit d'abord le chemin des palombières.

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - SuiteDevinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

 

Attention, le chemin est assez boueux. Il a beaucoup neigé et toutes les montagnes sont couvertes de neige.

Mais, sans plus attendre, je vous laisse admirer le paysage.

 

 

Meules de fougères coupées sur les coteaux

Meules de fougères coupées sur les coteaux

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

Les chemins sont bien balisés.

 

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

 

Les vautours volent au-dessus de nous.

 

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

 

Sur le chemin, une fontaine.

 

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

 

Mais l'eau a gelé. Comme dans la source que l'on voit un peu plus loin.

 

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

On hésite parfois sur le chemin à prendre.

 

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

 

On prend le moins boueux et on continue.

 

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

 

La vue sur les montagnes enneigées est superbe.

 

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite
Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

 

On vous a dit qu'il pleuvait toujours au Pays basque?

J'espère que ces images vous ont convaincus du contraire.

 

 

Devinette du samedi 28 février 2015 - Suite

 

 

A bientôt!

 

 

Partager cet article

Published by La nutrition en couleurs - dans Jeux Pays basque
commenter cet article
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 08:32
Devinette du samedi 28 février 2015

 

 

Bonjour,

 

Je me suis fait rappeler à l'ordre par plusieurs de mes fidèles lecteurs. Comment n'ai-je pas écrit un seul article depuis des jours et des jours? 

Je le reconnais. Je n'ai aucune excuse. Enfin, si. Comme les plantes, j'ai besoin de soleil et de lumière. Le mois de février ne nous en a pas beaucoup apporté. Et je n'ai donc pas communiqué avec vous. J'espère que vous ne m'en voudrez pas.

Pour me faire pardonner, en ce dernier jour de ce mois pluvieux, je vous propose une petite devinette facile. Que représente la photo ci-dessus? Je pense que vous serez nombreux à trouver la bonne réponse.

 

A lundi.

Bon week-end!

Partager cet article

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 22:26
Devinette du samedi 31 janvier 2015 - Suite - Le pic vert

 

 

Bonjour,

 

Malgré la mauvaise qualité de ma photo (elle était agrandie) , vous avez presque tous deviné qu'il s'agissait d'un oiseau. Bravo!

 

La photo de la devinette représentait la tête d'un pic vert avec le bec en l'air. Ce bec a l'air d'être fait de lames de métal rivetées, comme le dit Nicole. Ou d'être en carton!

Ce n'est pas un pic à tête rouge comme le dit François, je l'ai photographié dans mon jardin au Pays basque. Ni un chardonneret, comme le suggère Agnès. Ni un oiseau exotique, comme le pense Zabeth. Non, ce n'est qu'un pic vert, oiseau assez commun en Europe.

 

Le pic vert ou pivert est un oiseau de la famille des Picidae. On distingue actuellement deux espèces de pic vert qui étaient anciennement regroupés sous le nom de Picus viridis :

- le Picus viridis, présent dans toute l'Europe et jusqu'au Turkménistan et

- le Picus sharpei que l'on trouve dans la péninsule ibérique et, en France, sur une étroite bande allant des Pyrénées-Atlantiques au Languedoc-Roussillon.

 

Le pic vert de la photo doit être un Picus sharpei car je l'ai photographié dans les Pyrénées-Atlantiques. Mais je laisse les spécialistes trancher la question.

 

Cet oiseau a un plumage jaune et vert. Les plumes de la tête forment une sorte de chapeau d'un rouge éclatant (non, Zabeth, ce sont de vraies plumes!).

 

 

 

 

Devinette du samedi 31 janvier 2015 - Suite - Le pic vert

 

 

Chez le mâle, de chaque côté du bec, une tâche rouge encadrée de noir dessine une moustache.

 

 

 

Devinette du samedi 31 janvier 2015 - Suite - Le pic vert

La femelle a un masque totalement noir englobant le pourtour du bec et les yeux, sans tâche rouge. Les jeunes ont un plumage plus clair et tacheté.

Je peux donc en déduire que l'oiseau que j'ai photographié est un adulte mâle.

Les doigts du pic vert sont pourvus d'ongles solides et recourbés. Ils lui permettent de grimper aux arbres tout en prenant appui sur les plumes de la queue.

Devinette du samedi 31 janvier 2015 - Suite - Le pic vert

 

 

Ce pic, habillé de vert et coiffé de rouge, est le plus grand des pics. Il mesure 30 à 36 cm de long et pèse entre 150 et 210 g. Son plumage jaune et vert lui sert de camouflage dans le feuillage.

Il vit dans les villes mais surtout à la campagne, dans des endroits où l'on trouve de grands arbres et des prairies dégagées, de préférence en bordure d'un bois.

Il passe une grande partie de son temps au sol, cherchant des fourmis, sa nourriture préférée, en creusant des trous avec son long bec pour sortir les insectes avec sa grande langue.

 

 

Devinette du samedi 31 janvier 2015 - Suite - Le pic vert

 

 

Son bec lui sert aussi pour creuser les bois vermoulus des arbres afin d'en extraire des larves. Mais, à l'opposé des autres pics, il tambourine rarement.

 

Beaucoup de légendes courent au sujet de ce pic que l'on appelle souvent "oiseau de pluie". 

 

 

Quand on entend le cri du pivert, la pluie n'est pas loin.

proverbe breton

 

 

On l'appelle aussi "l'avocat" ou "le procureur des meuniers" car il sait plaider leur cause et apporter de l'eau à leur moulin.

 

Son nom et l'interprétation de son chant ("pleu, pleu", "pluie, pluie") indiquent qu'il implore la pluie qui, suivant la légende, peut seule le désaltérer.

 

Toutes les légendes, qu'elles soient vendéennes, bretonnes ou basques, expliquent pourquoi. 

En Vendée, on dit que cet oiseau, trop bien habillé et ayant peur de se salir, aurait refusé d'aider le géant Recalour à creuser des canaux pour assécher le Marais poitevin. Pour le punir, il lui interdit de boire l'eau du marais et, depuis, il est obligé d'attendre la pluie.

 

D'autres légendes disent que Dieu aurait demandé aux oiseaux de creuser la mer, les fleuves et les fontaines. Tous se mirent à l'ouvrage sauf le pivert. Dieu le condamna alors à ne boire que l'eau de pluie, happée en l'air comme il pourrait.

 

Le pic vert apparaît souvent dans les récits au Pays basque. On dit qu'il annonce la pluie ou ... la sécheresse.

Je vous en donne un exemple avec cette version recueillie par Azkue (Euskalerriaren yakintza. Literatura popular del País Vasco, 4 vol., Espasa-Calpe, Madrid, 1935-1947) en Guipuzcoa.

 

 

 

Dieu dit un jour aux oiseaux dont il avait réuni les espèces : "Entre vous tous, faites une fontaine". Le pivert dit qu'il n'avait pas quant à lui besoin de fontaine, puisqu'il boirait de l'eau venue d'en haut. Depuis lors, quand il fait de la sécheresse, le pic vert est en train de réclamer de l'eau en faisant kur kur kur.

 

 

Je n'ai pas entendu le pic vert dire kur kur kur, donc je pense qu'il n'a plus soif et que la pluie va s'arrêter. Enfin, je l'espère...

 

 

A bientôt!

Partager cet article

Published by La nutrition en couleurs - dans Divers Couleurs Jeux
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 09:04
Devinette du samedi 31 janvier 2015

 

 

Bonjour,

 

Comme tous les samedis (ou presque), je vous soumets une photo et vous demande : savez-vous ce que cette photo représente?

 

A lundi pour la réponse.

Bon week-end!

 

 

Partager cet article

Published by La nutrition en couleurs
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 14:34
Tajine d'agneau aux pruneaux et aux amandes

 

 

Bonjour,

 

Il y a longtemps que je ne vous ai pas parlé de cuisine marocaine, une de mes cuisines préférées.

Je me suis aperçue que je n'avais jamais écrit d'article sur le tajine d'agneau aux pruneaux. Et pourtant, c'est un des plats que j'aime préparer quand je reçois des amis à la maison.

 

Le tajine d'agneau aux pruneaux et aux amandes est un plat traditionnel marocain, souvent servi lors de festivités.

Comme beaucoup de plats de la cuisine marocaine, il contient des fruits secs (pruneaux et amandes) et il associe le sucré et le salé. 

Il se cuit dans un tajine qui est un plat en terre cuite avec un couvercle pointu. Mais, si vous n'en avez pas, rassurez-vous, vous pouvez le faire cuire dans une cocotte. Je vous recommande de commencer la préparation à l'avance et même la veille. 

 

 

 

Tajine d'agneau aux pruneaux et aux amandes

 

 

Je vous donne tout de suite la recette.

 

 

 

 

Tajine d'agneau aux pruneaux et aux amandes

 

 

Pour 8 personnes :

 

2 kg d'épaule et/ou de gigot d'agneau

2 gros oignons doux

1 cuillerée à café de safran en filaments

500 g de pruneaux

2 bâtons de cannelle

1 cuillerée à café de cannelle en poudre

200 g d'amandes

2 cuillerées à soupe de graines de sésame

Eau, sel, sucre en poudre, poivre, huile d'olive

 

 

Faire revenir les oignons émincés dans un tajine ou une cocotte avec une cuillerée à soupe d'huile.

Désosser, dégraisser et couper la viande en gros cubes.

Quand les oignons sont devenus transparents, ajouter la viande dans la cocotte avec le sel, le poivre, les bâtons de cannelle et le safran. Faire revenir les morceaux de viande quelques minutes pour les faire dorer de tous les côtés puis couvrir d'eau (1 à 2 verres).

Laisser cuire à couvert jusqu'à ce que la viande devienne fondante. Compter environ 2 heures.

 

Pendant la cuisson de la viande, préparer les pruneaux. Les dénoyauter puis les faire gonfler dans une casserole avec un verre d'eau, une cuillerée à soupe de sucre, une cuillerée d'huile et la cannelle en poudre. Laisser cuire quelques dizaines de minutes jusqu'à ce que le jus ait épaissi.

 

Faire dorer les amandes mondées dans une cuillerée à soupe d'huile.

Faire griller les graines de sésame quelques minutes au four à 200°.

 

Ajouter les pruneaux et leur jus dans le tajine ou la cocotte. Laisser mijoter quelques instants à feu doux avant de servir. Ajouter les amandes au dernier moment et saupoudrer des graines de sésame.

 

Servir avec du couscous.

 

 

Bon appétit!

 

 

 

 

Partager cet article

Published by La nutrition en couleurs - dans Cuisine
commenter cet article
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 09:25
Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

 

 

Bonjour,

 

 

Merci à tous ceux qui ont participé à ce jeu.

 

La photo de la devinette de samedi dernier ne représentait pas une noix de galle.

 

 

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

Ce n'était pas non plus un mollusque.

La photo représentait l'enveloppe d'un fruit de Pittosporum tobira. Zabeth était sur la bonne voie.

Le Pittosporum tobira, de la famille des Pittosporaceae qui contient plus de 200 espèces, est un arbuste d'ornement, peu rustique, originaire des régions chaudes d'Asie et des îles du Pacifique. En France, il n'est cultivé en pleine terre que dans le midi et sur la côte atlantique, particulièrement au Pays basque.

Cet arbuste, au feuillage persistant, qui fleurit au printemps, peut atteindre jusqu'à 10 m de haut. Il a une forme buissonnante, naturellement arrondie.

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

 

Son tronc est lisse.

 

 

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

 

Son feuillage persistant est dense, d'un vert foncé particulièrement brillant. Le revers des feuilles est plus clair et mat. Les feuilles sont verticillées, coriaces, longues de 5 à 10 cm, étroites puis arrondies à l'extrémité. Elles ont le bord légèrement recourbé. 

 

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

 

Au printemps, le Pittosporum tobira se couvre de petites fleurs étoilées blanches, rassemblées en bouquets, qui évoluent vers le jaune avant de faner. 

Ces fleurs ont un parfum puissant qui rappelle celui de la fleur d'oranger.

 

 

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira
Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

A l'automne apparaissent les fruits appelés capsules, de forme ovoïde, vert clair devenant jaunâtres puis marron à maturité.

 

 

 

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

 

 

Ces capsules éclatent par trois valves, laissant apparaître des graines orange vif à rouge enrobées d'une substance résineuse, poisseuse. Le pittosporum lui doit son nom qui est tiré du grec πιττα (pitta) qui signifie "poix" et de σπόρος (sporos) qui signifie "semence".

 

 

 

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

 

 

Les graines tombent et se ressèment. Quelques enveloppes de fruit, ouvertes ou non, restent attachées par leur queue sur les tiges et sèchent.

 

 

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira
Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira
Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

 

 

C'est une de ces enveloppes que j'ai ramassée et photographiée pour la devinette de samedi dernier. Je l'avais trouvée bizarre, elle n'avait que deux valves.

 

 

 

 

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

 

 

En général, elles en ont trois.

 

 

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira
Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

 

 

La substance résineuse qui enrobait les graines a séché et donne l'impression que l'intérieur de ces capsules a été verni.

 

 

En attendant le printemps qui verra éclore de nouvelles fleurs de pittosporum, je vous envoie la photo de leur bourgeon.

 

A bientôt!

 

 

Devinette du samedi 24 janvier 2015 - suite - Le Pittosporum tobira

Partager cet article

Published by La nutrition en couleurs - dans Plantes et jardins
commenter cet article

Profil

  • La nutrition en couleurs
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.
  • Médecin nutritionniste, passionnée par la lumière et les couleurs, j'aime faire partager à ceux qui m'entourent mes connaissances en cuisine et en nutrition pour qu'ils puissent concilier santé, plaisir et gourmandise.

Droits réservés

Les images de ce blog (dessins, photos...) ne sont pas libres de droits

Recherche